Animaux sauvages et de compagnie

L’oie domestique : tondeuse écologique, excellente gardienne

Il existe de nombres races d’oies domestiques. Toutes sont d’excellentes tondeuses naturelles car elles limitent la pousse de l’herbe. Certaines sont aussi de véritables “chiens de garde” en avertissant de la présence d’intrus.

Vous en avez marre de tondre ? Adoptez une oie !

Grandes consommatrices d’herbe, les oies domestiques sont d’excellentes tondeuses écologiques. Si vous leur confiez un coin de votre jardin à entretenir, elles limiteront la pousse de l’herbe et garderont votre pelouse rase sans effort, à condition que sa surface ne soit pas trop grande ! 100 m² environ conviennent en effet à un couple d’oies.

Seul inconvénient, cette pelouse impeccable sera parsemée de fientes !

L’oie, excellente gardienne !

L’oie a la réputation d’être un excellent “chien de garde”. Dotée d’une bonne mémoire, elle signale en effet la présence d’un intrus par ses cris puissants et se dresse sur ses pattes palmées pour impressionner si besoin. Cependant, avant d’adopter un couple d’oies, il faut bien prendre en compte que ces avertissements peuvent déranger vos voisins.

L’oie a aussi la réputation d’être méchante, en particulier avec les enfants. En réalité, ce comportement agressif se rencontre surtout quand les oies pondent car elles défendent bec et ongles leur nid et leurs oisons. Il vaut mieux alors les laisser tranquille.

Comme différencier une oie d’un jars ?

Chez l’oie, le male s’appelle le jars et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas facile de le distinguer de la femelle chez la plupart des races. Alors que l’on pensait avoir acheté un couple, on se retrouve parfois avec 2 jars ou bien 2 femelles.

Cette différence est plus facile à faire chez l’oie normande : le mâle est blanc pur alors que la femelle affiche un plumage gris et blanc. Mais un jars blanc n’est pas forcément de race normande !

combien de temps couve une oie
© Piro4d

Combien de temps couve une oie ?

Au printemps, l’oie pond ses œufs et les couve pendant 30 jours ou 35 jours environ. Au bout de ce temps d’incubation, naissent de jolis petits oisons.

De nombreuses races d’oies

Il existe de nombreuses races d’oies partout dans le monde. Certaines sont très courantes en France depuis longtemps comme l’oie grise, d’autres sont implantées localement dans nos régions et il existe enfin des races d’origine étrangère pour les amateurs d’animaux de basse-cour et les collectionneurs de volailles.

L’oie de Toulouse, au plumage gris, aussi appelée oie cendrée, est une oie commune qui peuplait tout le Sud-Ouest. Elle existe avec ou sans bavette. Cette dernière est plus légère et plus élégante que l’oie à bavette dont le jars peut peser 10 à 12 kg.

Parmi les races locales, la bourbonnaise, l’oie poitevine, élevée dans le marais poitevin, et l’oie de Touraine, originaire comme son nom l’indique du centre ouest du pays, sont des oies à plumes blanches. L’oie d’Alsace, au plumage qui va du gris au blanc, est plus petite et légère (4 à 4,5 kg).

L’oie de Guinée, au plumage gris, plus rarement blanc, est aussi connue sous le nom de caronculée de Chine. C’est l’une des meilleures gardiennes.

L’Oie d’Emden est une oie blanche, la plus grande de toutes les races. Le jars pèse 11 ou 12 kg, la femelle un peu moins : 10 à 11 kg. Mais elle est très élégante.

L’oie frisée du Danube présente, comme son nom l’indique, de belles et grandes plumes frisées. Cette race étrangère n’est pas facile à entretenir. Elle est donc plutôt destinée aux éleveurs aguerris.

L’oie d’Empordà est une vieille race espagnole originaire de la Catalogne. Elle possède une belle huppe sur la tête. C’est une excellente gardienne.

Comment élever l’oie domestique ?

On trouve facilement des oisons des races les plus communes sur les marchés ou dans des élevages professionnels. Si vous souhaitez vous procurer une race d’oie spécifique, souvent plus chère, mieux vaut prendre directement contact avec une association avicole.

L’élevage ne pose pas de difficultés majeures :

  • Entourez le parcours d’herbe que vous leur réservez d’une clôture grillagée. Comme la plupart des oies domestiques sont incapables de voler, un grillage d’1,20 à 1,50 m de hauteur suffit.
  • Dans l’enclos, prévoyez un abri comprenant une mangeoire et un nichoir qui se referme.
  • Même si les oies aiment dormir à la belle étoile, il est préférable de les rentrer pour la nuit si vous habitez en pleine campagne, à cause de la prédation des fouines et des renards.
  • Une petite mare ou une pièce d’eau est indispensable pour que l’oie puisse faire sa toilette.

L’oie domestique mange principalement l’herbe qu’elle broute : elle la préfère jeune et courte. Mais en période de ponte, elle a besoin d’aller manger un complément de céréales : donnez-leur du blé, pas de maïs qui a tendance à les engraisser.

Sur le même thème :

Maison pour hérisson : Comment la construire ?
Les oiseaux de nos jardins 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page