Jardin d'ornementJardiner au printemps

Capturez dans votre jardin l’oiseau de Paradis !

Originaire des régions subtropicales d’Afrique du Sud et apprécié pour la beauté de ses fleurs colorées étonnantes, l’oiseau de Paradis (Strelitzia reginae) est un proche parent du bananier du Japon (famille des Musacées). Son nom botanique, attribué par Sir Joseph Banks, honore la mémoire de Charlotte Mecklembourg-Strelitz, épouse du roi Georges III d’Angleterre. Sous nos latitudes, l’oiseau de Paradis n’est guère rustique ; il ne réussit réellement en pleine terre en France que sur le pourtour méditerranéen ou le long du littoral Atlantique, en climat doux. Ailleurs, seule une culture dans un grand pot permet de conserver cette exotique d’années en années. Comment prendre soin de l’oiseau de paradis ?

Description

Cultivé en pleine terre, l’oiseau de paradis forme une grande touffe vivace et volumineuse (2 mètres de hauteur). Ses feuilles ressemblent à celles des bananiers. Persistantes, leur couleur verte présente des nuances bleutées. Elles comportent par ailleurs un long pétiole surmonté d’un limbe en fer de lance, plus long que large. Il est parcouru par une grande nervure centrale depuis laquelle s’étirent de nombreuses nervures latérales. Ces grandes feuilles sont malheureusement plutôt fragiles et se déchirent fréquemment avec le vent le long des nervures.

oiseau du paradis floraison

Les fleurs sont des spathes horizontales portant des pétales aux couleurs vives : jaune, orangé et bleu. Elles apparaissent de mai à juillet et montrent un profil d’oiseau coloré aussi caractéristique qu’étonnant ; une forme à l’origine du nom donné à cette belle plante tropicale. En Afrique du Sud, les fleurs du Strelitzia reginae sont pollinisées par les oiseaux.

 Les fruits sont des capsules comportant trois loges bien marquées, renfermant chacune un grand nombre de graines. Attention car elles sont toxiques !

Où cultiver le Strelitzia ?

Côté exposition, le Strelitzia reginae aime le plein soleil, mais tolère la mi-ombre. Le substrat de culture doit être à la fois riche, frais et léger. Si la plante apprécie ainsi de garder les pieds au frais, elle résiste quand même très bien à la sécheresse.

comment soigner la plante oiseau du paradis

Compte-tenu de ses exigences, l’oiseau de Paradis ne peut être cultivé en pleine terre en France que sur le littoral méditerranéen et aux abords de l’océan Atlantique, au Pays basque (jardin botanique de Bayonne) et en Bretagne notamment, comme en témoigne le jardin botanique de Roscoff. Ce climat océanique lui va bien : il ne gèle pour ainsi dire jamais et le climat est humide, sous l’influence de l’Atlantique.  

Culture en pot

En région froide, vous n’aurez pas d’autre choix que de cultiver l’oiseau de paradis en pot. Il s’y plait dans une grande poterie de 40 à 50 centimètres de diamètre, du moment qu’on l’abrite tout l’hiver dans une véranda ou une serre froide, à la lumière, mais sans soleil direct. Pour l’installer dans son pot, préparez un mélange drainant : 1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau (pour plantes méditerranéennes) et un dernier 1/3 de sable.

oiseau du paradis en pot

Pour fleurir dans ces conditions, le Strelitzia apprécie d’être un peu à l’étroit et réclame un arrosage suivi.   Réduisez les apports d’eau l’hiver. Dès le retour de températures plus douces, faites-lui profiter de l’extérieur, en l’habituant progressivement au plein air (chaleur et lumière plus fortes).

Tous les 2 ou 3 ans, en fonction du volume du pot, ou dès que les racines commencent à en sortir, un rempotage est à prévoir. Installez l’oiseau de paradis dans un pot adapté au diamètre à peine plus grand de quelques centimètres.

Quel entretien prévoir ?

L’entretien de l’oiseau de paradis est limité. De mars-avril à mi-octobre, cette belle plante tropicale est en phase de croissance. Elle fleurit en fin de printemps avant de concentrer ses efforts sur la production et le renouvellement de ses feuilles. A partir d’octobre, la plante entre en période de repos hivernal ; sans être nuls, ses besoins en eau sont alors fortement réduits. L’oiseau de paradis prépare pendant la mauvaise saison sa future floraison.

Pour soutenir la croissance printanière, faites un apport de compost en mars, un autre au cours de l’été. Il est également important de conserver un substrat de culture frais durant toute cette période, notamment dans le cas des sujets cultivés en pot (ceux en pleine terre se débrouillent seuls).

Coupez également au fur et à mesure de leur apparition, les fleurs et les feuilles sèches.

oiseau du paradis plante maladie

Comment diviser l’oiseau de Paradis ?

Une division des touffes du Strelitzia est nécessaire après quelques années de culture ( 4 à 6 ans), dans le but de rajeunir les souches. Cette division est également l’occasion de multiplier l’oiseau de Paradis, pour l’installer ailleurs au jardin ou en offrir.

Procédez en début d’automne. Commencez par cerner la touffe à l’aide d’une bêche droite. Travaillez à distance (20 cm au minimum) pour ne pas blesser les racines.

Dégagez ensuite l’ensemble de la motte. Partagez-la en essayant d’abîmer le moins possible les boutures. Rempotez dans un mélange drainant et placez à l’étouffée, idéalement au chaud (serre) tout en protégeant les boutures du soleil direct. Maintenez le substrat humide, cela favorise l’apparition de nouvelles racines (au bout de 2 mois environ).

Dès les premiers signes de la reprise de la croissance, placez la plante en extérieur, à la mi-ombre, en attendant les premiers froids. Déplacez les jeunes oiseaux de paradis à l’abri pour l’hiver (serre ou véranda). Vous pourrez les planter dans leur contenant définitif ou en pleine terre dès le retour des beaux jours, au printemps.

Une maladie fréquente : les feuilles en accordéon 

L’oiseau de paradis est rarement malade. Néanmoins, il arrive que les feuilles s’atrophient en formant une sorte « d’accordéon ». Le problème apparaît généralement lorsque cette belle plante tropicale est remisée pour l’hiver à l’intérieur de l’appartement ou de la maison. Comme c’est également le cas pour les agrumes, il y fait malheureusement trop chaud. Déplacez l’oiseau de paradis dans une pièce non chauffée et fraiche (15°C maximum) ou sous  une véranda.

Ces feuilles en accordéon peuvent également apparaître à la suite d’arrosages trop copieux. Si l’oiseau de paradis apprécie de garder les pieds au frais, un excès d’eau, en particulier l’hiver, provoque une pourriture des racines ou du collet de la plante, aboutissant in fine à la déformation des feuilles.

Mis à jour le Avr 25, 2019 @ 7 h 33 min

Tags

Bruno Nunez

Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

83 commentaires

  1. Ma plante « oiseau du paradis « a les feuilles qui se plient,se cassent certaines ont le bord qui se transforme en 1 genre de minimes dents…
    La plante est dans ma véranda depuis 1mois….elle était dans mon living,cet été…je l’ai rempotée,et mise dans 1 pot plus grand….
    Sinon,elle pousse bien.
    Que me conseillez vous?
    Merci pour votre aide

    1. Bonjour, pareil pour moi, je viens de le rempoter dans un pot plus grand et aujourd hui les feuilles sont legerement dentelées d un côté. Je pense que ,comme elle est à la maison, elle a trop chaud… Je n ai pas de véranda, vous croyez que je peux la mettre dans le garage? Sachant que j habite le nord. Merci de vos retours de conseils

      1. Bonjour,

        Comme ma précédente réponse, l’air de votre maison est trop sec. Il vaut mieux effectivement l’hiverner dans un garage maintenu hors gel, derrière une fenêtre lumineuse.
        Mais, en ce moment, gare au choc thermique si vous sortez précipitamment votre oiseau de paradis !
        Habituez progressivement en le déplaçant déjà à l’extérieur, au pied d’un mur orienté plein Sud. Dans quelques semaines, vous pourrez le rentrer au garage.

    2. Bonjour,

      L’oiseau de Paradis n’apprécie pas les changements brusques de températures. Je pense aussi dans votre cas que l’air de votre living était trop sec. Votre plante sera bien mieux dans la véranda, encore faut-il ne pas la chauffer mais simplement maintenir une température >5°C. Contrairement à ce que l’on pense, l’oiseau de paradis apprécie un repos hivernal au frais.( 5 à 10°C)

  2. mon fils qui est en limite drome ardéche ; il a un oiseau du paradis en pot sur sa terrasse , pour la premiere fois des hampes florales viennent de sortir , etant fin octobre doit il le rentrer ? la pluie est elle une probleme ?
    merci de votre réponse

    1. Bonjour,

      Tout dépend du climat. Dans la Drôme, gèle t-il l’hiver ? Si oui, il faut alors abriter l’oiseau du paradis. Pas la peine de le rentrer à l’intérieur, il suffit de le placer au pied d’un mur plein sud et de couvrir d’un voile d’hivernage épais les jours de froid. Réduisez les arrosages à 1 par semaine ou tous les 15 jours en fonction des températures.

  3. Bonjour
    L’oiseau de paradis a sur les feuilles des tâches blanche Que l’on peut faire tomber en grattants
    Et les feuilles ce recroqueville.
    Comment je dois faire pour héraldique cette problématique
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer