Cultiver les petits fruits

Comment multiplier les fraisiers ?

La multiplication des fraisiers est presque un jeu d’enfant ! En effet, les fraisiers émettent naturellement tout l’été de nombreux stolons. Ces tiges aériennes traçantes se terminent par une touffe de feuilles. C’est au niveau de ces nœuds que s’enracinent ces petits fruits, au moindre contact du sol. Il s’agit d’un marcottage naturel qui profite au jardinier un tant soit peu observateur.

Faut-il couper les stolons des fraisiers ?

Les fraisiers commencent à émettre des stolons dès le début de l’été.

Au mois de juillet, commencez par ameublir et aérer la terre autour de vos rangs de fraisiers en utilisant une griffe de jardinage.

Étalez ensuite les stolons sur cette terre souple. Lorsque les jeunes plants commencent à bien se développer, plaquez-les au sol à l’aide de cavaliers fabriqués avec du fil de fer coudé en prenant soin de ne pas abîmer les stolons qui les relient au pied mère.  Tassez légèrement la terre autour avec les doigts et terminez par un arrosage doux.

Maintenez la terre humide par des arrosages réguliers afin que les stolons s’enracinent plus vite.

A la fin du mois d’août ou en septembre, choisissez les stolons les plus avancés pour les repiquer en godets plastiques ou dans des godets de tourbe remplis d’un mélange à parts égales de terreau et de terre du jardin. Coupez les autres à l’aide d’une paire de ciseaux ; Cela vous permettra de les manipuler plus facilement après le sevrage, mais aussi d’attendre la bonne période pour les planter.

Vous pouvez laisser les godets à même le sol. Cependant, afin de conserver la fraîcheur de la terre et afin de les caler, il est conseillé de les enterrer de moitié dans le sol.

Comment marcotter les fraisiers ? 

Choisissez les stolons les plus avancés pour les installer en godet plastique ou carton rempli d’un mélange à parts égales de terreau et de terre du jardin. Coupez les autres à l’aide d’une paire de ciseaux; l’heureux élu sera ainsi le seul que le pied-mère alimentera et aidera à s’enraciner. 

Enfoncez le base du nœud légèrement, sans abîmer la tige qui le relie au pied principal. Pliez un morceau de fil de fer épais pour créer un cavalier métallique permettant de maintenir le nœud enfoncé. Tassez légèrement avec les doigts et terminez par un arrosage doux. 

Vous pouvez laisser les godets à même le sol. Néanmoins, c’est pour conserver la fraîcheur de la terre et pour les caler qu’on enterre de moitié les godets.  

Quand couper les stolons des fraisiers à multiplier ? 

Au cours de l’automne, environ un mois plus tard, lorsque l’enracinement s’est bien développé, séparez le jeune plant du pied mère en coupant le stolon qui les relie à l’aide d’un sécateur. Il va désormais vivre et continuer de pousser de manière autonome.

Si c’est une variété de fraisier non remontant, repiquez ces jeunes plants en suivant afin qu’ils produisent bien dès le printemps suivant.

Si c’est une variété de fraisier remontant, attendez le printemps pour les repiquer à leur emplacement définitif. Les plants seront plus forts et bien feuillus s’ils ont été conservés à l’abri tout l’hiver. Si les jeunes plants conservés produisent à leur tour des stolons, supprimez-les rapidement à leur base avec un sécateur.

Au printemps, quelques jours avant la plantation de vos fraisiers, n’oubliez pas de préparer le sol avec des apports de compost et de fumier : Les fraisiers apprécient en effet une terre ameublie et amendée.

Sur cette vidéo, je vous montre comment multiplier les fraisiers :

D’autres conseils à lire sur les fraisiers:

Planter des fraisiers sur une palette: comment faire ?

4 commentaires

    1. Bonjour,

      Les fraisiers deviennent théoriquement moins productif au fil des ans, il faut donc les renouveler régulièrement et ce, dès la première année de culture.

  1. je suis bien embêtée car mes fraisiers en jardinière ont fait plein de stolons qui pendent depuis la rambarde et rien pour poser des pots de transplantation . Y a t il quand même des solutions ?

    1. Les stolons vont produire de petites racines au niveau des noeuds, même à l’air libre. Dès que ces racines atteignent quelques millimètres, il ne faut pas hésiter à séparer le stolon de la plante-mère pour repiquer ces « bébés » fraisiers dans un godet mi terre de jardin, mi-sable. ! Conservés à mi-ombre, à l’abri aussi des 1ers froids, nul doute qu’ils vont s’enraciner. Plantation en revanche au printemps suivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page