Arbustes fleuris et persistants

Comment planter un rhododendron ?

La culture des rhododendrons est proche de celle des hortensias, et plus généralement, des plantes de bruyère. Si vous réussissez les uns, vous réussirez les autres ! Voici quelques conseils pour planter un rhododendron.

Un sol acide indispensable

Les rhododendrons sont des arbustes de haie de terre de bruyère. L’acidité du sol est un point important à prendre en compte pour limiter leur entretien. Pour l’augmenter, n’hésitez pas à incorporer aux couches superficielles beaucoup de terreau de feuilles et de tourbe blonde.

Récupérez aussi toutes les aiguilles de conifères que vous pouvez trouver. En plus d’offrir un paillis naturel qui limitera les pousses de mauvaises herbes, leur décomposition procurera de l’acidité. Si votre terre est vraiment calcaire et que vous craignez les remontées par l’eau du sol, isolez la couche de terre à l’aide d’une toile géotextile, ou plantez vos rhododendrons dans une large fosse dont les côtés et le fond en seront recouverts.

Une multiplication facile !

La bouture de rhododendron donne de bons résultats mais le marcottage de tiges proches du sol est préférable. Cette dernière technique permet en effet de créer facilement des haies comportant de nombreux sujets. Elle permet aussi de ne planter que les plus belles variétés.

Plantez-les en milieu frais

Les rhododendrons à moyennes et grandes feuilles aiment les ambiances proches des conditions naturelles de sous-bois. Plantez-les à l’ombre de hauts murs pas trop ensoleillés, à l’abri des vents dominants qui assèchent l’air et la terre en été. Les rhododendrons à petites feuilles sont quant à eux plus flexibles et peuvent supporter, sans excès toutefois, une ambiance ensoleillée ou légèrement ventée.

Globalement, pensez à réserver vos rhododendrons pour une situation ombragée ou mi-ombragée, au moins à midi et en début d’après-midi. Si l’endroit subit quelques courants d’air, abritez-les derrière des plantes écrans plus résistantes ( Photinia, Lauriers…)

L’arrosage des rhododendrons

Évitez d’arroser vos rhododendrons avec de l’eau de ville, bien souvent trop calcaire ou chlorée. Préférez l’eau de pluie issue de votre récupérateur.

Il s’avère aussi indispensable de maintenir le sol humide et frais. Comment alors diminuer les arrosages et éviter les gaspillages ? Étalez simplement une couche épaisse de feuilles mortes ou de BRF à leurs pieds sur tout le massif. Les jours de forte chaleur ou  de canicule, arrosez-les deux fois par jour ( le matin et le soir) et douchez leur feuillage.

Sur le même thème :

La plantation d’une azalée japonaise en pot

Mis à jour le Jan 6, 2021 @ 8 h 24 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page