Potager du débutant

Ollas, Oyas : Economisez de l’eau d’arrosage !

Arroser le potager en douceur tout en économisant de l’eau, c’est le principe des ollas ou oyas ! Ce système d’arrosage et d’irrigation très ancien (vieux de 2000 ans) est simple et efficace. Remis au goût du jour depuis une vingtaine d’années par le principe de la permaculture, il fait de plus en plus d’adeptes !

Comment fonctionnent les ollas ?

1/ Le principe des ollas est basé sur la microporosité de la terre cuite. Ces pots en terre cuite fonctionnent en effet comme des réserves d’eau. Une fois enterrés aux pieds des plantes, il suffit de les remplir d’eau. Le liquide met ensuite plusieurs jours à se diffuser lentement dans la terre tout autour à travers les parois microporeuses de l’olla.

2/ Le sol est irrigué par capillarité.  Tout autour de l’oya, se forme donc une zone humide plus ou moins étendue selon la contenance de l’olla enterré.

Pour une plus grande efficacité, il faut boucher l’olla avec son couvercle. Il empêche en effet les déperditions d’eau par évaporation, permet d’éviter que de nombreux insectes ou des petits animaux tombent dans l’olla et se noient. Il évite enfin la prolifération de moustiques.

comment utiliser des ollas
Utilise le couvercle des ollas pour limiter l’évaporation et complétez avec un paillis de tontes de gazon © Jardipartage

Pourquoi arroser son potager avec des ollas ?

L’irrigation avec des oyas est surtout utilisée sur les cultures d’été, avec les légumes vides de soleil et d’arrosages. Ce système complète les bienfaits d’un bon paillis.

Moins de maladies 

Avec les ollas, l’arrosage se fait par les racines. Vous ne mouillez donc pas les feuilles, ce qui limite l’apparition de maladies cryptogamiques comme le mildiou ou l’oïdium. Vous évitez également les risques de brûlures sur les feuilles situées en plein soleil dus à l’effet loupe que produisent les gouttes d’eau.

D’autre part, les plantes détestent les arrosages irréguliers. Les oyas permettent d’éviter ces à-coups en offrant une irrigation douce. Vos plantes se développent mieux, elles sont en meilleure forme.

La fréquence d’arrosage est fortement diminuée

Comme l’eau est diffusée lentement, elle a le temps de s’infiltrer dans la terre vers les racines au lieu de ruisseler et de se perdre loin des plantes. Vous pouvez ainsi économiser jusqu’à 70% d’eau par rapport à un système d’arrosage classique au jet, et jusqu’à 25% d’eau par rapport à l’utilisation en année sèche d’un arrosage en goutte-à-goutte alimenté par une cuve de récupération d’eau de pluie.

Cette économie est d’autant plus importante que vous associerez l’utilisation des oyas à un paillage naturel afin d’éviter en complément un dessèchement trop rapide de la terre. Selon sa contenance, votre olla met quelques jours à plus d’une semaine à se vider.

Moins de mauvaises herbes

Lorsque vous irriguez avec des ollas, l’arrosage est précis car vous n’amenez l’eau que là où c’est nécessaire, c’est à-dire directement au pied des plantes. Vous limitez donc la prolifération des herbes indésirables et vous facilitez l’entretien de vos cultures.

Un système d’arrosage flexible et réutilisable à l’infini

Les oyas sont très faciles à déplacer et à enterrer ailleurs au pied des plantes qui en ont besoin. Selon les saisons et leur contenance, vous pouvez les utiliser au potager mais aussi au jardin d’ornement pour arroser un massif de fleurs, une jardinière, ou bien des plantes en pot cultivées sur un balcon. Il existe en effet une grande diversité de formes et de contenances parmi lesquelles des ollas à enterrer, d’autres à planter.

Un geste pour la planète et en faveur de l’artisanat français

Fabriqués en terre cuite, les oyas sont des produits naturels façonnés en France à la main à partir d’argile par des artisans potiers comme la poterie Lutton en Vendée.

Ollas Jardinier (2,5 litres)
  • Capacité : 2,5 litres
Promo
Bio Green Hydro Max S, Terracotta, 14 x 19 cm
  • Irrigation optimale - vos plantes absorbent seulement la quantité d'eau dont elles ont besoin

Comment mettre en place des ollas au jardin ?

  • Creusez un grand trou.
  • Installez l’olla bien droite en laissant dépasser son col au-dessus du niveau du sol.
  • Ramenez enfin la terre contre les parois sans trop la tasser.
quelle taille oyas choisir
Il existe plusieurs tailles d’oyas, à choisir selon les besoins en eau des plantes et la surface à irriguer © Jardipartage

Comment utiliser des oyas au potager ?

Au pied des tomates, aubergines et poivrons

Enterrez 1 olla de 5 litres entre 2 pieds de tomates, d’aubergines ou de poivrons.  Cette réserve d’eau permet d’arroser environ 1 m² et met 1 semaine à 10 jours à se vider complètement.

Les tomates arrosées avec des ollas ont plus de goût car les plantes prélèvent la juste quantité d’eau dont elles ont besoin : elles ne sont donc pas noyées. Vous évitez également les arrosages irréguliers : certaines variétés de tomates comme Cornue des Andes ont besoin d’un apport suivi pour ne pas développer la maladie du cul noir.

Au pied des courgettes, des courges et potirons

L’astuce du jardinier, c’est de semer 2 ou 3 graines de courgettes collées à la paroi d’un oya de 5 litres vers le milieu du mois de mai. Vous n’avez ainsi plus besoin de vous en occuper, juste à remplir l’oyas dès qu’il se vide. Les graines vont germer et les plants de courgette vont se développer ensuite en prélevant la quantité d’eau dont ils ont besoin.

Au pied des concombres

1 pot de 5 litres suffit à arroser un pied de concombre.

Au pied des petits pois et des haricots verts

Prévoir un oya de 2,5 litres tous les 50 cm de distance environ sur le rang.

Avec quelles plantes ne doit-on pas utiliser d’ollas ?

N’utilisez pas d’ollas avec des plantes qui redoutent l’humidité : les oignons, les carottes, les betteraves ou encore les poireaux apprécient un sol plutôt sec et des arrosages de temps en temps. Un arrosage régulier ne leur convient pas.

Au pied des arbres fruitiers

L’ utilisation des plus grands ollas est également possible au pied des arbres fruitiers les 3 à 5 premières années afin de maintenir la terre fraîche en permanence.

Que faire des oyas en hiver ?

Si vous en prenez soin, vos oyas sont presque réutilisables à l’infini ! Pour éviter que le gel ne les abîme, en fin de saison, déterrez-les pour les stocker au sec.

Leur entretien est très simple : attendez quelques jours qu’ils sèchent à l’air libre, passez une brosse à poils souples pour enlever les restes de terre puis stockez-les sur une étagère au sec, à l’intérieur d’un abri. Il suffira de les ressortir et les réutiliser l’année d’après !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page