Jardin d'ornementJardiner au printemps

Comment planter et contenir des bambous ?

Installés en haie, les bambous poussent vite et ne se taillent pas, ou presque pas. Leur entretien réduit en fait de bons candidats pour composer  des haies brise-vues efficaces. Néanmoins, leur culture nécessite quelques précautions car la plupart des espèces émettent des racines traçantes potentiellement sources de problèmes avec le voisinage. Il faut donc d’abord bien choisir l’espèce ou la variété à planter et ensuite prévoir dès l’installation un dispositif pour contenir cette plante invasive.

Des bambous en pleine terre

Barrière anti-rhizomes

Si vous souhaitez installer des bambous en pleine terre, une barrière anti-rhizomes est indispensable, cela permet de contenir facilement la souche. Il faut en effet savoir qu’un rejet de bambou peut s’éloigner jusqu’à 8 à 9 mètres du pied mère.

Creusez un large trou à l’endroit où seront plantés les bambous. Descendez de 50 à 70 cm de profondeur. Positionnez ensuite à sur le pourtour intérieur une bâche imputrescible.

Il est important de prendre bien soin de la doubler dans les zones de jonction sinon les racines profiteront de la moindre faille pour passer au travers. Laissez également dépasser la barrière anti-rhizomes de 5 cm au-dessus de la terre. Quand les racines des bambous buttent contre les parois, leurs rhizomes ont en effet  tendance à remonter à la surface et il arrive même qu’ils enjambent la barrière anti-rhizomes !

comment planter des bambous en haie
Phyllostachys aureosulcata, le bambou jaune forme de belles haies lumineuses. Laissez dépasser les barrières anti-rhizomes. ©Jardipartage.fr

Quels bambous en pleine terre ?

En pleine terre, le bambou commun vert (Phyllostachys spectabilis) est toujours du plus bel effet au pied d’un vieux mur. Pour davantage d’originalité, préférez Phyllostachys aureosulcata, aux cannes jaunes lumineuses. Attention car ce dernier est aussi envahissant et majestueux que le bambou vert, sa frondaison pouvant atteindre 6 à 7 mètres de hauteur !

Si vous souhaitez vous démarquer des jardins alentours ou composer un espace japonais, plantez Phyllostachys Nigra. Le bambou noir développe, comme son nom l’indique, de surprenantes cannes pourpres, presque noires.  Dans le même esprit d’originalité, procurez-vous les bambous flèches, également appelés bambous Metake (Pseudosasa japonica).

Quel bambous en pot ou bac ?

En pot ou dans un grand bac, plantez des bambous non traçants. Les Fargesia, (Fargesia Rufa) sont les plus adaptés, ils forment de belles touffes hautes de 1m50 à 2 mètres maximum. Leur système racinaire, de taille raisonnable, s’adapte à toutes les cultures en pot.

planter bambou barriere anti-rhizome
Phyllostachys nigra, ©Jardipartage.fr

Quel substrat utiliser ?

Peu exigeants, les bambous poussent dans toutes les terres fraîches et ordinaires, même un peu calcaires.

  • N’hésitez pas à mélanger quelques pelles de compost bien décomposé à la terre d’origine.
  • Mettez en place la motte en jouant sur sa hauteur pour que la base des cannes affleure juste à la surface du sol.
  • Rebouchez, tassez avec les mains et versez un bon arrosoir d’eau. Les bambous aiment bien l’eau, arrosez-les très régulièrement sans les noyer.

Si vous partez en vacances, n’oubliez pas de demander à un ami ou à un voisin de les arroser, sinon, ils seront secs à votre retour, surtout en pot !

Mis à jour le Nov 5, 2019 @ 17 h 41 min

Tags

Bruno Nunez

Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

9 commentaires

  1. J’aimerai savoir s’il existe une ou des lois imposant des bacs infranchissables pour les plantes invasives ? En effet un de nos voisins « adore » les bambous , il gêne trois voisins d »angle et avec un grand sourire nous dit se fiche de nos problèmes ,.Il est écologiste et ne veut pas contrarier la nature … . L’un a eu le tout son système en PVC d’épuration d’eau de la piscine à remplacer ,l’autre des frais de jardinage dans sa pelouse pour éliminer les ramifications envahissant ses égouts presque obstrués . De mon côté c’est le foisonnement des longues feuilles mortes dans les chenaux de la toiture de mon garage qui font pourrir les pannes trempant dans l’eau .

    1. @Azrain « En effet un de nos voisins « adore » les bambous , il gêne trois voisins d »angle et avec un grand sourire nous dit se fiche de nos problèmes , »

      Entre ne pas contrarier la nature et emm… les voisins; il y des limites.

