Cactus et plantes vertesJardiner en hiver

Pachira, châtaignier de Guyane

Quel entretien pour votre Pachira ?

On trouve souvent le Pachira (Pachira aquatica) formé en petit arbre. Ses tiges charnues sont alors tressées et forment un tronc qui lui donne belle allure. En raison de ses origines marécageuses tropicales et de la forme de ses graines, on l’appelle aussi « châtaignier de Guyane ».  Quel entretien offrir à cette belle plante verte ?

Le Pachira grandit vite

Quand il se plait dans un emplacement lumineux de la maison ou de l’appartement, le Pachira grandit vite et atteint 2 m ou plus de hauteur. Placez-le dans un angle où il pourra profiter du soleil une partie de la journée toute l’année sauf l’été, à condition que l’ambiance reste humide. Sinon, le châtaignier de Guyane supporte aussi la mi-ombre.

Côté températures, il pousse bien sous 18-30°C,. Mais loin de toute source de chaleur.

Comment le rempoter ?

Les premières années, rempotez votre Pachira tous les ans au début du printemps.  Utilisez un terreau pour plantes vertes mélangé à de la terre de jardin consistante à parts égales ou de la terre végétale. Au bout de quelques années, les Pachira adultes se contentent de rempotages plus espacés, tous les 2 à 3 ans en moyenne.

Dans les deux cas, n’oubliez pas de déposer une épaisse couche de drainage au fond du pot afin d’évacuer rapidement l’eau d’arrosage en excès.

Si vous ne pouvez plus rempoter un sujet devenu trop imposant, contentez-vous d’un surfaçage annuel au printemps pour renouveler le substrat..

Consultez les conseils pour rempoter toutes vos plantes vertes.

Faut-il beaucoup arroser un Pachira ?

Au printemps et en été, maintenez toujours le support de culture légèrement humide. En revanche, en hiver, réduisez les arrosages. A cette période de l’année, le Pachira, comme de nombreuses autres plantes d’intérieur, redoute les excès d’eau. Attendez que le terreau sèche sur 1 à 2 cm avant d’arroser à nouveau. Pensez aussi et surtout à vider la soucoupe sous le pot pour ne pas laisser d’eau stagner dedans. Ses racines détestent ça !

Entretien du pachira
© Jardipartage

Sensible à la sécheresse de l’air

Dans une atmosphère trop sèche, le bout des feuilles du Pachira brunit. Le problème se manifeste surtout quand le chauffage est en route en hiver ou en plein cœur de l’été. Offrez-lui alors une ambiance humide en l’installant sur un plateau de billes d’argiles humidifiées et n’hésitez pas à vaporiser plusieurs fois par semaine avec de l’eau de pluie ramenée à température ambiante ses feuilles sur les deux faces.

Adapté à la sécheresse du sol

Le Pachira supporte très bien une sécheresse passagère au niveau du sol. Son tronc renferme en effet une réserve d’eau. Dans nos intérieurs, cette plante ne dépasse généralement pas 2 m de hauteur mais dans ses régions marécageuses tropicales d’origine, le Pachira forme un arbre de près de 20 m de haut !

Comment le tailler ?

La taille est la plupart du temps inutile pour un Pachira sauf si des rameaux trop longs et vigoureux s’échappent et déséquilibrent la silhouette de petit arbre de votre plante. Vous pouvez alors le tailler en toutes saisons mais il vaut mieux le faire en fin d’hiver ou au début du printemps.

Taillez-le plus sévèrement si vous souhaitez le rajeunir.

Quel type d’engrais lui donner ?

Offrez à votre châtaignier de Guyane un engrais pour plantes fleuries que vous diluez dans l’eau d’arrosage, tous les 15 jours à 3 semaines pendant la période de croissance, soit d’avril à septembre.

Si vous venez de le rempotez, attendez un bon mois avant de faire un premier apport. Le support de culture tout neuf contient en effet tout ce qu’il faut

Comment bouturer le Pachira ?

En fin d’été, prélevez des extrémités de tige en coupant juste sous un point d’insertion de feuille.

Plantez cette bouture dans un support léger à base de terreau et de sable. Enfermez la bouture dans un sachet plastique transparent ou sous un haut de bouteille d’eau minérale découpée pour maintenir à l’étouffée. Conservez au chaud (entre 20 et 25°C). Les premières racines apparaîtront 2 à 3 mois plus tard.

Découvrez mes astuces pour réussir les boutures de toutes vos plantes.

Tags

Bruno Nunez

Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer