Palmiers et Plantes Exotiques

La Grévillée à feuille de Genévrier

Originaire d’Afrique du Sud et d’Australie, le Grevillea juniperina est un arbuste facile cultiver et à entretenir. Planté en haie ou en isolé, sa croissance est rapide dans un jardin de climat doux ou maritime car il supporte les embruns. Son feuillage persistant d’un joli vert, proche de celui des conifères, et ses fleurs colorées s’ouvrant dès la fin d’hiver, sont ses atouts décoratifs.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Grevillea juniperina
Nom courant : Grévillée à feuilles de genévrier
Famille : Protéacées

Croissance / Hauteur : La croissance est rapide. Le Grevillea forme en 5 ans environ un arbuste buissonnant au port arrondi d’1, 50 m à 2 m de hauteur et de largeur.
Feuillage : Persistant. Les feuilles fines, étroites, comme des aiguilles, donnent au Grevillea des allures de conifère. Le feuillage de certaines Grevillées pouvant se révéler très piquant, il est important de ne pas installer cette plante à portée des jeunes enfants.
Fleurs : En climat doux, les belles fleurs tubulaires s’ouvrent en fin d’hiver, dès février, parfois même avant. Partout ailleurs, l’arbuste est totalement fleuri en mars ou avril. Ses fleurs sont très colorées (rouge, rose vif, jaune ou orange) et ressemblent à des petites griffes recourbées vers le haut, avec une longue étamine. Elles apparaissent en grappes sur les rameaux et se renouvellent parfois jusqu’au début de l’été.

Exposition : L’arbuste apprécie une situation au plein soleil, à l’abri des vents. Il supporte aussi parfaitement les embruns dans un jardin en bord de mer.
Sol : Le Grevillea juniperina pousse dans toutes les terres bien drainées (sauf très calcaire), avec une préférence pour les sols neutres ou légèrement acides.
Rusticité : Il résiste au froid jusqu’à -10°C si le sol est bien drainé et que l’eau ne stagne pas à ses pieds l’hiver.

Les Protéacées sont toutes originaires de 2 régions du globe : l’Afrique du Sud (région du Cap) et le continent australien (Nouvelle Galle du sud, la région d’Adélaïde). Deux contrées au climat proche de celui que connaît notre littoral méditerranéen.

grevillea juniperina
Les fleurs rose et jaune de ce Grevillea s’épanouissent en mars © Jardipartage

Comment planter un Grevillea juniperina ?

Dans les régions aux hivers doux (sur le littoral méditerranéen, l’ensemble de la côte Atlantique, le sud-Ouest et le Midi toulousain) effectuez la plantation en automne.

Dans les régions aux hivers plus froids, une plantation au printemps est préférable, après les dernières gelées.

Cette plantation s’effectue à partir d’une plante en conteneurs.

  • Creusez un trou de 40 ou 50 cm de largeur et de profondeur.
  • Si votre terre est argileuse, n’hésitez pas à mélanger quelques poignées de sable et de gravillons pour améliorer le drainage.
  • L’ajout d’une pelle de terre de bruyère est apprécié pour acidifier votre terre si elle est neutre ou légèrement calcaire. L’apport d‘engrais ou de fumier est déconseillé.
  • Installez l’arbuste au centre du trou, rebouchez avec la terre, tassez et arrosez généreusement.

Comment entretenir un Grevillea ?

Facile à entretenir, le Grevillea est presque sans entretien.

Arrosage

La première année après la plantation, la terre doit rester fraiche en été. Des arrosages réguliers à l’eau de pluie sont donc nécessaires.

En complément, un paillage à base d’écorce ou d’aiguilles de pin pourra jouer un double rôle : à la fois acidifier le sol et maintenir la terre humide.

Une fois installé, ce bel arbuste résiste à une sécheresse passagère et se passe d’arrosage.

Apport d’engrais

En pleine terre, la fertilisation n’est pas nécessaire.

Si vous le cultivez en pot, apportez régulièrement (2 à 3 fois par an) une dose de corne broyée. L’engrais ne doit pas comporter de phosphate, ou alors très peu.

Quand et comment tailler un Grevillea ?

La taille n’est pas indispensable.

Taillez le Grevillea juniperina uniquement si son emplacement devient trop étroit, si l’arbuste devient gênant ou que vous souhaitez obtenir une haie taillée.

Réduisez alors les pousses d’un bon tiers ou à la longueur désirée. Le Grevillea supporte bien les tailles assez sévères.

Culture en pot du Grevillea

La Grévillée à feuille de genévrier est bien adaptée à une culture en pot. La plante se contente, à l’âge adulte, d’un pot de 30 à 40 centimètres de diamètre.

Veillez à ne pas laisser la motte s’assécher complètement, particulièrement l’hiver, où le froid peut faire oublier un vent tout aussi asséchant qu’en plein été.

L’hivernage d’un Grevillea cultivé en pot n’est pas indispensable même si quelques précautions peuvent être prises comme déplacer le pot au pied d’un mur bien exposé ou recouvrir l’arbuste d’un voile d’hivernage.

taille du grevillea juniperina
La taille d’un Grevillea n’est pas indispensable. © Jardipartage

Comment bouturer un Grevillea juniperina ?

En automne (Octobre et novembre), préparez des boutures à talon de 20 cm de longueur environ : il s’agit de rameaux de l’année comportant à leur base un bout de branche plus ancienne (âgée d’un an.

Supprimez toutes les feuilles sauf les 4 ou 6 les plus hautes.

Creusez un sillon dans un endroit abrité de votre jardin. Placez les boutures dedans, bien droites et espacées de 10 cm, en les enterrant aux deux tiers avec un mélange de terre et de sable.

Vous pourrez les repiquer à leur place définitive au printemps suivant, elles seront enracinées.

Maladies et problèmes fréquents

Le Grevillea n’a pas d’ennemi parmi les insectes. Il n’est pas non plus particulièrement sensible aux maladies.

Les feuilles du Grevillea jaunissent : C’est le cas lorsque l’arbuste manque de fer, comme pour d’autres plantes acidophiles. Cette chlorose se produit en sol calcaire ou lorsque l’arrosage est effectué à l’eau du robinet.

Quelles variétés installer ?

  • Grevillea juniperina est la plus rustique des Grévillées (-10°C). Ses feuilles piquantes contrastent bien avec ses fleurs rouges.
  • Grevillea rosmarinifolia doit son nom à ses feuilles semblables à celles du romarin. Sa floraison rouge printanière la rapproche de sa cousine juniperina.
  • Grevillea Cranberra gem est un hybride aux belles fleurs rose combinant les qualités de juniperina et rosmarinifolia.
  • Grevillea New blood prend un port rampant, c’est un arbuste couvre-sol. Son nom vient de ses fleurs rouge-rose vif qui s’épanouissent au tout début du printemps et peuvent remonter en automne. Ses feuilles persistent bien vertes sont plus larges que les autres variétés.
Lire aussi :

Graphique, le lin de la Nouvelle-Zélande
Plante rince bouteille: une touche d’exotisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page