Plantes fleuries et vivaces

Les Œillets, Dianthus : Parfaits pour un sol pauvre et sec !

Originaires du bassin méditerranéen, les œillets fleurissent plusieurs mois d’affilée en été sans demander beaucoup d’entretien. Décoratifs, certains forment d’élégants coussins et sont parfaits dans un jardin de graviers alors que d’autres, plus hauts, sont superbes en bordure de massif ou en pot. Tous ou presque sont des plantes vivaces.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Dianthus
Nom courant : Œillets
Famille : Caryophyllacées

Hauteur : Variable selon les espèces, de 15 cm à 70 cm
Feuillage : Persistant ou semi-persistant. Les feuilles linéaires sont vertes, argentées, plus ou moins gris bleu ou gris vert.
Floraison :  Il en existe une grande diversité de formes selon les espèces, à fleurs simples ou doubles, aux pétales dentés ou laciniés. Les œillets les plus classiques présentent des teintes blanches, rose pâle, rose vif, rose carmin ou rouge pourpre. Ce sont de belles fleurs à couper, souvent très parfumées.

Exposition : Au soleil, même brûlant.
Sol : Une bonne terre de jardin, non acide, même légèrement calcaire, et bien drainée, est celle qui convient le mieux aux œillets. Les variétés horticoles aiment un sol riche alors que les œillets botaniques se contentent d’une terre plus pauvre, même caillouteuse.
Rusticité : -15 à -20°C pour la plupart des espèces.

dianthus vivace
Dianthus plumarius et deltoides © A.Kho

Semis des œillets de poète

L’œillet de poète est le moins vivace et se montre même plutôt bisannuel. C’est la raison pour laquelle on le sème.

Ce semis s’effectue en mars, idéalement dans des terrines ou des petits pots placés sous châssis (entre 10 et 15°C).

  • Déposez quelques graines en surface du terreau
  • Tassez la terre avec une planchette en bois.
  • Arrosez sans excès avec un petit pulvérisateur.
  • A la levée, éclaircissez et repiquez les plants ayant 2 à 3 feuilles dans des godets individuels.

Lire aussi : 8 Fleurs annuelles pour le plein soleil

Plantation des œillets Dianthus en terre

Elle s’effectue dès l’automne pour les espèces vivaces, plutôt en avril – mai pour les plants semés, dans un sol bien drainé, même sec.

Si la terre est trop humide, il ne faut pas hésiter à mélanger du gravier ou à les planter sur butte ou en bordures surélevées de 10 à 15 cm pour assurer un meilleur drainage.

Entretien des œillets du jardin

Des apports d’engrais réguliers sont nécessaires pour stimuler une belle floraison.

Pendant l’été, arrosez les touffes en quantité mais en espaçant les arrosages.

Les œillets apprécient des apports de terreau ou de compost à l’automne qui améliorent la terre, même si un grand nombre d’espèces se contentent de sols pauvres et secs.

Pour limiter le dessèchement du sol, vous pouvez étaler un paillage sur 10 à 15 cm d’épaisseur autour des pieds. Dans un jardin minéral, utilisez un gravier décoratif, ailleurs, des tontes de gazon conviennent très bien. Évitez l’écorce de pin qui acidifie la terre.

Coupez régulièrement les fleurs fanées pour renouveler la floraison tout l’été et permettre aux feuilles de bien se développer sans être gênées par de nombreuses tiges sèches.

En revanche, ne taillez jamais les feuilles, sauf quand la touffe sèche et devient brune.

Les œillets sont des plantes robustes, rarement malades.

Les œillets les plus hauts ont besoin d’un tuteurage discret, sinon ils se couchent !

les oeillets
Bordure d’œillets et de soucis © Shooter

Culture en pot des œillets

Les petits œillets se plaisent dans un pot de 20 cm de diamètre ou dans une grande jardinière.

Plantez-les dans un mélange d’⅓ de terre de jardin, ⅓ de terreau horticole et ⅓ de gravier.

Surveillez ensuite l’arrosage et apportez de l’engrais pour les faire fleurir.

Variétés d’œillets remarquables

Ces plantes vivaces classiques sont classées en 2 grandes familles :

  • Les œillets horticoles ont été sélectionnés au fil des siècles pour la production de fleurs à couper. Ils apprécient une terre riche et des fertilisations régulières.
  • Les œillets botaniques, plus sauvages et plus rustiques, sont tapissants. Ce sont des œillets de rocaille. Ils forment des coussins couverts de fleurs entre juin et juillet. Moins gourmands, ils poussent en sol pauvre, sec mais non acide.

Variétés d’œillets horticoles

  • Œillet des fleuristes (Dianthus caryophyllus) : très fleuri, c’est une vivace éphémère.
  • Œillet mignardise (Dianthus plumarius) : cette plante classique forme un coussin épais très fleuri de mai à août. Les fleurs simples ou doubles sont disponibles dans de nombreux coloris. Ce sont des fleurs à couper parfaites pour les bouquets. Ce parfum, plus ou moins poivré suivant les variétés, se diffuse surtout en soirée si l’après-midi a été bien ensoleillée.

Hauteur : 20 à 30 cm

oeillet fleur
Dianthus barbatus © Mifleur
  • Œillet de poète (Dianthus barbatus) : Plus fragile que les autres, il est bisannuel mais se couvre de nombreuses fleurs en bouquets.

Hauteur : 20 à 70 cm

  • Œillet de Chine (Dianthus chinensis) : Il forme des petites touffes de feuilles vert gris, couvertes d’avril à septembre de fleurs groupées en bouquets très colorés.

Hauteur : 15 à 30 cm

Variétés d’œillets botaniques

  • Œillet des Alpes (Dianthus alpinus) : il développe un coussin de feuilles duquel se détachent en juillet et août des fleurs roses tachées d’un cœur pourpre.

Hauteur : 10 à 20 cm

fleur oeillet
Dianthus alpinus © N.Turland
  • Œillet bleuâtre (Dianthus grationapolitanus) : il forme un coussin couvert de fleurs en début d’été.

Hauteur : 10 à 20 cm

  • Œillet à Delta (Dianthus deltoides) aussi appelé œillet couché, son feuillage tapissant très dense disparait en été sous de nombreuses fleurs rose pâle, blanches ou rouges.

Hauteur : 10 à 20 cm

L’œillet superbe, pour terre acide et humide

Dans cette vaste famille, l’œillet superbe (Dianthus superbus) fait figure d’exception. C’est en effet le seul capable de bien pousser en sol acide et humide. Ses grandes fleurs blanches ou roses, aux pétales laciniés et très parfumés, s’épanouissent de juin à septembre.

Comment utiliser les œillets au jardin ?

Plantez les œillets des fleuristes, mignardises et de poètes dans les massifs. Ils s’y plairont s’ils disposent de soleil et d’une bonne terre de jardin. Ils sont aussi parfaits à installer en bordure d’une allée, à côté de soucis, de nigelles, de coquelourdes, de cosmos hauts ou encore de verveines.

Dans une rocaille, au-dessus d’un muret ou pour un jardin de graviers, les œillets botaniques sont plus adaptés.

En pot ou en jardinière, préférez les œillets de Chine ou des fleuristes. Ils fleurissent généreusement du moment qu’ils ont des apports d’engrais.

Enfin, sur les berges d’un petit cours d’eau, d’une mare ou d’un bassin, l’œillet superbe est à sa place. C’est le seul qui supporte autant d’humidité mais pour le garder longtemps, il convient de ne pas l’installer les pieds totalement dans l’eau.

Le Bouturage de l’œillet : un jeu d’enfant !

L’œillet mignardise est l’une des plantes les plus faciles à multiplier.

Faites vos boutures en fin de printemps, dès les premières fleurs fanées.

  • Sur des plantes en bonne santé, prélevez avec un couteau bien aiguisé de jeunes tiges issues de l’aisselle des feuilles. Pour un meilleur résultat, vérifiez qu’elles ne portent pas de bourgeon de fleur.
  • Enlevez les feuilles les plus basses ; gardez seulement les 3 ou 4 plus hautes.
  • Repiquez ces boutures préparées en godet, dans un mélange de 2⁄3 de terreau et ⅓ de terre de jardin. Enterrez les tiges jusqu’aux feuilles pour qu’elles se couvrent de petites racines.

Une autre manière de les multiplier ou de renforcer des pieds un peu fragiles est de profiter de l’allongement des tiges rampantes.  Couvrez le centre de la touffe avec 1 à 2 pelles de terre du jardin. Il s’agit en fait d’un marcottage ! Les tiges s’enracineront rapidement et vous pourrez récupérer de nouveaux plants à donner ou à installer ailleurs

Le saviez-vous ?

Dans l’Antiquité, les gens tressaient des guirlandes d’œillets pour honorer le Dieu Jupiter. Le célèbre botaniste Linné tint compte de cette coutume au moment de donner le nom Dianthus à la plante. Il veut dire Fleur de Jupiter.

2 commentaires

  1. Bonjour
    Après une longue panne d’ordinateur je redécouvre votre revue avec satisfaction. Comment suis-je me réabonner à la newsletter? A bientôt j’espère

    1. Bonjour,

      La lettre d’information s’est arrêtée en juin 2020. Pour continuer à vous tenir informé(e) de l’actualité des publications, vous pouvez (au choix) mettre le site dans les favoris de votre navigateur, OU vous abonner au flux grâce à un agrégateur de type feedly (il existe une application pour le téléphone) OU vous abonner à notre page Facebook (si vous utilisez les réseaux sociaux). Merci de votre intérêt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page