Arbustes persistants

Chèvrefeuille d’hiver : Un arbuste très parfumé

Le chèvrefeuille d’hiver (Lonicera fragrantissima) est, contrairement à ses cousins grimpants, l’un des rares Lonicera arbustifs. Il se couvre en plein cœur de l’hiver d’un nuage de fleurs blanc crème délicieusement parfumées.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Lonicera fragrantissima
Nom courant : chèvrefeuille d’hiver, chèvrefeuille arbustif
Famille : Caprifoliacées
Origine : Chine
Hauteur x étalement : Le chèvrefeuille d’hiver atteint 2 à 3 m de hauteur et de largeur. Sa croissance est rapide les premières années après la plantation, puis ralentit au bout de 3 à 4 ans.

Feuillage : Semi-persistant : les feuilles tombent en partie lors des hivers très froids. Les longues branches du Lonicera fragrantissima s’arquent en direction du sol sous leur propre poids. Elles portent des feuilles ovales, d’un vert tendre sur le dessous, vert grisâtre au revers. Ce feuillage est assez irrégulier, certaines branches étant très fournies alors que d’autres sont plus clairsemées.
Fleurs : La période de floraison débute en décembre ou janvier, dès qu’il fait beau et que le temps se radoucit, pour une durée de 3 semaines environ. Les fleurs blanc crème sont plus nombreuses sur les rameaux moins feuillus. Extrêmement parfumées, elles embaument l’air à plusieurs mètres de distance d’une délicieuse odeur rappelant celle du jasmin.
Fruits : La floraison laisse place au cours du printemps à l’apparition de baies rouges appréciées des oiseaux.

Exposition : De préférence au soleil doux, le Lonicera fragrantissima n’appréciant pas les situations trop chaudes. Il préfère la mi-ombre ou l’ombre légère ; mais il fleurit alors dans une moindre mesure.
Sol : Peu exigeant du côté du sol, le chèvrefeuille d’hiver pousse dans presque toutes les terres : ordinaires, drainées, même pauvres, sèches en été ou encore calcaires.
Rusticité : -20°C.

Quand et comment planter un chèvrefeuille d’hiver ?

Les chèvrefeuilles arbustifs sont moins exigeants et plus faciles à cultiver que les Lonicera grimpants. Ils se contentent d’une terre de jardin ordinaire, à condition qu’elle soit bien drainée. Plus que la sécheresse en été, ils craignent surtout les terrains trop lourds et l’excès d’eau en hiver.

La plantation s’effectue de préférence en automne. Néanmoins, hors des périodes de grand froid et de canicule, elle reste possible toute l’année si vous achetez votre chèvrefeuille d’hiver en conteneur.

Où planter un chèvrefeuille d’hiver ?

Contrairement à ses cousins grimpants, le chèvrefeuille d’hiver forme un grand buisson dont les branches recourbées touchent presque le sol. Cette silhouette arbustive convient parfaitement à une utilisation en haie libre, avec d’autres arbustes à feuillage persistant.

Il se plait aussi dans un grand bac, à l’ombre ou à mi-ombre. Préparez un mélange à parts égales de terreau horticole et compost.

quand et comment tailler un lonicera fragrantissima
Taillez sévèrement le lonicera fragrantissima après la fin de la floraison : il faut le contenir ! © DepositPhotos

Entretien du Lonicera fragrantissima

Arrosage : Arrosez régulièrement votre chèvrefeuille arbustif la première année, le temps qu’il développe son système racinaire. Les années suivantes, quelques arrosages ne seront plus nécessaires qu’en période de sécheresse.

Est-ce que le chèvrefeuille d’hiver craint le gel ? Si le Lonicera fragrantissima est parfaitement rustique et résiste au froid jusqu’à -15°C ou -20°C, sa floraison parfumée est plus délicate. Elle ne s’épanouit en effet que lors d’un redoux et les fleurs exposées au gel fanent plus vite. Un emplacement protégé, sous le couvert de grands arbres ou dans des petits bosquets, permet d’en profiter plus longtemps.

Quand et comment tailler un Lonicera fragrantissima ? Ce chèvrefeuille arbustif a besoin d’une taille régulière, chaque année, afin de maintenir sa belle silhouette et des dimensions acceptables. Les fleurs s’épanouissent sur les nouvelles branches apparues entre le printemps et la fin de l’été. Pour ne pas diminuer la quantité de floraison, sa taille doit donc être effectuée dès la fin de la floraison, au mois de mars ou avril. Rabattez sévèrement les rameaux les plus longs : une taille courte favorise l’apparition de nouvelles pousses, couvertes de fleurs l’hiver suivant.

Maladies et parasites : Le chèvrefeuille d’hiver n’échappe pas aux parasites habituels des Lonicera : les colonies de pucerons peuvent être nombreuses au printemps, gênant la croissance et dégradant l’allure de votre arbuste. Effectuez des traitements réguliers au savon noir pour les éliminer. Les attaques d’oïdium sont également fréquentes par temps chaud et humide, surtout si le feuillage est peu aéré.

Comment bouturer le chèvrefeuille d’hiver ?

Le Lonicera fragrantissima peut être multiplié de 2 manières :

Marcottage : Profitez des longues branches touchant le sol pour les marcotter. Il suffit de retirer les feuilles de la partie du rameau touchant le sol et de l’enterrer. Redressez et tuteurez à la verticale la partie terminale de cette branche. Au bout de 2 ou 3 mois, l’enracinement sera suffisant pour séparer la marcotte de la plante-mère.

Bouturage : La bouture du chèvrefeuille d’hiver peut être effectuée au mois de juillet ou août.

  • Choisissez des bouts de branches dont le bois durcit et portant au moins 3 à 4 bourgeons.
  • Retirez toutes les feuilles de vos boutures sauf les 2 ou 3 plus hautes.
  • Enfoncez-les ensuite délicatement dans un mélange de terre de jardin, terreau et sable.
  • Conservez vos pots de bouture à l’ombre toute la fin de l’été, puis déplacez-les sous un châssis ou une serre froide pour l’hiver.
  • Au printemps suivant, vous pourrez constater l’enracinement. Séparez vos boutures afin de les rempoter en pots individuels.
  • Continuez d’arroser régulièrement afin que ces jeunes plants continuent de bien se développer jusqu’à leur plantation définitive, à l’automne.

Les variétés de Lonicera fragrantissima

Les chèvrefeuilles d’hiver comportent assez peu de variétés. La plus courante est Lonicera x purpusii Winter beauty.

Ce chèvrefeuille arbustif porte de belles et grandes fleurs blanches, parfois rosées, au mois de décembre, janvier ou plus tardivement en février. Il s’agit d’un hybride obtenu après croisement du chèvrefeuille d’hiver avec Lonicera standishii.

Un commentaire

  1. il ne faut pas exagérer , le chèvrefeuille Fragrantissima ne sent pas à plusieurs mètres à la ronde ! mais le nez dessus oui il sent très bon , de même que le sarcococca qui fleurit aussi en hiver , encore plus parfumé mais pas non plus à plusieurs mètres à la ronde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page