Accueil » L'été » Les torches flamboyantes de la Persicaire amplexicaule
renouee persicaire

Les torches flamboyantes de la Persicaire amplexicaule

Les torches flamboyantes de la Persicaire amplexicaule
Partagez votre avis sur cet article !

Originaire des montagnes afghanes et de Chine, la Persicaire amplexicaule (Persicaria amplexicaulis) également appelée renouée, est une vivace robuste, vigoureuse et rustique (-20°C). Particulièrement décorative, sa floraison offre une multitude de torches flamboyantes perchées sur de hautes tiges. Cette plante facile à vivre est parfaitement à sa place en bord de pièce d’eau. Comment cultiver et entretenir la renouée persicaire ?

Un feuillage à la hauteur de la floraison

La renouée forme une touffe dense de feuilles ovales, semi-persistantes, prenant une belle coloration automnale. Ces feuilles en fer de lance, pointues et légèrement gaufrées, présentent sur leur face inférieure un duvet soyeux. De grande taille près de la base, celles accrochées aux tiges deviennent plus petites en prenant de la hauteur.

renouee persicaire pourpre
La renouée persicaire offre de multiples épis de couleur rouge ou pourpre. Jardin des Anges et des Poètes (64)

La très belle et longue floraison de la renouée s’établit du mois de juillet jusqu’aux premières gelées, au sommet de longues inflorescences. Les fleurs, de nombreuses petites cloches de couleur rubis, sont groupées en épis qui culminent à plus d’1 mètre de hauteur, parfois plus.

Où cultiver la renouée ou persicaire ?

Pour tirer le meilleur parti de cette belle vivace, il vaut mieux l’installer, comme les clématites, la tête au soleil et les pieds au frais. La renouée redoute en effet le soleil écrasant d’un après-midi d’été. Elle s’accommode également de toutes les terres, même les plus argileuses, à condition que la terre soit riche et reste fraîche.  Le sol idéal doit rappeler le milieu de vie originel de cette plante, c’est-à-dire les bords de ruisseau ou les lisières de sous-bois.

Quand elle se plait, la renouée persicaire pousse alors très vite et colonise l’espace autour d’elle par ses nombreux drageons, pouvant se montrer à la longue franchement invasive.

renouee persicaire utilisation
Détail d'un épi. Jardin des Anges des Poètes (64)

Comment la cultiver et l’entretenir ?

Globalement peu exigeante, la renouée persicaire est facile à vivre. Plantez-la au début du printemps (mars-avril). Il n’est pas utile d’installer de nombreux pieds : un seul suffit généralement tant la plante occupe une large place une fois qu’elle a pris racine.  La renouée persicaire pousse en effet très vite et se montre ainsi des plus intéressantes pour occuper rapidement un massif et obtenir un effet immédiat pour les jardiniers les plus pressés.

Arrosez régulièrement au cours de la première année de culture pour faciliter son installation. Les années suivantes, cette belle plante vivace se débrouillera toute seule, se contentant seulement de quelques arrosages réguliers si le temps est franchement sec.

Multiplication

Divisez les touffes de la renouée persicaire tous les 2 ou 3 ans, au début du printemps ou à l’automne. Cela permet de rajeunir les souches mais aussi de les contenir. Profitez des éclats obtenus pour fleurir un nouveau massif ou en donner.

La bouture de la renouée persicaire est également possible en fin d’été. Cependant, il est plus rapide pour la multiplier, et surtout plus pratique, de procéder à une division des touffes

Enfin, attendez la fin février ou début mars pour nettoyer la touffe de ses tiges et fleurs desséchées. Les nombreuses graines portées par les inflorescences sèches sont en effet très appréciées des oiseaux.

renouee persicaire nom latin
Épis de la renouée persicaire. Jardin des anges et des Poètes (64)

Quelles associations privilégier ?

La renouée persicaire est excellente en couvre-sol, particulièrement en milieu humide ou semi-humide, au bord d’un ruisseau ou d’une pièce d’eau par exemple. Associez-la à d’autres vivaces à longue floraison aérienne, comme elle. Les Rudbéckias, Coréopsis, Cosmos hauts et autres verveines de Buenos aires sont des compagnes idéales. Toutes offriront aussi des bouquets champêtres durables.  

En terrain frais, son très beau feuillage se marie également à merveille aux larges feuilles des arums, des Gunneras manicata ou encore des Hostas.

Évitez la culture en pot, sinon en choisissant des variétés plus basses.

Variétés

La gamme des variétés est vaste, s’étalant du simple couvre-sol au grand spécimen (près d’1 m 50 de hauteur). L’un des plus belles est probablement « atrosanguineum » ( ou « firetail » suivant sa dénomination commerciale), une persicaire amplexicaule  aux grandes feuilles pointues qui se couvre de longs épis de fleurs de couleur rubis. Un véritable joyau au jardin !

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *