Plantes fleuries et vivaces

Fuchsia de Magellan, Fuchsia magellanica

Culture, entretien, taille, multiplication

Originaire d’Amérique centrale et du Sud (Mexique, Pérou, Equateur, Chili), le Fuchsia de Magellan forme un ravissant buisson qui se couvre tout l’été, de juin jusqu’aux premières gelées, d’innombrables fleurs lumineuses et décoratives. C’est l’un des rares fuchsias suffisamment rustique pour être cultivé en pleine terre, en particulier le long d’un mur à l’ombre de la maison en climat doux. 

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Fuchsia magellanica
Nom courant : Fuchsia, Fuchsia de Magellan
Famille : Onagracées
Hauteur x étalement :  70 cm à 1 m 50 de haut pour 60 à 80 cm de large
Feuillage : petites feuilles persistantes, ovales et opposées, légèrement dentées, vert sombre
Rameaux: Les jeunes rameaux sont rougeoyants et brunissent en se lignifiant
Fleurs : superbes, tubulaires et pendantes. Leurs sépales sont rouge écarlate, les pétales d’un violet profond. Les fleurs apparaissent à l’aisselle des feuilles, au bout d’un long pédoncule.
Exposition : Ce Fuchsia vivace apprécie une situation au soleil non brûlant et tolère même la mi-ombre où elle se montre tout autant florifère.
 Sol :  Il apprécie les sols légers, restant frais. Un bon drainage augmente sa rusticité. La plante déteste les sols froids et humides l’hiver. 
Rusticité : résiste jusqu’à -15°C

Entretien, taille du Fuchsia magellanica

fuchsia magellanica

Protection contre le froid: Gardez la souche au chaud tout l’hiver sous un manteau de feuilles mortes.  

Taille du Fuchsia de Magellan: elle n’est pas indispensable. En climat doux, la vivace constitue alors au fil des ans un gros buisson. Néanmoins, la ramure peut subir des dommages sous l’effet du gel certains hivers. Rabattez alors les branches touchées près du sol, à 15/20 cm. De nouvelles pousses remplaceront rapidement celles supprimées. 

Culture en pot 

Le Fuchsia magellanica se comporte très bien en pot. Choisissez un grand contenant et préparez un mélange d’un tiers de terreau pour plantes fleuries, un autre tiers de bonne terre de jardin et un dernier tiers de terre de bruyère.  

Bouture du Fuchsia

C’est une bouture à faire en fin d’été, à partir d’extrémités de tiges de 5 à 6 cm de longueur, coupées juste sous un nœud. Voici comment les faire:

  • Supprimez les fleurs et toutes les feuilles, à l’exception des 3 ou 4 plus hautes. 
  • Préparez un pot de terreau à semis humidifié ou de bonne terre de jardin mélangée à 1/3 de sable.
  • Réalisez plusieurs avant-trous à l’aide d’un stylo ou d’un crayon à papier et piquez dedans les boutures préparées.
  • Il n’est pas nécessaire de les tremper avant dans de l’hormone de bouturage.
  • Ramenez la terre contre la tige et tassez légèrement avec les doigts.
  • Arrosez peu et placez à l’étouffée, en couvrant à l’aide d’un haut de bouteille coupée ou d’un sac de congélation. 
  • Vous pouvez aussi enterrer le pot dans un coin du jardin mi-ombragé pour garder la terre fraîche plus longtemps. Dans ce cas, ne placez pas les boutures à l’étouffée, laissez-les à l’air libre et passez arroser régulièrement.
  • fuchsia vivaceLorsque de nouvelles pousses apparaîtront, repiquez chaque bouture en pot individuel.
  • Conservez-les à l’ombre, sous abri ou châssis, ou rentrez-les pendant l’hiver. Elles passeront l’hiver moyennant quelques arrosages et pourront être plantées en pleine terre au printemps. 

Feuilles de Fuchsia trouées

Les petites larves noires de l’altise du Fuchsia font des trous ronds sur les feuilles. La larve comme l’adulte séjournent sur les Fuchsias.

On peut les ramasser à la main. S’ils ne sont pas nombreux, il ne font pas trop de dégâts et peuvent être laissés tranquilles.

Utilisations au jardin

Mettez à profit la floribondité du Fuchsia de Magellan pour déboucher un coin sombre. Les fleurs aux teintes vives et lumineuses donnent en effet du peps à un massif à la mi-ombre. Pour profiter du spectacle offert par la longue floraison, ce fuchsia vivace et résistant peut aussi bien être planté en bordure d’allée, le long d’un mur de la maison ou encore en haie moyenne. Prévoyez alors un espacement de 80 cm entre les sujets. Enfin, dans un grand pot, cette plante exotique décore élégamment terrasses et balcons.

charles plumier fuchsiaHistoire du Fuchsia

C’est le père Charles Plumier, botaniste du Roi, qui découvre le Fuchsia. Nous sommes à la fin du XVII ème siècle, dans l’âge d’or de la botanique. Les expéditions à but naturaliste se succèdent. Plumier a d’ailleurs lui-même déjà réalisé plusieurs voyages sur le continent sud américain. C’est au cours de sa  dernière expédition (en 1696/1697) qu’il découvre le fuchsia dans les Caraïbes, sur l’île de Saint  Domingue. Le botaniste exécute alors des dessins incroyablement réalistes qu’il publie à son retour sur le vieux continent, dans un carnet de voyage « Nova plantarum americanum » (Nouvelles plantes d’Amérique). 

Comme à son habitude, le religieux rend hommage à une personne. Pour le Fuchsia, il retient Leonhart Fuchs, médecin et botaniste allemand du XVI ème siècle, pionnier de la botanique dans son pays. 

Plus tard et par extension, le Fuchsia désigne le nom d’une couleur (rose soutenu) inspirée de celle des fleurs

A lire aussi sur le même sujet:

Le Fuchsia du Cap: le Fuchsia d’Afrique australe
➥ L’Ancolie: délicate et superbe !

Mis à jour le Juil 2, 2020 @ 14 h 57 min

4 commentaires

    1. Bonjour,

      Vous pouvez le faire en cette saison ou à l’automne (préférable). Essayez de prélever la totalité des racines sans retirer la terre qui s’y trouve pour mettre toutes les chances de votre côté.

  1. Super article sur cette magnifique plante qu’est le Fuschia , et je rajouterait qu’il fait parfois des baies comestible mais assez amère quoi que intéressante pour en faire de la confiture ; )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page