Plantes fleuries et vivaces

Hélianthème, une plante couvre-sol résistante à la sécheresse

Particulièrement à l’aise en terrain sec, les hélianthèmes des jardins le sont tout autant dans une rocaille, au-dessus d’un muret de pierre sèche ou dans un dallage. Les fleurs aux couleurs éclatantes de ce sous-arbrisseau, proche des cistes, s’épanouissent dès les premiers rayons de soleil entre avril et mai.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Helianthenum nummularium
Nom courant : Hélianthème, fleur soleil
Famille : Cistacées

Hauteur : La plupart des variétés ont un port rampant, formant des coussins 15 à 20 cm de hauteur pour 40 à 50 cm d’étalement. Chacun mesure environ 30 cm de diamètre.
Feuillage : Persistant. Les petites feuilles argentées ou vertes forment un coussin arrondi. A partir d’avril, apparaissent de nombreux petits boutons de fleurs.
Floraison :  Dès la fin avril. Les petites fleurs (2,5 à 3 cm de diamètre) s’ouvrent progressivement, si bien que la floraison dure près de 2 mois dans les régions sèches du Sud, presque 3 dans les régions plus arrosées. Une remontée de fleurs entre août et novembre est possible.

Exposition : En plein soleil. Résiste très bien à la sécheresse.
Sol : Ces plantes vivaces ont besoin d’un sol très bien drainé car elles craignent par-dessus tout l’humidité hivernale. Elles préfèrent les terres pauvres, neutres à calcaires et ne poussent pas bien en terre acide.
Rusticité : -10 à -15°C selon les variétés

Conseils de plantation de l’hélianthème

Plantez l‘hélianthème de préférence entre septembre et mars, hors période de gel, à partir de plantes achetées en godets.

Si votre terre est lourde, argileuse et longue à se réchauffer, installez votre plante vivace sur une légère butte ou dans un massif surélevé du jardin.

Choisissez un emplacement au soleil, dans une terre plutôt pauvre, drainante et même calcaire.

Dépotez la plante, évitez de défaire la motte pour une meilleure reprise.

Pour obtenir un joli coussin, il faut prévoir au moins 4 à 5 plantes par mètre carré, même plus si le sol n’est optimal.

Entretien

L’hélianthème est une vivace éphémère, sa durée de vie ne dépasse jamais plus 4 ou 5 ans, même si les conditions de culture lui sont favorables. Un entretien régulier permet de prolonger sa longévité d’1 ou 2 ans.

Taille

Rabattre légèrement la touffe au sécateur après la fin de la floraison en juin pour redonner une belle forme compacte au coussin.  Autrement, les rameaux ont tendance à s’étirer vers les zones plus au soleil.

Arrosage

Dans les régions chaudes, même si l’hélianthème résiste parfaitement à la sècheresse, elle apprécie quelques petits arrosages à la tombée de la nuit les jours les plus secs.

Paillage

Dans les jardins humides, un paillage de graviers évite l’accumulation d’eau aux pieds l’hiver.

Protection hivernale

Une protection avec des fougères sèches, de la paille ou un voile d’hivernage peut être utile en hiver dans les régions plus exposées au gel et aux vents glaciaux. Dans ce cas, les hélianthèmes à feuilles vertes sont aussi toujours plus rustiques que les plantes à feuillage gris.

Comment utiliser les hélianthèmes ?

Très jolie, l’hélianthème offre un couvre-sol fleuri d’avril à août pour de nombreuses situations au jardin :

  • Dans une rocaille,
  • En cascade sur un muret,
  • Entre les vieilles pierres d’un mur,
  • Pour obtenir des bordures fleuries près de la maison
  • Dans un massif sec et caillouteux
  • Au bord d’une terrasse dallée,
  • Sur un talus,
  • Ou dans une descente de garage.

Les plus belles associations sont obtenues avec du gazon d’Espagne, une petite graminée, un Sisyrinchium, une euphorbe petit-cyprès ou un œillet mignardise.

L’hélianthème résistant parfaitement bien à la sécheresse, elle peut être plantée dans une grande jardinière ou une auge pour fleurir un balcon ensoleillé si vous ne disposez pas d’un jardin.

Multiplication et bouturage

Tous les hélianthèmes peuvent être multipliés par bouturage entre juin et août. Les couleurs de fleurs sont conservées à l’identique.

  • Prélever des boutures de 5 cm de longueur sur des pousses latérales non fleuries. Pour qu’elles s’enracinent mieux, il ne faut pas hésiter à prélever un petit morceau de vieux bois de la tige principale. (Bouture à talon)
  • Supprimer les feuilles du bas.
  • Piquer la bouture dans un pot en terre cuite rempli d’un mélange de terreau et de sable.
  • Maintenir ce support humide, Ne pas le laisser se dessécher.
  • L’hiver, placer ces jeunes boutures à l’abri du gel, dans un garage lumineux ou sous un châssis froid.
  • Planter en pleine terre dès le début du printemps, puis ne pas hésiter à couper l’extrémité des tiges pour une ramification plus rapide.

Très facile à réaliser également au printemps, le marcottage des tiges est une autre manière de multiplier fidèlement l’hélianthème.

Semis spontanés

Les graines d’hélianthème germent très facilement au printemps au pied des plantes adultes.

Mais les croisements naturels entre variétés sont nombreux et les couleurs obtenues sont rarement identiques à celles de l’hélianthème d’origine.

Vous pouvez cependant les prélever avec un plantoir pour les installer plus loin, en terre ou dans une jardinière.

Quelques variétés

Il existe environ 60 variétés d’Helianthenum à fleurs simples, d’autres à fleurs doubles. Ces dernières refleurissent en automne. Toutes sont des plantes vivaces.

Toutes les couleurs sont disponibles, sauf le bleu. L’hélianthème est généralement commercialisé en godets parmi les vivaces, bien que cette plante puisse aussi être classée parmi les arbustes.

Hélianthème rouge

  • Cerise queen: à fleurs doubles rouge clair

Hélianthème blanche

Ces Hélianthèmes botaniques résistent encore mieux à la chaleur et à la sécheresse que les hélianthèmes hybrides. Leurs fleurs ont des pétales blanc pur et un cœur jaune, leurs feuilles étroites sont plus vertes qu’argentées.

  • The bride, aussi appelée la Fiancée: fin mai. Une variété blanche à cœur jaune capable de se ressemer toute seule.
  • Elfenbeinglanz: blanc crème
  • Raspberry ripple: à fleurs blanches plus ou moins panachées de rose pourpre.

Hélianthème orange

  • Tomato red: à fleurs orange brillant à cœur jaune, en avril ou mai, qui contrastent avec un feuillage argenté.
  • Fire dragon et Henfields brilliant: très proches, également à fleurs orange et cœur jaune.
  • Miss Mould: teinte saumon
  • Chocolate blotch: orange à cœur de couleur chocolat.

Hélianthème rose

  • Annabel: à petites fleurs roses doubles, en pompons (Hauteur : 30 cm)
  • Anjou: rose saumon
  • Rodanthe carneum: aux grandes fleurs (4 cm de diamètre) portant des pétales rose tendre, plus vif sur leurs bords autour d’un cœur d’étamines jaunes. Les feuilles sont larges et souples. Elle forme une touffe de 40 cm de diamètre une fois bien installée.
  • Suprême, l’une des premières variétés à fleurir, (avril), aux fleurs rose presque pourpres. Ses feuilles sont vertes sur le dessus, grises au-dessous.
  • Lawrenson’s pink: aux belles fleurs rose vif à cœur jaune. Hauteur : 20 cm

Hélianthèmes jaunes

  • Ben Fhada: jaune à œil orangé
  • Primadonna: jaune abricot
  • Voltaire: aux belles petites fleurs jaune citron qui s’épanouissent au-dessus d’un tapis de feuilles poilues argentées, presque blanches en pleine lumière.
  • Golden ball: à fleurs doubles jaunes
  • Golden queen: jaune d’or
  • Sulphureum plenum: jaune, à fleurs doubles
  • Wiley primrose: jaune soufre

Maladies

Très résistant, l’hélianthème est une petite plante sans problème, excepté parfois un peu d’oïdium.

Le saviez-vous ?

Les hélianthèmes à fleurs doubles perdent leurs pétales plus tard dans la journée que ceux à fleurs simples, qui tombent dès la mi-journée.

Le nom botanique de cette plante vient de Hélios (soleil) et Anthenum (Fleur) en grec.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page