Arbustes caducs

Stéphanandra incisa, Stéphanandre de Tanaka

Proche des petites spirées du Japon, les Stephanandra incisa crispa et tanakae sont des arbustes peu utilisés dans les jardins. Pourtant, le premier forme un couvre-sol décoratif par sa floraison blanche à reflets verts et les couleurs jaunes de son feuillage en automne. La variété tanakae reprend ces atouts tout en offrant un port dressé.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Stephanandra incisa, Stephanandra tanakae
Nom courant : Stéphanandra, Stéphanandre
Famille : Rosacées
Origine : Est de l’Asie, Taïwan

Hauteur x étalement :  1,50 m de hauteur et de largeur. Le port de ses branches est d’abord dressé, puis elles plient jusqu’à toucher le sol. La croissance du Stephanandra est moyenne les premières années et ralentit avec l’âge.
Feuillage : Caduc. Les feuilles découpées du Stephanandra incisa, vert vif en été, prennent une belle couleur jaune puis brune en automne, avant de tomber.
Fleurs : Groupées en panicule, les petites fleurs blanches à reflets verts sont disposées en couronne. Elles apparaissent en mai, juin ou début juillet selon les régions. Cette floraison dure 15 jours.
Fruits : Sans intérêt

Exposition : Au plein soleil de préférence. Le Stephanandra accepte la mi-ombre, mais ses feuilles sont moins colorées en automne.
 Sol : Une bonne terre de jardin est idéale, à condition de rester fraîche et d’être bien drainée. Le Stéphanandra n’apprécie ni les sols trop acides, ni les terres trop calcaires.
Rusticité : Robuste, il supporte le froid jusqu’à -25°C

stephanandra incisa
Feuilles et fleurs du Stephanandra incisa © DepositPhotos

Où planter un Stephanandra incisa ?

Choisissez un emplacement frais mais au soleil. Le sol doit être riche. Si la terre sèche trop vite en été, les feuilles de ce bel arbuste se dessèchent et deviennent marron.

Effectuez la plantation en automne à partir d’un arbuste en conteneur. Creusez un grand trou, en prenant soin de bien drainer le fond afin que les excès d’humidité en hiver ne fassent pas pourrir les racines de votre Stephanandra incisa crispa.

Vous pouvez utiliser cet arbuste comme couvre-sol dans un talus pour retenir la terre et limiter l’érosion.

Entretien du Stephanandra

Cultivé dans de bonnes conditions, l’entretien du Stephanandra est presque inexistant.

Arrosage : Arrosez uniquement les deux premières années en complément de la mise en place d’un paillage afin de garder le sol frais plus longtemps.

Engrais : Plutôt qu’un apport d’engrais arbustes, étalez une bonne quantité de compost en automne au pied de votre arbuste. Cela suffit à le nourrir.

Maladies : Le Stéphanandra ne présente pas de problème particulier et n’attire pas les insectes parasites.

stephanandra tanakae
Stephanandra tanakae © DepositPhotos

Quand et comment tailler un Stephanandra ?

Considéré comme un couvre-sol, cet arbuste se passe de taille, sauf si vous voulez conserver un port compact ou si vous souhaitez obtenir une belle forme.

Le Stéphanandra incisa fleurit sur le bois vieux de 2 ans : il faut tenir compte de cette particularité au moment de tailler.

En entretien de cet arbuste couvre-sol, vous pouvez vous contenter de supprimer chaque année un tiers des rameaux ayant déjà fleuri afin que de nouvelles pousses de remplacement apparaissent. Cette taille s’effectue après la floraison.

Pour rajeunir un vieux Stéphanandra qui n’a jamais été taillé, vous pouvez le rabattre près du sol afin qu’il reforme une nouvelle silhouette.

Comment bouturer un Stephanandra ?

Préparer des boutures en fin d’été. Mettez-les à raciner par 4 ou 6 dans des pots en terre cuite remplis d’un mélange de terre de jardin, de terreau et de sable. Conservez-les à l’ombre tout l’automne, puis sous châssis à l’abri du froid en hiver.

Rempotez-les individuellement au début du printemps suivant, après voir vérifié qu’elles ont bien raciné.

Vous pourrez les planter à leur place définitive à l’automne suivant.

couvre sol stephanandra
Stephanandra incisa crispa coloré en automne © DepositPhotos

Variétés de Stephanandra à planter

Il existe 4 espèces mais seulement 2 sont couramment cultivées :

Stephanandra incisa crispa est la plus répandue. Cet arbuste couvre-sol pousse lentement et présente des feuilles crispées. Il s’agit d’une sous-variété de Stephanandra incisa, qui peut atteindre 1,50 m de hauteur.

Stephanandra tanakae : une espèce aux branches dressées aussi large que haute. Ses feuilles sont moins découpées et ses fleurs apparaissent un peu plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page