      Entendez vous avec les autres victimes, dites lui gentiment que vous allez faire constater les dégâts, dont il est facile de trouver l’origine par voie d’huissier.
      Ensuite vous lui demanderez des dommages et intérêts. Il s’agit d’un « trouble anormal de voisinage », consultez l’article 673 du code de procédure civile et si possible demandez conseil à un avocat ou huissier de justice (il existe dans certaines communes ou sur internet des services de consultation gratuite, se renseigner auprès de la mairie).
      Vous constaterez alors que son sourire sera peut être un peu moins épanoui et qu’il prendra vos problèmes un peu plus de considération.

    2. AZRAIN@
      Je vous ai trouvé ça sur le journal « ‘Notre Temps »ce matin.

      «  »Vous avez le droit de couper les racines à la limite séparative de votre propriété (art. 673 du Code civil). Mais ce droit ne vous empêche pas d’engager la responsabilité du voisin pour les dégâts causés par les racines de son arbre (Cour de cassation du 6 avril 1965, n° 61-11025). Vous avez intérêt à lui adresser une lettre recommandée avec avis de réception, puis à saisir un conciliateur de justice pour trouver une solution amiable (www.conciliateurs.fr). » » »

  2. Bonjour
    juste un commentaire à propos de l’eau : c’est vrai que le bambou aime l’eau mais il supporte aussi la sécheresse (peut-être pas en pot).
    J’habite dans le Sud entre Marseille et Toulon –>étés infernaux !! pas de pluie, soleil dur et terre plus qu’ingrate. Je n’arrose pratiquement jamais mes bambous.
    Cela me permet de contenir leur taille et leur développement.
    L’été leurs feuilles se roulent et pâlissent mais les bambous ne meurent pas.
    Aux premières pluies les feuilles s’ouvrent, les tiges se redressent et tout repart comme si de rien n’était.
    C’est solide le bambou^^
    Euh…je ne connais pas la variété de mes bambous, ils ont des tiges jaunes. Chez moi (en bac) ils font environ 4 à 5m de haut et jusqu’à 3cm de diamètre. Les mêmes chez mon voisin (en liberté) ils montent jusqu’à 8m de haut et 5cm de diamètre.
    Ils viennent d’une « bambouseraie » dans laquelle leurs « parents » faisaient 8m de haut et 12 à 15cm de diamètre….mais ils avaient les pieds dans l’eau !!

  3. Bonjour
    Attention bambous !!!
    Les bambous c’est beau, ça ne demande pas grand chose, ça pousse tout seul….et ça aime la liberté !!
    Les barrières anti-rhizomes sont des attrape gogos !
    C’est du plastique, y’en a marre du plastique ! Tout le monde sait très bien que le plastoc se désagrège en petites particules dont on ne se débarrasse jamais. Vous allez planter des bambous pour combien de temps ?
    5 ans? ça m’étonnerait, 10 ans?…allez, ajoutez en 20 ou 30 et vous serez dans les temps alors pourquoi poser une barrière « temporaire » ?
    Si vous voulez être tranquille il n’y a qu’une solution –> construire un bac comme vous construiriez un bassin, en maçonnerie. Et veillez bien à l’étanchéité des murs !!!
    Les bambous n’ont pas de racines profondes, 50…60cm, vos murs devront donc descendre un peu plus bas et dépasser du sol d’une 15aine de cm (pour éviter les évasions).
    Je sais, c’est du boulot, mais c’est le prix de votre tranquillité.
    Je vous dis ça par expérience personnelle.
    Mon père a planté ses bambous dans un grand bac en maçonnerie (1m de large 8m de long) il y a 50 ans environ, ils sont toujours là.
    Notre voisin nous a demandé quelques rhizomes qu’il a planté dans ces fameuses barrières….15 ans plus tard son jardin est une vraie jungle contre laquelle il se bat. Les bambous sont maintenant dans les racines des arbres, dans sa pelouse, dans ses bordures, partout sur 200m² et impossible de s’en défaire sauf à décaisser son terrain et remplacer la terre car un bout de rhizome de 2 ou 3cm suffit pour la repousse.

    Les bambous c’est beau, ça ne demande pas grand chose, ça pousse tout seul….et ça aime la liberté !!

    1. C’est vrai que c’est une peste les bambous traçants ! je suis envahi par ceux de mon voisin qui lui même a été envahi par ceux partis d’un autre jardin (un trajet de 40 m environ en une dizaine d’années …!)
      Une barrière en chute de tôle « galva » est assez efficace, à condition qu’il n’y ait pas de »solution de continuité « entre les plaques.

  4. Bonjour,
    quelles espèces de bambous NON TRACANTS conseillez-vous ?
    Nous souhaitons combler quelques vides autour de notre propriété et pensons que des « touffes » de bambous feraient l’affaire.

    1. Bonjour Frank,

      Il vous faut regarder du côté des Bambous Fargesia. Tous sont globalement non traçants mais leur développement est limité (entre 2 et 4 mètres de haut): Fargesia murielae, Fargesia rufa, Fargesia nitida…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer