stephanotis entretien | Jardipartage

L’entretien du Stephanotis (Jasmin de Madagascar)

Le stephanotis, ou jasmin de Madagascar, est une belle plante grimpante tropicale, parfaite pour décorer et parfumer nos intérieurs. S’il est facile à cultiver, obtenir une floraison tous les ans demande des attentions bien particulières. On vous explique comment faire.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Marsdenia floribunda, stephanotis floribunda.
Nom courant : Jasmin de Madagascar
Famille : Asclépiadacées.
Origine : Madagascar.
Hauteur x étalement : le stephanotis est une liane tropicale dont les tiges volubiles peuvent mesurer plus de 5 m de long dans leur milieu naturel. Sous climat tempéré, il est cultivé comme une plante grimpante d’intérieur, de 2 à 3 m de haut.

Feuillage : le feuillage du stephanotis est persistant. Les feuilles elliptiques, coriaces et de couleur vert foncé brillant, sont réparties par paires tout le long des tiges. Ces dernières sont également dotées de vrilles qui leur permettent de s’accrocher à un support.
À savoir : il existe une variété au feuillage panaché : stephanotis floribunda ‘Variegata’. Plus difficile à trouver, il est aussi réputé plus difficile à faire fleurir que l’espèce type.
Fleurs : blanches et cireuses, elles ont la forme d’un long tube terminé par 5 lobes largement ouverts. Réunies en bouquets, elles apparaissent entre mai et septembre, à l’extrémité des tiges et à l’aisselle des feuilles. Leur délicieux parfum leur a valu le nom de Jasmin de Madagascar.
Fruits : ils sont rarement produits lorsque la plante est cultivée en intérieur. Mais si cela arrive, vous ne pourrez pas les manquer. Ce sont de gros fruits charnus dont l’aspect peut faire penser à une petite mangue verte.

Exposition : le stephanotis est une plante qui se plait sous une ombre légère en extérieur (dans son milieu naturel, il grimpe le long des troncs et des branches, pour aller chercher la lumière), ou dans une pièce lumineuse. Le soleil direct est à éviter.
Sol : humifère, drainé, mais qui reste frais. En pot, utilisez un terreau de rempotage, éventuellement mélangé avec du compost mûr.
Rusticité : le jasmin de Madagascar est gélif.

où mettre un stephanotis | Jardipartage
Frileux le Stephanotis est généralement cultivé en pot sur un arceau comme plante dintérieur © DepositPhotos

Où mettre un stephanotis ?

Le jasmin de Madagascar se cultive en pot, comme plante d’intérieur ou dans une véranda. Afin d’obtenir une floraison généreuse, il est nécessaire de l’installer dans une pièce très lumineuse. Le rebord d’une fenêtre convient l’hiver, mais en été, tenez-le éloigné des rayons directs du soleil.

Une température ambiante comprise entre 18 et 22 °C est idéale. En été, si votre intérieur est trop chaud, il sera préférable de l’installer dehors, sous une ombre lumineuse (après un petit temps acclimatation). En hiver, une certaine fraicheur sera fort appréciée.

Dans tous les cas, protégez-le des courants d’air.

À noter : il est possible d’installer le stephanotis dans un panier suspendu, et de laisser retomber les tiges dans le vide.

Comment faire refleurir le Stephanotis ?

Trop chaud en été, pas assez de lumière en hiver : le jasmin de Madagascar ne refleurira pas. Mais ce ne sont pas là ces seuls besoins. Bien qu’il supporte, sur une courte période, un coup de gel (-1 °C), pour qu’il refleurisse, la température ambiante hivernale doit se situer autour de 15 °C, sans descendre en dessous de 13 °C.

Arrosage : Tout au long du printemps et de l’été, le substrat doit être maintenu humide par des arrosages réguliers. En revanche, en hiver, les apports d’eau ne se font que pour éviter le dessèchement du terreau (en moyenne, une fois tous les 10 jours). L’eau doit être non calcaire et à température ambiante. N’oubliez pas de vider l’excédent d’eau de la soucoupe, 30 minutes après l’arrosage.

Si l’atmosphère est trop sèche, déposez le pot sur un plateau rempli de gravier humide. Les brumisations du feuillage sont possibles, sauf lorsque la plante est en fleurs.

Fertilisation : Afin de soutenir la formation des boutons floraux, apportez un engrais riche en potasse tous les 15 jours au printemps et en été (une demi-dose suffit).

Rempotage : Rempotez le stephanotis tous les deux ou trois ans, au printemps. Lorsque le pot atteint 20 cm de diamètre, contentez-vous d’un surfaçage.

Conseil : Lorsque le stephanotis est en fleurs, ne le déplacez pas, au risque de voir ses feuilles tomber rapidement.

comment s occuper d un stephanotis | Jardipartage
Pour éviter dépuiser votre jasmin dintérieur et le faire refleurir vous pouvez éliminer les fruits qui se forment le plus tôt possible © DepositPhotos

Comment entretenir le Stephanotis ?

Au fur et à mesure que les lianes se développent, guidez-les sur leur support (tuteur, treillis…). La production de fleurs est plus abondante lorsque les tiges sont à l’horizontale ; c’est pour cela que, généralement, on utilise un arceau métallique comme tuteur pour les jeunes sujets.

 Comment tailler le stephanotis ? La croissance du Jasmin de Madagascar est rapide mais son développement reste modéré lorsqu’il est planté dans un pot. Contentez-vous de supprimer les tiges gênantes, à la fin de l’hiver ou après la floraison.

Attention : la sève des tiges est irritante pour la peau. Protégez-vous avec des gants lorsque vous effectuez une taille.

 Les ravageurs et les maladies : Surveillez la présence de cochenilles sur les tiges et sous les feuilles. Elles peuvent affaiblir la plante et entrainer le développement de la fumagine.

Les feuilles sont jaunes ? Trop d’eau, un excès de calcaire ou une carence peuvent en être la cause.

Les feuilles et les tiges s’affaissent ? C’est probablement dû à un brusque changement des températures. Installez votre plante dans un endroit un peu plus chaud.

 Comment multiplier le Stephanotis ?

Par bouture de tige au printemps. Pour plus de chances de réussite, l’utilisation de poudre d’hormones est conseillée.

author avatar
Isabelle C
J'aime jardiner, observer la nature et écrire pour partager ce que je découvre, ce que j'apprends, ce que j’expérimente au fil des saisons en espérant transmettre, par l'intermédiaire de mes textes, le goût d'un jardinage respectueux et bienveillant vis-à-vis de son environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut