Jardin d'ornementL'été

6 maladies du laurier-rose passées au crible !

Bien que relativement facile à cultiver et résistant à la sécheresse, le laurier-rose (Nerium oleander) apprécie des arrosages réguliers tout l’été. Mais un temps frais et surtout un trop-plein d’eau à ses pieds, peuvent provoquer l’apparition d’un certain nombre de maladies. Apprenez à identifier ces maladies du laurier-rose, à les prévenir et les traiter avec discernement.

Problèmes physiologiques

Feuilles jaunes

Quelques feuilles jaunes sont fréquentes sur le laurier-rose alors même que le reste de l’arbuste semble en parfaite santé ! Le phénomène est normal tant qu’il ne concerne qu’un nombre limité de feuilles. Le laurier-rose est en effet un arbuste à feuillage persistant ; le renouvellement de sa ramure s’effectuant en permanence, certaines feuilles jaunissant avant de tomber.

Lorsque le feuillage jaunit plus massivement, la cause est à rechercher ailleurs. Si le laurier-rose n’a pas bénéficié d’un rempotage depuis quelques années, il est certain qu’il commence à manquer de nourriture. Au printemps, retirez et remplacez la couche de terreau supérieure (il s’agit d’un surfaçage) par un mélange de terre de jardin et de compost. Apportez ensuite durant toute la période de croissance (d’avril à octobre) un engrais à libération lente riche en potasse (3 doses annuelles d’un engrais de type tomate ou plantes méditerranéennes  suffisent).

En pot, en particulier si l’exposition est brûlante une grande partie de la journée, des feuilles jaunes signalent généralement un défaut d’arrosage. Apportez de l’eau à l’arbuste tous les deux jours en été. Contrairement aux idées reçues, les lauriers-roses cultivés en pot ou en bac apprécient des arrosages copieux, mais espacés. Attendez toujours que le substrat de culture sèche entre deux apports. En hiver, limitez ces arrosages pour éviter d’abaisser la rusticité en période de gel.

Des escargots en trop !

Des escargots de toutes sortes escaladent régulièrement les lauriers-roses. Ils restent enfermés dans leur coquille en journée sous le revers des feuilles et se déplacent la nuit. S’ils ne sont pas nombreux, ils ne dérangent pas. En revanche, quand ils pullulent, surtout les années où le printemps et/ou l’automne sont doux et humides, ils dévorent les pousses tendres, allant jusqu’à causer de sévères dégâts.

escargot laurier rose
Les laurier-roses sont régulièrement envahis d’escargots

Organisez régulièrement des collectes en famille, tôt en journée ou dans la soirée, pour les chasser ! Mais, bien sûr, relâchez-les plus loin, là où leur présence ne nuira pas au jardin.

Insectes parasites

Pucerons du laurier-rose

Du printemps à la fin de l’été, les bouquets de fleurs, les jeunes feuilles et rameaux du laurier-rose peuvent être envahis de pucerons jaunes ou verts. Les feuilles se recroquevillent sous les piqûres à répétitions. On assiste dans un second temps (mais pas toujours !) à l’apparition d’un dépôt noir poisseux à la surface des feuilles ( la fumagine), qui réduit la photosynthèse et freine le développement du laurier-rose.

pucerons laurier rose
Les bouquets de fleurs en formation du laurier-rose sont régulièrement envahis de pucerons verts qui affaiblissent l’arbuste.

Pour éliminer les pucerons, la recette est simple ! Utilisez un insecticide bio à base de savon noir. Agitez, pulvérisez sur les pousses infestées de l’arbuste. Renouvelez au bout de quelques jours si nécessaire, jusqu’à ce que les pucerons rendent l’âme.

Cochenilles noires et blanches

Comme beaucoup d’autres plantes méditerranéennes (les citronniers par exemple), les cochenilles sont fréquentes sur le laurier-rose, surtout celles à carapace noire. Elles s’agrippent aux tiges et aux feuilles, généralement sur le revers, rendant leur détection peu évidente tant que la fumagine n’apparaît pas, et se nourrissent de la sève de l’arbuste qui s’en trouve affaibli. Moins fréquemment, des cochenilles farineuses (blanches) remplacent leur consœurs noires, surtout lorsque le laurier-rose est hiverné dans une pièce trop sèche et chaude. Pour lutter contre l’une ou l’autre des cochenilles, le savon noir énoncé pour les pucerons fonctionne aussi bien sur les boucliers de ces parasites.

Maladies cryptogamiques

La Fumagine

Voilà peut-être bien l’une des seules maladies du laurier-rose réellement faciles à identifier ! Peu importe que les arbustes soient cultivés en pot ou en pleine terre, leurs feuilles se couvrent d’un dépôt noir ressemblant à de la suie, et deviennent poisseuses, collantes. La fumagine est un champignon microscopique qui se développe sur les sécrétions sucrées (le miellat) des  insectes piqueurs-suceurs de sève que sont les pucerons et les cochenilles.

Pour se débarrasser du problème, il faut donc en premier lieu éliminer les parasites qui en sont responsables. Ensuite, nettoyez simplement le feuillage noir à l’aide d’un chiffon doux imbibé d’une solution de savon noir. Agissez de préférence le matin ou en soirée, pour éviter de brûler le feuillage sous un soleil ardent.

Les taches à Phyllosticta sur les feuilles

Des taches plus ou moins circulaires essaiment sur le limbe des feuilles. L’intérieur sèche progressivement, brunit et tombe parfois, aboutissant à des feuilles criblées de trous. On note également une auréole à dominante pourpre autour de la tache. La maladie des taches foliaires des lauriers-roses est provoquée par un champignon répondant au doux nom de Phyllosticta. Elle peut suivant le cas être localisée ou tout aussi bien s’étendre à une partie, voire à la totalité de la feuille. Cette dernière se recroqueville alors et meurt avant de tomber.

necrose laurier rose
Taches à phyllosticta sur une feuille de laurier-rose

Cette maladie est favorisée par des conditions de culture humides et fraîches ( pluies hivernales et printanières à répétition) associées à un sol mal drainé et compact.

Agissez en premier lieu sur ces conditions de culture, en améliorant le drainage au moyen d’apports de compost et de sable. En prévention, sous climat arrosé, pulvérisez également une solution de bouillie bordelaise  au début de l’hiver et 1 à 2 fois au cours du printemps en fonction des conditions météorologiques.  Ce moyen de lutte n’est réellement efficace que lorsqu’il est couplé à un ramassage et à une élimination stricte des feuilles atteintes tombées aux pieds du laurier-rose. Ces dernières sont en effet de possibles vecteurs de la maladie !

Mis à jour le Déc 5, 2019 @ 11 h 55 min

Tags

Bruno Nunez

Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

94 commentaires

  1. Bonjour,

    Nous avons des lauriers roses qui meurent les uns après les autres et j’aimerais trouver une solution pour les sauver, je vous fais parvenir des photos.
    Je pense à un champignon mais je n’en suis pas sûr.
    J’ai commencé à tenter un traitement à la bouille bordelaise.

    Merci pour votre aide

    1. Bonjour,

      Vos lauriers roses sont atteints de la maladies des taches à phyllosticta. J’ai donné la conduite à tenir dans l’article. Il va vous falloir également désherber les pieds car les mauvaises herbes retiennent actuellement une trop grande humidité.

      1. Ok c’est noté ! Merci pour votre réponse !
        Je vous tiens au courant.
        Un premier pied esseulé dans mon jardin semble déjà apprécier la bouille bordelaise de la semaine dernière, de nouvelles pousses apparaissent, malgré le mistral.
        Pour les autres je vais en parler au jardinier de la copro (parties communes)

      2. Bonjour Bruno,

        D’après vous, est-ce que le Fusain du Japon peut être sujet à la maladie des taches à Phyllosticta, comme le Laurier ?
        J’ai remarqué depuis peu l’apparition de taches brunes sombres (d’environ 3 à 5mm, rarement plus d’une par feuille) qui sèchent rapidement avant de créer un trou dans la feuille. Cela donne l’impression d’une brûlure de cigarette.

        Félicitations et un grand merci pour ce site qui est une source d’inspiration pour tous les amateurs de jardinage que nous sommes !
        Bonne journée,

  2. Bonjour Bruno , je suis bien désemparée ; j’ai planté voici 2 semaines des lauriers rose blancs prine conti , je crois , en pleine terre , Quand je les ai achetés et plantés ils semblaient avoir un port normal . Depuis qu’ils sont en terre la plupart ont un port couché au ras du sol les tiges semblent toutes molles . Je les arrose abondamment ne sachant plus que faire , certaines semblent se redresser puis se recouchent quelques temps plus tard …? J’habite dans le haut Var et il ne gèle pas la nuit , il fait soleil et les températures diurnes sont de 20 à 23 degrés en ce moment . Je suis allée à la jardinerie qui m’a vendu les lauriers , la vendeuse m’a dit ne pas comprendre et qu’ils finiraient pas se redresser tout seuls ! Il faut noter que ces lauriers assez jeunes sont déjà porteurs de beaucoup de boutons , peut être ont ils été trop « forcés » ? J’ai bien pensé à couper les fleurs en devenir pour alléger les tiges et leur permettant d’être moins lourdes de se redresser .
    J’ai vraiment besoin de vos lumières et vous en remercie grandement et par avance .
    Sincères salutations .

    1. Bonjour Sylvie,

      Vous lauriers rose soufrent à la reprise. Avez-vous défait la motte et mis les racines à nu au moment de la plantation ? A éviter en ce moment ! Avez-vous bien bassiné les plantes avant de les installer ? Etape indispensable…à toute plantation
      Je vous conseille de positionner un ombrage provisoire au-dessus de ces arbustes, le but étant de leur faire profiter d’un bain de lumière sans soleil direct. Vous verrez qu’ils s’en porteront mieux.
      Maintenez ensuite un sol frais (pas détrempé !)
      Dans quelques 15 jours à 3 semaines, quand la reprise racinaire sera amorcée, vous pourrez retirer la protection: il ne flétriront plus en journée.

      Bonne journée,

    2. Bonjour,

      Je souhaite savoir de quoi souffre mon laurier rose, il est en pleine terre depuis plusieurs années, et là, nous constatons qu’il s’affaisse, les jeunes branches se courbent, se plient en deux . par contre, les feuilles sont parfaites. Il s’agit uniquement des branches.
      nous en avons un second placé plus loin, environ 7 mètres qui n’a aucun problème.
      Je vous remercie de vos conseille.

      1. AUCHEUX
        22 mai 2019 at 20 h 01 min

        Bonjour,

        Je souhaite savoir de quoi souffre mon laurier rose, il est en pleine terre depuis plusieurs années, et là, nous constatons qu’il s’affaisse, les jeunes branches se courbent, se plient en deux . par contre, les feuilles sont parfaites. Il s’agit uniquement des branches.
        nous en avons un second placé plus loin, environ 7 mètres qui n’a aucun problème.
        Je vous remercie de vos conseille.

  3. Bonjour j’ai 2 lauriers roses qui ont subi l’année derniére un violient orage de grêle et depuis les feuilles sont abîmées et maintenant les branches s’éclatent merci d’avance de votre réponse pour les soigner.

    1. Bonjour Christine,

      Comme je l’ai écrit dans cet autre article, la grêle occasionne des blessures qui deviennent des portes d’entrées pour les maladies. Il faut donc agir rapidement derrière pour désinfecter les plaies et que les végétaux impactés en soufrent le moins possible. Pour vos lauriers-roses, taillez les branches éclatées à l’aide d’un sécateur désinfecté et passez une solution de bouillie bordelaise derrière. La situation devrait s’améliorer.

  4. Bonjour Bruno
    Je possède moi aussi un laurier rose.j’habite en gironde 33 dans le blayais. Il était magnifique lorsqu’il était dans un demi tonneau en bois,il faisait 2 mètres de haut et un mètre de diamètre. Mais lorsque j’ai déménagé je l’ai planté il s’est mi a dépérir quelque temps après. Il est exposé plein sud dans un sole sable/grave. Malgré avoir fait un gros trou , lui avoir mi du terreau mélangé avec de la terre et un peut d’engrais ça n’a pas empêché de le voir mourir doucement. je l’ai taillé plusieurs fois et il est repartis un peut mais est retourné a sont état actuel. Ça ressemble a mon avis a la la maladie Phyllosilicate posté plus haut!!! Quand pensez-vous?

    1. Bonjour Angélique,

      Les nouvelles conditions de culture ne lui plaisent tout simplement pas ! Que ce soit dans la composition du sol et probablement aussi dans son humidité plus importante. Pourquoi l’avoir déménagé s’il était bien dans son 1/2 tonneau ? Il est très difficile de lutter contre les maladies lorsque les conditions de culture sont contre-nature.

      1. Bonsoir, nous l’avons sortis de sont demi tonneau car ce dernier n’a pas supporter sont dernier déménagement et plutôt que le remettre dans un autre pot nous avons préférer le mettre en pleine terre pensant qu’il serait mieux mais…… Avez-vous reçu mes photos? Je pense que d’après vos conseil il est plus sage de le changer d’endroit.

      2. Bonjour Angélique,

        J’ai bien reçu vos photos mais je manque de temps pour tout faire en ce moment. Il vaut mieux effectivement les déménager de nouveau, idéalement dans un contenant puisque c’est ainsi que vous les avez habitués.

  5. Bonsoir
    Mes lauriers, plantes en pleine Terre contre une terrasse et au soleil semblent attaqués par la phylosticta. Ce sont des pieds qui ont une bonne quinzaine d’année. Comment me débarrasser de cette maladie? Les 3 pieds attaqués
    Merci de votre réponse

  6. Bonjour
    Merci pour votre site ét vos réponses particulièrement claires
    A côté de Perpignan ma mère et moi meme vivant dans le même quartier avons des haies de lauriers roses…… certains lauriers voisins ont les feuilles qui jaunissent puis meurent.
    Chez moi le phénomène est limité mais chez elle cela semble se reprendre montrant une sorte de chronologie , quel traitement pouvons nous apporter ?

    Merci d’avance

    1. Bonjour Florence,

      Les feuilles des lauriers-roses jaunissent quand le sol est trop sec (manque d’arrosage) ou lorsqu’il est de nature calcaire: l’arbuste est alors victime d’une chlorose. (les nervures des feuilles restent plus vertes que le reste qui jaunit vraiment). Il faut alors acidifier le sol en amendant avec de la terre de bruyère.

      1. Bonjour
        Mes lauriers roses, en terre devant ma terrasse depuis une bonne quinzaine d’année, semblent être attaqués par la phylosticta… comment faire pour m’en débarrasser ? Je n’ai jamais eu de problèmes de ce genre jusqu’alors
        Merci de votre reponse

      2. Bonjour Anne,

        C’est peut-être le résultat d’un hiver plus humide que la normale ? Ou d’un changement dans les conditions de culture, par exemple l’ombre plus importante d’un arbre ?
        Commencez par supprimer les parties les plus atteintes. Ne déposez pas les rameaux malades dans le compost !
        Pulvérisez ensuite une solution de bouillie bordelaise: sur et sous le feuillage. Ce même traitement pourra être renouvelé dans 3 semaines à 1 mois.

    2. Bonjour,
      Help me……
      J’ai quatre lauriers roses et blanc et les branches sont devenu toutes noires mais les feuilles sont bien vertes. Que dois je faire ??
      Merci pour vos réponses

  7. Bonjour Bruno,
    J’habite en région parisienne et j’ai acheté ce laurier rose l’année dernière au printemps. Je l’ai rempoté dans un grand pot et mis sur mon balcon
    Orienté Sud. Il bénéficie d’un bon ensoleillement. La floraison a été très belle l’année dernière mais depuis cet hiver
    Les feuilles ont noirci, sont tachées et sèchent. Une catastrophe Je ne sais pas quoi faire. Maladie? Coup de froid? J’avais pourtant mis un voile d’hivernage.
    Merci pour tes conseils.
    Cordialement
    Renaud

    1. Bonjour Renaud,

      Délicat le laurier-rose en région parisienne, même à bonne exposition ! Le pot en plastique pose déjà problème: pas assez respirant. Ensuite, le pot est-il percé ? Le substrat est-il bien drainant ? Son niveau me semble d’ailleurs bien bas…Malgré le voile d’hivernage, je pense donc davantage à un problème d’humidité excessive au niveau des racines…

  8. super , une aide bien venue , je découvre votre site et vos réponse qui ont le mérite d’etre clair et accessible à tout le monde .

    1. Bonjour Geneviève,

      Merci. Alors n’hésitez pas à revenir régulièrement sur Jardipartage 😉 ! Vous pouvez aussi (si ce n’est déjà fait) vous abonner à la lettre d’information mensuelle. Prochain envoi prévu dans les jours qui viennent 🙂

    2. Bonjour Bruno

      5 lauriers de 3m de haut , rouges, roses et blanc souffrent dans mon jardin, de façon bien avancée, je le sais maintenant gràce à la belle photo éloquente , de Phillosticta.
      Ils sont en 3 groupes séparés , un est mort que j’ai abattu, son voisin également mais pas abattu,
      J’ai tenté sans y croire , étant trop tardif par méconnaissance du problème, un traitement par bouillie bordelaise sur 3 autres, stratégiques.
      Palois aussi, nous savons qu’il y pleut pas mal , notamment cet hivers hors « l’été » de mars dernier.
      Vu l’atteinte de 80% au moins des feuilles, vaut il la peine que j’ajoute du sable , que je retraite , bref que je me fatique à tenter quelque chose ou bien je peux dégainer la tronçonneuse en me promettant de ne plus en planter? Merci

      1. Bonjour Bertrand,

        Pour réussir la culture du laurier-rose, il faut lui offrir ce qu’il aime ! Et ça commence par un sol très drainant et une exposition la plus ensoleillée possible. Si c’est pas possible côté sol, alors on cultive en pot ou en bac…
        Dans votre cas, d’autres traitements ne changeront rien car ils ne régleront pas la cause du problème d’apparition des maladies: à savoir des conditions de culture probablement inadaptées.

      2. Bonsoir Bruno

        Et merci pour cette réponse de bon sens.

        En fait ils ont 10 ans d’âge , sont très bien exposés en plein soleil, et se sont très bien comportés jusqu’à l’an dernier , hormis une année de pucerons. Ce sont peut être le drainage , mais ils n’en ont pas souffert pendant 8 ans ,ou la pauvreté du sol , un peu coincés qu’ils sont entre plage de piscine et muret de clôture. Là est peut être le problème . J’ai oublié d’enrichir. Mais 2 autres ont toute la place et sont atteints. Il m’a semblé pourtant en voir un jour , au Maroc , magnifiques et coincés entre des murs !
        Alors on dira que c’est fragile et je vais leur dire adieu…..et essayer autre chose de plus modeste et peut être plus résistant ,ma foi!

  9. Bonjour Bruno,

    un des mes lauriers a des taches jaunes a l’extremite de ses feuilles> c’est le seul dans une haie (sur une terrasse) de 6 lauriers>

    Dois je le remplacer avant qu’il ne contamine les autres?

    Merci de vos conseils,
    Denis
    carence laurier rose

  10. Bonjour,
    Mon laurier rose qui est bien implanté est couvert de taches marrons.
    Pensez vous que seul le traitement à la bouillie bordelaise fonctionnera ? (Je ne parviens pas à joindre la photo)
    Merci

    1. Bonjour Apolline,

      Avant de traiter ou d’employer un quelconque produit, il faut identifier les causes de ces taches. Transmettez-moi votre photo contact[at]jardipartage.fr pour que je l’ajoute à votre commentaire et que je puisse vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer