Hanneton volant | Jardipartage

Hanneton volant : L’adulte est inoffensif, mais attention à sa larve !

Vous l’entendez souvent bourdonner avant de l’apercevoir ! Le hanneton volant est, en effet, un insecte assez bruyant qui s’avère, toutefois, inoffensif pour l’homme. Sa larve constitue, en revanche, un véritable fléau pour le potager. Après 3 ans cachée sous terre, elle s’attaque aux racines de tous les végétaux avec un appétit vorace.



Ce qu’il faut savoir

Nom scientifique :Melolontha melolontha
Nom courant : Hanneton commun
Famille : Scarabéidés
Sous-ordre : Polyphages
Ordre : Coléoptères

Caractéristiques du hanneton adulte : La tête du hanneton est noire, de même que son thorax qui tire, parfois, sur le brun-rouge. Les élytres (ailes dures qui recouvrent les ailes inférieures) sont bruns et striés. Le corps, d’une longueur de 20 à 30 mm, est recouvert de poils. Les antennes sont courtes et se terminent par une massue composée de 3 à 7 feuillets qui est plus développée chez le mâle.
Caractéristiques de la larve de hanneton : Aussi appelée « vers blanc », la larve de hanneton est de couleur blanc crème et présente une tâche noire au bout de l’abdomen. La tête est plus foncée que le corps qui est pourvu de pattes. La larve de hanneton mesure 30 à 45 mm et constitue un terrible nuisible pour les plantations.

Le hanneton commun est le hanneton le plus répandu en France. Cependant, vous pouvez aussi observer, dans votre jardin, le hanneton de la Saint-Jean, le hanneton des pins (fréquent sur les côtes d’opale, méditerranéenne et atlantique) et le hanneton des jardins.

Où vivent les hannetons communs ?

Les hannetons communs sont attirés par les jardins, les champs cultivés, les haies et les bois. On les observe, plutôt le soir en avril-mai, voler à la recherche de nourriture (feuilles d’arbres, d’arbustes et fruits). Les adultes comme les larves sont dits polyphages, c’est-à-dire qu’ils mangent différents types de végétaux. Durant la journée, le hanneton s’installe sur les arbres et, notamment, les chênes, les châtaigniers, les marronniers et les hêtres.

Quel est le cycle de vie du hanneton volant ?

Le hanneton passe la grande majorité de sa vie, à l’état larvaire, sous terre. La femelle pond, en moyenne, 80 œufs à une vingtaine de centimètres de profondeur, en juillet. Les larves éclosent environ 6 semaines après et vont se développer, durant 3 ans, dans le sol, en se nourrissant de racines de plantes, de cultures céréalières et de légumineuses. Les larves de hanneton parviennent au stade adulte, à l’automne, mais ne sortent de terre qu’au printemps suivant. Leur durée de vie est alors très courte : un seul mois.

Hanneton volant adulte | Jardipartage
Hanneton volant adulte © Yuttana Joe

Pourquoi les hannetons nous foncent-ils dessus ?

Le hanneton adulte ne présente aucun danger. Certes, il a tendance à nous foncer dessus, lorsqu’on est attablé, sous le lampadaire du jardin. Ce n’est pourtant pas son objectif ! Le hanneton est naturellement attiré par la lumière. Effectivement, pour voler droit dans l’obscurité, l’insecte se repère à un astre fixe lointain (lune ou étoile) en conservant un angle constant avec lui. Malheureusement, les éclairages artificiels brouillent les pistes et le hanneton se voit totalement désorienté ! La proximité de cette lumière l’amène à réajuster en permanence son angle, il vole alors jusqu’à l’épuisement.

Comment se débarrasser du hanneton volant ?

Même si l’insecte adulte n’est pas nuisible, ses larves sont de véritables ravageuses. Si vous possédez un potager ou une belle pelouse, vous ne serez donc pas ravi de la présence de hannetons sur votre terrain. Les larves seront, effectivement, responsables de la destruction de vos légumes racines mais aussi des fraisiers ou des fleurs. Quant à votre pelouse, vous aurez la désagréable surprise de la voir envahie de plaques jaunies plutôt disgracieuses. Pour lutter contre ces nuisibles, prenez soin de :

  • Supprimer manuellement les larves de hanneton lorsque vous retournez la terre. Évitez de la remuer lors de la période de ponte, fin juin et début juillet, car cela peut stimuler la ponte. Même chose si vous observez le flétrissement d’un plant.
  • Arroser en quantité mais moins souvent pour éviter d’obtenir des sols meubles et humides qui constituent un lieu de ponte idéal.

 Éviter d’enterrer les matières organiques non décomposées qui attirent les hannetons.

  • Laisser les poules vous débarrasser des larves, pendant l’hiver.
author avatar
Patricia D
Férue de nature depuis toute petite, je vous propose, au travers de mes articles, de mieux connaître nos animaux domestiques mais aussi les petites "bestioles du jardin". Egalement passionnée par le végétal, je réalise des herbiers contemporains à base de fleurs et feuilles pressées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut