Cultiver des agrumes

Le kumquat, aussi exotique que rustique !

Originaire de Chine, le kumquat (Fortunella margarita) est un arbre fruitier de la famille des Rutacées. Rustique, c’est l’un des agrumes les plus résistants au froid (-10° à -12C). Il forme un petit arbre de 2 à 4 mètres de hauteur, idéal à cultiver en pot sur un balcon ou une terrasse.

Où planter un kumquat ?

Le kumquat a besoin d’un emplacement au soleil non brûlant, de préférence avec une orientation à l’est ou au sud-est pour lui faire profiter de matinées bien illuminées, et d’ombre ou mi-ombre l’après-midi.

Privilégiez aussi un emplacement à l’abri des vents froids hivernaux, au pied d’un mur ou dans une cour par exemple.

Entretien kumquat
Les petits fruits orange du kumquat se récoltent de novembre à mai.

Plantation du kumquat

Il est possible de planter le kumquat en pleine terre presque partout en France car il résiste au froid jusqu’à -10°C, même si ses fruits gèlent vers -5°C. En terre, il supporte ainsi mieux une sécheresse passagère, notamment si un paillage est disposé à ses pieds. La terre doit être riche, si possible légèrement acide et non calcaire.

Dans les régions très froides l’hiver, il est plutôt conseillé de cultiver le kumquat en pot afin de pouvoir l’hiverner plus facilement :

  • Préparez un mélange de terreau, de terre ordinaire et de fumier (50-35-15).
  • Choisissez un contenant en terre cuite large et profond, en étalant une bonne couche drainante (gravier, billes d’argiles) dans le fond.
  • Recouvrez de 10 à 15 cm de substrat.
  • Installez le kumquat dans son pot en veillant à garder le haut de la motte 2 à 3 centimètres en retrait du rebord du pot.
  • Comblez les vides sur les côtés avec le mélange préparé en veillant à bien tasser au fur et à mesure.
  • Terminez par un arrosage copieux.

Par la suite, rempotez-le tous les 2 ou 3 ans en choisissant un pot à peine un peu plus grand.

entretenir un kumquat
Le kumquat supporte parfaitement une culture en pot où il fructifie bien.

Entretien du kumquat

Apport d’engrais

Cet agrume asiatique apprécie une terre riche. Pour faire fleurir un kumquat en pot et le faire fructifier, Un apport d’engrais agrumes est nécessaire, une à deux fois par mois, de début mars à fin septembre.

En pleine terre, vous pouvez vous contenter d’étaler un mélange de fumier de cheval et de compost au pied de l’arbre en fin d’automne.

Comment arroser ?

Pendant toute la période de croissance du kumquat, du printemps à l’automne, la terre ne doit pas sécher. En été, des arrosages très réguliers permettent de garder la motte humide.

En hiver, le kumquat entre en période de repos de végétation et de croissance : il ne pousse plus. Cependant, cette période hivernale est importante pour faire mûrir les fruits. Limitez les arrosages à 1 tous les 15 jours et prenez soin de retirer l’eau de la soucoupe à chaque fois. N’apportez pas d’engrais pendant cette période.

Taille du kumquat

La taille du kumquat n’est pas indispensable. Cependant, au début du printemps, dès la fin de la récolte des fruits, une taille légère est utile pour aérer et équilibrer la ramure. Retirez le bois mort, les branches cassées, celles qui se croisent et raccourcissez les extrémités de l’arbre pour garder une silhouette ronde.

Hivernage du kumquat

Le kumquat résiste jusqu’à -10°C mais ses fruits gèlent avant (-5°C).

Dans les régions froides, l’arbre peut donc être installé dans un local lumineux, mais non chauffé pendant l’hiver, dans une serre froide ou une véranda par exemple. L’intérieur de la maison ou de l’appartement ne sont pas des lieux d’hivernage à privilégier car l’air y est souvent trop sec et trop chaud. Une température d’hivernage comprise entre 0 et 8°C est nécessaire.

Maintenez la serre hors gel grâce à un chauffage d’appoint. Aérez lors des belles journées ensoleillées afin de renouveler l’air et d’évacuer l’humidité en excès.

Dans les régions douces, le kumquat peut rester à l’extérieur toute l’année mais il vaut mieux le déplacer dans un endroit protégé et très lumineux, et le couvrir d’un voile d’hivernage les jours les plus froids que l’on retire dès qu’un redoux est annoncé.

comment faire fleurir et fructifier un kumquat
Bien nourri avec un engrais adapté, le kumquat donne de nombreux fruits © DepositPhotos

Floraison et récolte des fruits

Le kumquat se couvre de fleurs blanches parfumées en bouquets, de mars à juin, et fructifie en hiver. Les petits fruits orange à maturité restent alors accrochés aux branches pendant près de 6 mois, de novembre à mai. Leur récolte se fait au fur et à mesure de leur consommation.

Riches en vitamine C, ils se consomment frais, en sirop, confiture ou confits, mais toujours avec la peau s’ils n’ont pas été traités.

Principales variétés

  • Fortunella japonica : aux fruits ronds à la chair douce et sucrée.
  • Fortunella hindsii : aux petits fruits renfermant de gros pépins que l’on peut ressemer au printemps.
  • Fortunella margarita : aux petits fruits ovales à la chair acide, un peu moins sucrée que la variété japonica. Ils sont principalement utilisés en confiserie.

Le kumquat perd ses feuilles

Plusieurs phénomènes peuvent expliquer pourquoi votre kumquat perd ses feuilles :

  • Les fruits sont trop nombreux alors que l’arbre est jeune. Leur alimentation se fait donc au détriment des feuilles qui tombent. Retirez au moins la moitié des kumquats pour le soulager.
  • Vous avez rentré votre arbre à l’intérieur pour l’hiver. Comme tous les agrumes, le kumquat réagit mal au stress comme aux changements brutaux de ses conditions de culture. Habituez-le progressivement à l’entrée en hivernage et, à l’inverse, à sa sortie d’hivernage, en déplaçant le pot dans une zone tampon tempérée, à mi-ombre.
  • L’arbuste manque d’eau : ses feuilles jaunissent avant de sécher et de tomber. Vérifiez que votre kumquat n’est pas à l’étroit dans son pot. Rempotez-le si nécessaire pour le faire repartir.
  • Les feuilles se tachent de marron, résultat d’un excès d’eau. Espacez les apports d’eau.

Feuilles recroquevillées du kumquat

Comme beaucoup d’agrumes, le kumquat est sensible aux insectes piqueurs-suceurs de sève, comme les cochenilles farineuses, les pucerons, les araignées rouges, les aleurodes… Les attaques se remarquent souvent aux feuilles recroquevillées. En y regardant de plus près, les insectes sont souvent logés au revers des feuilles ou collés sur l’écorce des rameaux dans le cas des cochenilles.

Comment traiter un kumquat malade et attaqué ? N’appliquez pas de traitement à base d’insecticide, surtout si les fruits sont destinés à être consommés. Préférez, après agitation, la pulvérisation, sur et sous les feuilles, d’une mixture maison, assez efficace, composée d’1 cuillère à café d’huile de soja, d’1 cuillère à café de savon noir et d’1 cuillère à café d’alcool dans un litre d’eau.

A lire sur les agrumes :

Le calamondin: l’oranger d’appartement
Comment planter et cultiver un oranger en pot ?

37 commentaires

  1. Bonjour,

    Merci d’avance pour votre lecture et votre réponse.

    Je me demande comment bien accompagner mon Kumquat durant l’hiver. J’habite à Pau, une région où il pleut quand même pas mal en hiver. Pour l’instant, les températures restent positives mais elles peuvent sans doute de temps en temps basculer dans le négatif.

    J’ai pour l’instant installé mon Kumquat dans ma salle de bain, au pied d’une grande fenêtre qui est en verre « structuré », donc qui n’est pas transparente. La salle de bain n’est pas du tout chauffée (il y fait 15 degrès l’emplacement du Kumquat), mais il peut y avoir des variations de température au moment des douches.

    Est-ce qu’il s’agit d’un bon endroit pour qu’il passe l’hiver, ou est-ce qu’il vaut mieux que je le réinstalle dehors ?

    Merci beaucoup pour vos retours,

    Léa

    1. Bonjour,

      Je connais bien le climat palois 😉
      Votre kumquat peut rester dehors toute l’année, même si vous n’avez qu’un balcon. Il résiste jusqu’à -8 à -10°C, des températures exceptionnelles en Béarn. Petit conseil pour augmenter un peu plus sa résistance au froid. Arrosez-le très peu tout l’hiver, 1 à 2 fois par mois seulement pour « concentrer » les sucs dans les feuilles et rameaux, ce qui augmente encore un peu plus sa rusticité.

  2. Bonjour,
    On m’a offert un kumquat l’été dernier, il avait de belles feuilles et des fruits. Cet hiver il a été attaqué par les cochenilles et je pense qu’il faisait trop chaud à l’intérieur donc je l’ai mis au frais dans une pièce non chauffée. Depuis, il perd petit à petit ses feuilles. Parfois les feuilles sont rabougries et tombent et parfois ceux sont de belles feuilles vertes qui tombent.
    Je vois quelques bourgeons qui commencent à pousser, cependant ça ne pousse pas très vite, et de plus en plus de feuilles tombent …
    Je trouve cependant qu’il n’a pas très bonne mine … Feuilles vertes mais un peu tombantes.
    Pourriez vous me conseiller ?
    Merci

    1. Pour commencer, c’est un cas typique de choc thermique. Le kumquat étant plus rustique qu’un citronnier, son hivernation doit se faire au minimum sous abri lumineux et froid (mais températures positives), ou même dehors selon votre région. Mais pas en intérieur.
      Ensuite, il faut vérifier qu’il n’est pas à l’étroit dans son pot. Soulevez l’arbre délicatement par son tronc. Si la motte suit et se décolle sans effort du pot, il faut rempoter dans un contenant à peine plus grand.

  3. Bonjour,
    Nous avons un Kucle kumquatine en pot sur le balcon. Des tâches jaunes puis marrons apparaissent sur les nouvelles feuilles depuis cette hiver et ces dernières tombent rapidement. La plante a refait des nouvelles feuilles mais le problème perdure.
    Les tâches ne sont pas collantes et ne présentent pas de filament, pas de poudre au toucher.
    Merci par avance si vous pouvez nous aider !

  4. Bonjour,
    Vu que je bavais devant les kumwquats de ma mère l’an passé, elle m’a offert deux de ses kumquats en mai dernier. Ma mère habite près de Marseille, moi près de Lyon, donc je ne savais pas s’ils allaient survivre au temps non méditerranéen, mais je vois avec surprise d’après vos réponses qu’ils s’adaptent partout.
    A ma grande déception cependant, ils ne m’ont donné aucun fruit cet hiver… Dans la région lyonnaise il ne fait pourtant pas si froid que celà… J’ai cru que c’était dû au froid, mais voilà que depuis qq temps, les feuilles se sont rabougries, et maintenant, je m’aperçois que sur un des deux kumquats (ils sont à 2 mètres de distance environ l’un de l’autre, dans des pots sur ma terrasse plein ouest, climat ouest lyonnais), des petits amas de poudre couleur brune ont envahi toutes les feuilles… Quand je touche, ça me laisse des traces de poudre orange sur les doigts.
    Celà n’est que sur un des deux kumquats, mais les deux ont des feuilles qui se sont tordues, et les deux n’ont donné aucun fruit.
    J’ai laissé les kumquats à l’air libre pour qu’ils profitent du soleil tout l’hiver, sauf pdt les vacances de noel et de février où je les ai voilés, de peur qu’il ne fasse trop froid en mon absence. Et c’est en revenant et en enlevant les voiles que j’ai vu que les feuilles s’étaient comme écrasées, je me suis demandée si c’était à cause du voilage, car il me semble bien que les feuilles n’étaient pas comme ça une semaine avant.
    Par ailleurs, je vois depuis qq semaines aussi des insectes sur ma terrasse, qui sont peut-être des genres de punaises.

    Je ne comprend pas la conclusion de l’enquête. Le voilage peut-il abimer par manque de soleil ou en étouffant un peu les plants ou est-ce une coïncidence si j’ai retrouvé les feuilles tordues en enlevant les voilages?
    Le manque de fruits est-il dû au fait que la région de l’ouest lyonnais n’est pas propice aux fruits?
    Est-ce dû aux punaises? Est-ce que cette poudre brune/orange est dû encore à autre chose?

    Par ailleurs, mes minuscules plants de fraisiers (qq feuilles à peine), se situant sur ma terrasse qq part entre mes kumquats se sont fait grignoter leurs feuilles cet hiver… Est-ce le même insecte qui attaque? (je n’ai rien pu observer, pas de poudre ni d’insecte, juste les feuilles qui se faisaient comme grignoter). Je pulvérise de l’eau au savon noir autours de mes fraisiers (je n’ai pas osé dessus, car je ne sais pas si ça serait trop pour de si petits plants) depuis deux semaines, et les fraisiers ont l’air d’apprécier car ils arrivent à me faire qq feuilles qui semblent en bonne santé. Je pulvérise tous les 2 j par crainte qu’elles se fasse attaquer, mais autours, pas dessus. Est-ce la bonne méthode? Je me demande si imprégner sans cesse le pourtour de savon noir ne risque pas de porter préjudice aux fraisiers au bout d’un moment.

    Par ailleurs j’ai planté en pot l’été dernier un plant de courge spaghetti, qui avait du blanc sur les feuilles puis les feuilles se déséchaient, j’avais beau pulvériser de l’eau au savon noir, il ne s’en est jamais sorti. Je n’ai pas sû comment l’aider.

    Voilà, j’aimerai beaucoup avoir votre avis. J’aimerai tant avoir des kumquats l’an prochain!
    (je suis novice, je n’ai des pots que depuis l’été dernier)

    1. Bonjour Isabelle,

      Plusieurs conseils, il m’est impossible de répondre à toutes vos questions !
      – les voilages ne doivent être utilisés que ponctuellement. Il faut aérer dès que possible car cela crée un confinement (le mot est à la mode) trop grand qui profite aux champignons et insectes.
      – il faut vérifier attentivement sur et sous les feuilles si votre kumquat n’est pas infesté de cochenilles. Si c’est le cas, il faut traiter au savon noir ou à l’huile blanche (colza)
      – pour obtenir des fruits, il faut également nourrir très régulièrement et arroser tout aussi régulièrement votre kumquat: pour nourrir, procurez-vous un engrais agrumes plutôt en poudre et respectez le dosage et fréquence donnés sur l’emballage. Quant à l’arrosage, il faut donner de l’eau dès que le terreau sèche sur 2 à 3 cm de profondeur.
      Le kumquat est l’un des agrumes les plus rustiques: la région lyonnaise ne lui pose pas de problème s’il est protégé au plus froid de l’hiver.

  5. Bonjour,
    On m’a offert un kumquat il y a 3 ans et il portait des fruits. Mais depuis il ne fleurit pas et bien sur il ne donne aucun fruit. Par contre il y a des épines sur les branches.
    Je précise que je vis en région méditerranéenne et que mon kumquat est placé au balcon été comme hiver.
    Merci pour votre aide!

  6. Bonjour, mon kumkat a une branche ( beaucoup plus longue que les autres et qui a poussé très vite) avec de longues épines, sans avoir produit de fruits alors que les autres branches ( sans épines) en portent toutes.
    Serait-ce possible qu’il ait été greffé et que ce soit le porte-greffe qui pousse ?
    Si oui, je suppose qu’il faut couper à ras, comme on fait avec les rosiers greffés ?
    Merci de votre aide
    A votre avis ?

    1. Bonjour Colette,

      Il faut repérer le point de greffe. Si cette branche est située en dessous, c’est bien le porte-greffe qui se développe et il faut donc couper la branche à ras. Si c’est au-dessus qu’elle prend naissance, je pense davantage à un « gourmand ». Il faut donc également l’éliminer car cette branche ne donnera pas de fruits.

  7. j’ai un ravissant petit citronnier kumquat qui me donne de tes nombreux fruits délicieux, tout va bien les feuilles sont superbement vertes, pas de cochenilles pas de gomme, pas de taches brunes ou noires, mais depuis une quinzaine de jours le fruit, pour certains, parait avoir eu le ‘zeste’ râpé, ils ne sont pas nombreux mais je ne voudrais pas que cela le devienne voila les photos /Users/pequignot/Desktop/IMG_2319.jpg /Users/pequignot/Desktop/IMG_2316.jpg

    1. Bonjour,

      Vos photos sont inaccessibles, l’adresse renvoie sur le disque de votre ordinateur 😉 Votre problème vient probablement des escargots qui adorent les petits kumquats ! Regardez sous les feuilles, vous devriez trouver les coupables ! Pour les empêcher de monter, entourez un petit morceau de papier alu autour du tronc.

  8. j’ai acheté un kumkat avec des fruits, mais il n’a jamais plus refait de fruits et cela fait 5ans !
    Chaque année je lui demande de faire un effort mais rien. Cette année j’ai décidé de le planter au jardin. Je pense le mettre en position Est ? Car, ici à Toulouse il fait très chaud l’été ?

    BON , ESPÉRONS, UN PETIT FRUIT. Merci

    1. Bonjour,

      Si le kumquat résiste jusqu’à -10/-12°C, ce qui permet de le planter en pleine terre du côté de Toulouse (l’Exposition Est lui conviendra d’ailleurs très bien, attention à protéger des vents), il faut savoir que les fruits tombent vers -3/-4°C. Mais il trouvera en pleine terre davantage de substances nutritives !

  9. bonjour;
    je viens d’acheter un kumquat et il a encore beaucoup de fruit dessus
    je voulais savoir si je dois laisser quelques fruit dessus pour quel reprenne en été comme le citronnier ou on doit laisser un fruit dessus d’une année a l’autre ou peut on cueillir tout les kumquat
    merci davance

    1. Bonjour,

      Vous pouvez cueillir tous les kumquats et préparer, s’il y en a assez, une délicieuse confiture avec ! Miam… L’arbre produira de nouvelles pousses et fleurs prochainement qui donneront de nouveaux kumquats l’hiver prochain 🙂

  10. bonjour
    mon kumquat, en pot sur balcon bien ensoleillé en été comme en hiver, présente beaucoup de branches totalement mortes à l’intérieur.
    il est presque dépouillé et je ne sais pas comment le tailler pour l’aider à repartir.
    Par ailleurs il fait constamment des fruits, toute l’année, pas un seul moment de répit !
    merci d’avance de vos conseils

    1. Bonjour Catherine,

      Il va d’abord vous falloir éclaircir le centre en débarrassant le kumquat de toutes les branches mortes. Taillez-les à la base (Utilisez un sécateur bien affûté désinfecté dans l’alcool à brûler). Ensuite, vous pouvez raccourcir les branches sur le pourtour de la ramure. L’idée est d’harmoniser la silhouette et de lui donner une forme globale arrondie. Enfin, nourrissez-le. Grattez délicatement le substrat (attention les racines sont superficielles), ajoutez du terreau et arrosez ! Vous pourrez reprendre les fertilisations dans 15 jours…

  11. bonjour, après 1 semaine d’absence de mon domicile, mon kumquat qui est à l’intérieur depuis son achat il ya 3 mois, a perdu toutes ses feuilles et les fruits jaunes sont tous tombes.
    Que puis je faire pour le sauver ?
    Merci

    1. Bonjour,

      Tout d’abord, le sortir. Le kumquat est plus rustique que le citronnier ou que l’oranger. Sa place, en hiver, est donc à l’extérieur. Vous pouvez le placer à bonne exposition (plein sud) et couvrir son feuillage d’un voile uniquement s’il gèle. Votre arbre a perdu toutes ses feuilles et fruits en raison du manque de lumière et du fait qu’il est cultivé en intérieur. En espérant qu’il reparte au printemps…

      1. bonsoir, merci beaucoup pour votre réponse, par contre j’ai oublié de vous préciser que j’habite en Haute Savoie à 1100 mètres d’altitude, et qu’actuellement, la neige est présente….n’est ce pas dérangeant ?
        Merci pour votre retour.

      2. Bonsoir,

        Effectivement, c’est une précision qui a son importance ! 🙂 Le kumquat résiste à -10/-12°C. En revanche, les fruits gèlent et tombent vers -4°C. A vous donc de voir en fonction du climat précis. La >neige n’est pas vraiment dangereuse, elle contient en effet de grandes quantités d’air qui est un excellent isolant. Le gel est bien plus dévastateur pour les tissus végétaux !

  12. bonjour,

    Cette année, la plupart des fruits de mon kumquat qui arrivent progressivement à maturité en ce moment comportent une tache noire d’environ un centimètre de large. Aucune autre trace sur le feuillage. L’été dernier l’arbre a été traité contre la cochenille.
    Merci pour vos conseils

  13. Bonjour,
    Je viens de décrouvrir sous les feuilles de mon kumkat, de petites  » perles  » transparentes, collantes ….
    pas trace de cochenilles comme sur mon dipladénia ( pou blanc horrible et petites taches blanches sur les feuilles ) J’ai coupé les feuilles avec ces  » perles  » 1mm de diamètre env. Que faire pour éviter la propagation et le retour de ces intrus. De plus certaines feuilles se recroquevillent et deviennent blanchâtres.

    1. Bonsoir Josiane,

      Sans photo pour l’affirmer, je pense pourtant que ce sont des cochenilles. Il ne s’agit pas ici de cochenilles blanches mais de la cochenille qui sévit sur les agrumes, au bouclier de couleur brun/beige. Jeune, elle se fixe sur les rameaux, nervures des feuilles et produit un miellat sucré collant ! Avez-vous remarqué une fréquentation anormale de fourmis ? Si oui, pas de doute, les cochenilles sont bien là ! Pour les éliminer, traitez avec un insecticide bio formulé à base d’huile de colza.

  14. Je viens d’acheter un kumquat il y a un mois toute les feuilles sont tombées les bout des branches brunisse le l’avait mis à l’interieur que dois-je faire ?

    1. Bonsoir Sabine,

      Erreur classique: pas d’agrumes à l’intérieur (sauf le calamondin) Les feuilles sont tombées à cause de l’air sec et d’un choc thermique entre le lieu de vente et votre intérieur. Il faut le sortir (sur le balcon, la terrasse, la cour…) de toute urgence et maintenir des arrosages réguliers ( 2 par semaine en ce moment). De nouvelles pousses devraient apparaître. Attendez quelques temps et surtout des signes de reprise avant de tailler les branches brunes. Quand de nouvelles feuilles auront poussé, vous connaîtrez l’étendue des dégâts et vous nettoierez alors l’arbre de ses rameaux morts.

  15. Bonjour
    Merci par avance à l’attention que vous porterez à ce qui suit :
    Kumquat : les feuilles se tachent de marron puis dessèchent totalement… Une (ou des) idée(s) ? Merci d’avance….
    Oranger : grande chute des feuilles depuis l’été dernier (particulièrement chaud et prolongé)… Bassinage du feuillage durant juillet et août… De plus, beaucoup de branches deviennent marron et sèche (coupe au sécateur)
    Merci de vos conseils…
    Kumquat feuilles qui sechent
    Kumquat malade feuilles marron

    1. Bonjour Jean-Noël,

      Je me suis permis tout d’abord de déplacer votre commentaire vers un article plus en adéquation avec le kumquat. J’ai également ajouté deux des photos transmises (parmi les plus parlantes) pour qu’elles servent au plus grand nombre de lecteurs.
      Malheureusement, j’ai l’impression que votre arbre soufre soit d’une pourriture des racines (il faudrait creuser et voir ce qu’il en est sous terre, notamment si de l’eau ne stagne pas en profondeur), soit du virus tristeza dont les symptômes (rameaux qui se dessèchent, feuilles de couleur bronze, écorce qui se détache…) sont voisins de ceux visibles sur les photos. Cette dernière est présente dans votre région la Corse et touche à peu près tous les agrumes, oranger comme kumquat notamment.
      Malheureusement, dans les deux cas, il n’y a, à ma connaissance, rien à faire pour sauver l’arbre.
      N’hésitez pas à me tenir au courant de la suite de vos investigations.

  16. Bonjour
    mon kumquat perd ses feuilles, elles sont recroquevillées vers le haut.
    C’est venu soudainement sans que je n’ai rien changé à mes habitudes.
    Il est dans ma maison car j’habite dans le Vercors et j’imagine qu’il n’aimerait pas être dehors cet été il y est reste toute la saison dans son pot bien sûr
    merciiiiii 🙂

    1. Bonsoir martine

      Votre kumquat m’a tout l’air de ne pas se sentir à l’aise à l’intérieur de la maison. L’atmosphère est bien trop sèche pour cet agrume. Déplacez le au minimum dans la pièce la plus fraîche. Mais vous pouvez également le sortir en situation abritée c.-à-d. Contre un mur donnant plein sud. C’est l’un des agrumes les plus résistants au froid. Si une forte gelée est annoncée couvrez le d’un voile et surtout protégez la motte.

      1. merci Bruno
        je l’ai déplacé plus eloigne du chauffage ,mais il perd toujours ses feuilles
        par contre je ne peux pas le mettre dehors je suis dans le Vercors
        🙁
        je peux éventuellement le mettre ds une pièce pas chauffer mais bien froide ,pardonner je le mettrai près d’une fenêtre
        je te remercie encore

      2. Les agrumes à l’exception du calamondin ne sont pas faites pour aller en intérieur, comme le dit Bruno, l’atmosphère y est trop sèche mais surtout le ratio lumière/température/eau qui doit être toujours en proportion, n’est pas respecté.
        En été beaucoup, durée de jour longue, chaleur, beaucoup d’eau.
        En hiver, durée de jour courte donc peu de chaleur et peu d’eau.
        On ne doit pas dépasser les 10-12°C en hiver pour que la plante fasse son repos hivernal.
        Pour pouvoir le mettre dehors, il faudrait savoir sur quoi il est greffé, car sur un porte greffe style poncirus, le kumquat peut supporter des températures de -15°C avec juste des dégâts foliaires.
        cordialement

      3. Bonjour et merci je viens de voir votre réponse
        Le problème est que je vis dans le Vercors ,donc j’ai peur de le laisser dehors en hiver
        Puis je le laisser ds une pièce pas chauffée près de la fenêtre ?
        Ét l’arroser comment dans çes cas la ?
        Merci bien

      4. L’idéal serait de pouvoir l’hiverner en véranda non chauffée. A défaut, dans un garage, près du fenêtre, en l’aérant dès que possible quand les températures sont douces. Il faut alors prévoir un plateau à roulettes pour le déplacer facilement. Je vous déconseille vraiment l’intérieur de la maison, même dans une pièce non chauffée, il y fait trop chaud. Seul le calamondin s’accommode de ces conditions.
        Pour l’arrosage, il faut penser que l’arbre est au repos. Un arrosoir tous les 15 jours à 3 semaines suffit tout l’hiver.

  17. Bonjour,

    Nous avons un plant de Kumquat en pot et j’ai remarqué récemment qu’il portait sur l’ensemble de son feuillage des taches noires ainsi que des couches de mousse blanche et des petites betes de même couleur. J’ai bien lu vos articles sur les maladies de certains arbres et pense qu’il s »agit bien d’une attaque de cochenilles… cependant, je ne vois pas la cause des taches noires qui sont de plus en plus nombreuses (dessus et au dessous des feuilles). Pensez vous que cela ai un lien avec les cochenilles et qu’un traitement avec un mélange de savon noir suffira?

    Merci

    1. Bonjour,

      Les taches noires (collantes), c’est de la fumagine. Les cochenilles, en suçant la sève de l’arbre, produisent des déchets sucrés (le miellat). Ce miellat attire à son tour des fourmis, alléchées par ce festin et favorise le développement d’un champignon (la fumagine) responsable du noircissement des feuilles. Voilà donc tous les symptômes. Pour arrêter ce cercle infernal, il faut éliminer les cochenilles et nettoyer le feuillage (chiffon doux/savon noir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page