Arbres et arbustes

Quand planter les hortensias ?

Les Hortensias figurent parmi les arbustes de terre de bruyère préférés des Français, ce qui est amplement mérité tant leurs généreuses boules de fleurs sont en vue tout l’été ! Découvrez quand et comment les planter.

Quelle est la meilleure période de plantation ?

Si les pépiniéristes proposent des Hortensias en conteneurs, c’est pour pouvoir étaler la période de plantation. En dehors des moments de canicule et de gel, il est donc possible de les mettre en terre environ 10 mois de l’année. Cependant, certaines périodes sont plus propices que d’autres, en particulier les mois de mars et avril, quand la terre commence à se réchauffer ou bien en septembre et octobre !

Septembre est le mois idéal !

En fin d’été, on assiste en effet souvent à un retour des pluies qui, couplé à une terre chaude, offre des conditions favorisant un enracinement rapide avant l’hiver. Les hortensias sont aussi en fleurs à ce moment de l’année, ce qui permet de choisir très exactement la variété qui nous plait, en fonction de sa couleur (pour qu’elle s’accorde bien aux plantes voisines) mais aussi suivant la forme et les dimensions des pompons de fleurs.

La couleur des fleurs

Petit bémol quand même, il faut toujours garder à l’esprit que la couleur d’un hortensia varie en fonction du pH de la terre dans laquelle il est planté. En sol acide, la couleur des fleurs tend vers le bleu, d’autant plus bleu d’ailleurs que le pH est bas, alors qu’en terre calcaire, c’est le contraire, les pompons sont roses ! La couleur des fleurs à l’achat ne présage donc en rien de leur couleur future !

planter un hortensia plein soleil
Sa plantation à mi-ombre s’effectue au printemps ou au début de l’automne. ©Jardipartage

Où le planter ?

Les Hortensias apprécient une exposition ombragée à mi-ombragée. L’idéal est de leur trouver un emplacement à la mi-ombre, c’est-à-dire baigné de soleil quelques heures de la matinée puis à l’ombre à partir de la mi-journée. Une exposition Ouest ou Nord, aux côtés de plantes de bruyère aux exigences voisines, est à privilégier. C’est la raison pour laquelle il est tout aussi indiqué de les installer sous le couvert d’un grand arbre.

Attention néanmoins à une exposition au soleil matinal qui aurait pour conséquence un réchauffement brutal au printemps pouvant griller les bourgeons lors des gelées tardives.

Côté sol, ils apprécient une terre riche, non calcaire, bien drainée, légèrement acide dans l’idéal. Les sols lourds sont tolérés, à condition que l’eau s’évacue rapidement et qu’ils soient riches en matière organique.

Comment effectuer la plantation ?

Hortensia à grosses fleurs, Hortensia grimpant ou Hydrangea quercifolia… Ces plantes proches ont les mêmes exigences et se plantent à l’identique. Voici comment faire:

  • Avec une bêche ou une pelle, commencez par creuser un grand trou, au moins trois fois plus grand que le conteneur. L’objectif n’est pas de retirer toute la terre mais bel et bien d’ameublir cette dernière en profondeur et sur les côtés afin que le système racinaire du nouvel Hydrangea puisse rapidement s’étendre et se développer sans rencontrer d’obstacle majeur.
  • Mélangez ensuite à une partie de la terre extraite un bon terreau de feuilles ou un terreau horticole de qualité. Il est bon de rappeler ici que ce sont à l’origine des plantes de sous-bois. Elles apprécient donc des terres riches, humifères, restant fraîches, comportant des matières végétales en décomposition continuelle (des feuilles, de petits morceaux de bois…). Il s’agit ni plus ni moins de reconstituer finalement ces conditions.
  • Immergez une dizaine de minutes le conteneur dans un grand seau d’eau pour que la motte s’hydrate. Au bout de ce temps, laissez s’égoutter avant de dépoter. Si l’arbuste est dans son conteneur depuis un moment, ses racines auront eu le temps de s’enrouler et de créer des chignons. Pour favoriser la reprise, il est important de prendre le temps de démêler délicatement à la main tout ça !
  • Installez l’Hortensia au centre du trou. Ajustez sa hauteur en ajoutant ou en retirant un peu de substrat. Comblez les trous sur les côtés avec le mélange de terre préparé, tassez fermement avec les paumes des mains et terminez par un arrosage copieux (10 litres au moins). Dans le cas de l’Hortensia grimpant, installez dès maintenant un support de palissage solide.

Recouvrez enfin d’un généreux paillage de compost, de terreau de feuilles ou de broyats de branches pour limiter le dessèchement et améliorer la terre avec le temps !

A lire aussi sur les arbustes de terre de bruyère:

➥Comment bouturer facilement l’Hortensia ?
Taille de l’Hortensia en fin d’hiver
Comment planter un érable du Japon en pot ?
L’Andromède du Japon, des pousses rouges printanières décoratives

Mis à jour le Juin 8, 2020 @ 21 h 15 min

Tags

2 commentaires

    1. Bonjour Jean-Claude,

      Les Hortensias se plaisent en sol argileux mais il faut alléger cette terre à la plantation. Mélangez quelques poignées de compost et de sable de rivière à votre terre d’origine: elle sera plus drainante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer