arrosage potager avec eau de pluie | Jardipartage

Récupérateur d’eau : arrosez écolo avec l’eau de pluie

Saviez-vous qu’un Français consomme en moyenne environ 150 L d’eau potable par jour, mais n’en boit que 1 % ? Une partie de cette eau est utilisée pour l’arrosage du jardin, le reste étant absorbé par les toilettes, la cuisine et la lessive. Afin de limiter ce gaspillage et de préserver les ressources, il est important que chaque foyer mette en place un moyen pour économiser l’eau potable et exploiter l’eau de pluie.

Est-il interdit d’arroser son jardin avec l’eau de pluie ?

Non, en général, il n’est pas interdit d’arroser son jardin avec l’eau de pluie, sauf en cas de sécheresse ou de mesures de restrictions d’eau locales.

Le stockage et l’utilisation de l’eau de pluie à l’aide d’un récupérateur sont même encouragés car ils permettent de moins gaspiller l’eau potable pour l’arrosage du jardin.

Existe t-il une taxe de récupération de l’eau de pluie ?

Non, en France, la récupération et l’utilisation de l’eau de pluie est totalement gratuite pour l’arrosage des jardins. Une taxe est prélevée (TVA à hauteur de 10%) dans le cas des travaux d’installation d’une cuve ou d’une citerne enterrée réalisés par un professionnel.

Comment récupérer l’eau de pluie pour le jardin ?

Il existe plusieurs méthodes de récupération et de stockage d’eau de pluie qui vous permettent de réaliser de belles économies sur votre facture d’eau tout en préservant l’environnement.

Arroser à partir d’un récupérateur d’eau

Vous voulez fournir à vos plantes d’intérieur et du jardin une eau sans chlore ? L’installation d’un récupérateur d’eau pluviale est une excellente manière de le faire :

  • Reliez votre récupérateur à une descente de gouttière pour recueillir l’eau de pluie directement depuis votre toit. Compte tenu de son poids important une fois remplie, la cuve doit être installée sur une surface stable et plane (idéalement une dalle en béton).
  • L’eau de pluie collectée dans dans votre récupérateur doit passer au travers d’un filtre afin d’éviter les débris de feuilles. Pour éviter une prolifération des moustiques en été, votre récupérateur doit également avoir un couvercle.
  • La plupart des récupérateurs d’eau sont équipés d’un robinet ou d’une vanne à la base. Vous pouvez y connecter un tuyau d’arrosage ou remplir directement un arrosoir dessous.
  • Si vous utilisez un tuyau, la pression de l’eau sera bien plus faible que celle du robinet. Surélevez votre récupérateur d’eau : avec la gravité, la pression sera plus forte !
  • L’entretien est important pour garder une eau de pluie de qualité : nettoyez régulièrement votre récupérateur d’eau et vérifiez qu’il n’y ait pas de fuites ou de fissures.

S’équiper d’un réservoir à vessie

Le réservoir à vessie fait partie des réservoirs à eau les plus utilisés. Peu encombrant et facile à installer, ce type de réservoir permet de stocker de l’eau de pluie sous pression. Il peut être utilisé aussi bien pour l’arrosage du jardin que pour l’alimentation en eau de votre maison.

En effet, il convient aussi bien à l’irrigation de votre jardin qu’à l’alimentation des robinets d’extérieur non potable, des w.c. et autres équipements sauf douche et lave-vaisselle. Si vous avez un peu d’espace dans votre jardin, s’équiper d’un réservoir à vessie est la meilleure option pour bénéficier d’une unité de stockage d’eau tout en optimisant la place disponible. Le réservoir existe en plusieurs formes et formats. Vous pouvez opter pour un réservoir à vessie horizontal, vertical ou elliptique selon vos besoins et la configuration de votre jardin.

Le réservoir est muni d’une vessie qui se gonfle quand on la remplit d’eau. Une fois remplie, la vessie se plaque contre les parois du réservoir, ce qui permet d’éviter le contact de l’eau avec le métal. La vessie contient toujours une petite quantité d’eau, ce qui permet d’éviter de solliciter la pompe intempestivement. De cette manière, cette dernière ne risque pas de démarrer à sec.

Le réservoir peut être alimenté en eau grâce à une pompe immergée ou de surface. Il n’est pas obligé que la pompe soit installée à proximité du réservoir. Le principal avantage du réservoir à vessie est sa grande capacité. Il peut, en outre, être utilisé aussi bien pour stocker de l’eau de pluie que de l’eau potable. L’installation du réservoir, son raccordement avec la pompe et les différents accessoires sont faciles.

arrosage du potager ecolo | Jardipartage

Créer un étang dans le jardin pour récupérer et stocker l’eau de pluie

Si vous n’avez pas le budget nécessaire pour investir dans un système de récupérateur d’eau de pluie sophistiqué, il existe d’autres moyens plus faciles qui vous permettent d’exploiter cette précieuse ressource. Vous pouvez notamment créer un petit étang dans votre jardin pour recueillir l’eau de pluie. Après avoir creusé le trou, équipez-le d’une bâche pour étang (liner) que vous pouvez vous procurer facilement dans les magasins de bricolage et les jardineries. Vous pouvez décorer votre étang à votre guise. Il vous suffit ensuite de laisser l’eau s’écouler dans l’étang et vous aurez une source d’eau prête à l’emploi pour l’arrosage de votre jardin.

Quelle que soit la source d’eau que vous utiliserez pour arroser votre potager ou votre jardin, vous devez le faire de manière efficace pour limiter la perte d’eau. Le soir et le matin sont les moments propices pour arroser votre jardin afin d’éviter l’évaporation de l’eau.

author avatar
Bruno Nunez
Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut