Plantes vertes

Langue de Belle-mère, Sansevière

Malgré le surnom osé de langue de belle-mère qu’on lui a attribué, la sansevière est très décorative. Cette plante cousine du Dracéna, originaire d’Afrique et cultivée en intérieur présente un feuillage graphique.

A la lumière, sans soleil direct

Robuste et peu exigeante, la langue de belle-mère se contente de presque rien. Elle apprécie une grande luminosité mais redoute le soleil direct. Une exposition trop ensoleillée assèche en effet le feuillage et la fait jaunir de manière durable.

Elle tolère un coin sombre de la maison ou de l’appartement mais sa croissance est alors ralentie. On choisit donc de l’installer près d’une fenêtre lumineuse, en la protégeant des rayons du soleil  grâce à un voilage.

Température de culture idéale : entre 18 et 21°C.

Quand, comment rempoter ?

Rempotez la sansevière au maximum tous les 3 ans ou dès que les racines de la plante occupent entièrement le volume du pot. Choisissez un nouveau contenant à peine plus grand : la langue de belle-mère aime rester à l’étroit.

Utilisez un terreau riche et bien drainant. Il doit comporter au moins 1/3 de sable ou de la pouzzolane.

langue de belle mere entretien
Langue de belle-mère laurentii, l’une des plus lumineuses © Zoosnow, pixabay

Entretien de la langue de belle-mère

Arrosage

Cette Asparagacée supporte très bien les à-coups d’arrosage. Mais elle redoute les excès d’eau qui favorisent la pourriture de sa base. La quantité d’arrosage dépend donc du cycle de vie de la plante.

Un conseil qui vaut dans tous les cas : laissez toujours sécher le support de culture sur quelques centimètres entre deux arrosages et évitez de noyer le collet.

  • Entre mars et juin, la sansevière relance sa phase de croissance. Augmentez progressivement les apports d’eau. Un arrosage tous les 15 jours est un bon compromis.
  • De juin à septembre, cette plante d’intérieur peut vivre dehors, à mi-ombre. Arrosez modérément tout l’été, une fois par semaine.
  • Entre septembre et novembre, la langue-de-belle-mère entre progressivement au repos. Rentrez votre plante et réduisez progressivement les arrosages à l’inverse du printemps.
  • En hiver, c’est période de repos : n’arrosez plus qu’une fois par mois.

Toute l’année, évitez de bassiner les feuilles : la Sansevière préfère une atmosphère sèche.

Apport d’engrais

Si vous ajoutez régulièrement du terreau, l’apport d’engrais n’est pas nécessaire. Vous pouvez cependant diluer un engrais liquide pour plantes vertes dans l’eau d’arrosage tout l’été. Fertilisez alors un arrosoir sur deux.

Entretien des feuilles

Côté entretien, c’est assez facile : il suffit de retirer les feuilles sèches au fur et à mesure. Pour retirer la poussière qui s’accumule sur les larges feuilles, passez de temps en temps et de bas en haut un chiffon doux imbibé d’eau savonneuse. C’est tout !

Comment la bouturer ?

diviser langue de belle mere
Diviser la langue de belle-mère ©

Il existe deux manières de multiplier le Sansevieria :

  • Divisez les touffes âgées au printemps ou lors d’un rempotage. Vous pouvez séparer dans ce cas deux pieds proches en tranchant la motte des racines avec un couteau ou une petite scie.
  • Préparez des boutures de morceaux de feuilles de 6 à 8 cm de longueur que vous enterrez à peine dans un substrat léger, à l’étouffée.

Pour multiplier une variété à feuillage panaché, la division est préférable. La jeune bouture dont les bords sont colorés perd malheureusement ses marges jaunes.

Une plante dépolluante

La sansevière est une plante dépolluante. Elle absorbe notamment  plusieurs des molécules nocives que l’on retrouve dans nos intérieurs : benzène, formaldéhyde et trichloréthylène !

Feuilles molles ou marron

Les pourritures sont les principales maladies observées. Si la langue de belle-mère est soumise à un excès d’eau ou d’arrosage, ses feuilles commencent à devenir molles et flétrissent. Elles prennent ensuite une couleur marron et sèchent.

Plongée dans une atmosphère trop froide ou trop humide pour ses racines, la plante ralentit aussi sa croissance.

Surveillez également les cochenilles, fréquentes chez les Agavacées.

Variétés remarquables

  • Sansevieria trifasciata: la langue de belle-mère plus classique. D’une hauteur de 30 à 60 cm, les feuilles sont épaisses étroites et longues. Elles sont vert foncé, marbrées de gris argenté.
  • Sansevieria trifasciata laurentii: mêmes caractéristiques que la variété précédente mais ses feuilles sont joliment marginées d’une ligne jaune.
  • Sansevieria trifasciata golden hahnii: une variété naine, de 10 cm de haut. Ses feuilles larges arborent deux bandes jaunes entourant une bande gris argenté.
  • Sansevieria trifasciata argentea: ses feuilles sont gris argenté
  • Sansevieiria cylindrica: ses feuilles gris-vert, enroulées sur elles-mêmes, forment un cylindre court ou plus long. Disposées en éventail, elles sont aussi parfois tressées. C’est une plante sculpturale appréciée dans les intérieurs modernes. Plantez-la dans un pot haut.

Continuez la lecture de conseils sur les plantes d’intérieur :

Mis à jour le Mar 3, 2020 @ 19 h 31 min

Tags

2 commentaires

  1. J’en avais une dans mon salon en Afrique de l’ouest, exposée à la lumière mais surtout pas au soleil. Et puis un jour, miracle, je rentre et je sens de merveilleuses effluves, un parfum unique en son genre, qu’aucune grande marque de luxe n’a jamais égalé. J’ai cherché, et j’ai fini par trouver la fleur, une longue tige fine verte sombre, un peu dure, sans pétales, qui se confond avec les feuilles. Sublime !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer