prunus cerasifera | Jardipartage

Prunus cerasifera : Un prunier décoratif et fructifère

Mis à jour le mars 19th, 2024 à 12:30 pm

Prunus cerasifera (ou prunier myrobolan) est un arbre aux fleurs mellifères qui offrent ensuite de petits fruits comestibles en forme de prunes. Simple à cultiver, il est idéal pour les jardiniers débutants.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Prunus cerasifera.
Noms courants : Prunier myrobolan, myrobolan, prunier porte-cerise.
Famille : Rosacées
Origine : sud-est de l’Europe et sud-ouest de l’Asie
Hauteur x étalement : Dans de bonnes conditions, les dimensions peuvent atteindre 8 à 12 m de hauteur, pour 4 à 8 m de largeur.

Feuillage : Caduc. De couleur verte, les feuilles sont ovales et acuminées. Leur bord est légèrement dentelé et leurs nervures bien dessinées.
Fleurs : Petites fleurs de 3 cm qui s’épanouissent en début de printemps, juste avant la foliation. Elles possèdent 5 pétales blancs et de nombreuses étamines blanc-vert. Elles peuvent être suivies de fruits comestibles aux allures de prunes en automne.

Exposition : Pour une floraison optimale, l’arbre a besoin de soleil.
Sol : Tous les sols et tous les pH sont supportés. Le drainage doit néanmoins être suffisant pour ne pas laisser l’eau stagner.
Rusticité : Capable de résister de -15 à -20 °C.

Où et quand planter un Prunus cerasifera dans son jardin ?

Le prunier myrobolan s’adapte à de nombreuses situations quant au sol, tant que celui-ci est bien drainé. L’arbre doit cependant être exposé au soleil pour se développer correctement et offrir une floraison abondante.

La meilleure période de plantation est le début d’automne : les températures sont encore douces, et les jours de pluies plus nombreux. Le printemps est envisageable, mais les besoins en eau seront plus importants les mois suivants.

Comment le planter un Prunus cerasifera (myrobolan)

  • Creusez une fosse de plantation de 60 cm de largeur et de profondeur.
  • Pour la suite, tout dépend du conditionnement du Prunus cerasifera à l’achat :
    • S’il est en racines-nues, vous devrez tremper ces dernières dans du pralin pour faciliter la reprise.
    • S’il est vendu en motte ou en pot, immergez le pain racinaire s’il est trop sec, puis libérez délicatement les racines pour éviter une croissance en chignon.
  • Placez ensuite l’arbre dans le trou et accompagnez-le d’un tuteur à proximité du tronc.
  • Rebouchez la fosse de plantation et attachez l’arbre à son support.
  • Arrosez abondamment.
Est ce que les fruits du prunus sont comestibles | Jardipartage
Les fruits du Prunus cerasifera pissardii ou prune cerises sont comestibles mais parfois très acides © Irina Borsuchenko

Entretien du Prunus cerasifera

Les premières années de développement, le suivi de l’arrosage est l’entretien principal du Prunus cerasifera. Surveillez également que les liens du tuteurage ne sont pas trop serrés pour éviter les blessures au tronc.

Taille

Avec son port arrondi naturel, le myrobolan n’a pas besoin d’être taillé. L’opération peut néanmoins être réalisée en cas de branches gênantes, dangereuses ou mortes. Dans ce cas, il est préférable de tailler un Prunus en fin de printemps, début d’été.

Maladies

Le Prunus cerasifera est sensible à un certain nombre de maladies :

  • la cloque du pêcher ;
  • le plomb parasitaire (Chondrostereum purpureum) ;
  • le chancre bactérien ;
  • le pourridié.

À noter qu’il peut également être l’hôte de la bactérie Xylella fastidiosa, responsable d’une forte mortalité chez l’olivier et de nombreuses autres espèces végétales.

Côté insectes, ce sont surtout les pucerons et les chenilles en trop grand nombre qui peuvent poser problème.

prunus cerasifera myrobolan | Jardipartage
La floraison du Prunus cerasifera myrobolan au printemps est superbe © Yolya Ilyasova

Multiplication

L’obtention de nouveaux pieds de Prunus cerasifera se fait :

  • soit par semis pour la méthode longue ;
  • soit par greffage pour un résultat plus rapide.
LIRE AUSSI  Cerisier en fleur : 8 variétés magnifiques au printemps !

Variétés du prunier myrobolan

Les deux principaux cultivars de Prunus cerasifera sont ‘Pissardii’ (syn. ‘Atropurpurea’) et ‘Nigra’. Ils se caractérisent par un feuillage pourpre plus ou moins foncé et des fleurs rose pâle.

author avatar
Christophe D
Titulaire d’un diplôme en aménagement paysager et avec près de 15 ans d’expérience dans l’entretien d’espaces verts, je partage avec vous ma passion et mes connaissances du domaine végétal, pour un monde plus vert et respectueux de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut