Plantes fleuries et vivaces

Fuchsia de Magellan, Fuchsia magellanica

Culture, entretien, taille, multiplication

Facile à cultiver, le Fuchsia de Magellan forme un ravissant buisson qui se couvre tout l’été, de juin jusqu’aux premières gelées, d’innombrables fleurs lumineuses et décoratives. C’est l’un des rares fuchsias suffisamment rustique pour être cultivé en pleine terre, en particulier le long d’un mur à l’ombre de la maison en climat doux, c’est aussi le plus fleuri. 

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Fuchsia magellanica
Nom courant : Fuchsia, Fuchsia de Magellan
Famille : Onagracées
Origine : Amérique du Sud et Amérique centrale

Hauteur x étalement :  Il forme un buisson de 70 cm à 1 m 50 de haut pour 60 à 80 cm de large, parfois plus.
Feuillage : Petites feuilles persistantes, ovales et opposées, légèrement dentées, vert sombre
Rameaux : Les jeunes rameaux sont rougeoyants et brunissent en se lignifiant. D’abord dressées, les longues tiges s’arquent ensuite.
Fleurs : Superbes, tubulaires et pendantes. Simples ou doubles, les fleurs sont rouge écarlate, les pétales d’un violet profond. Les fleurs apparaissent à l’aisselle des feuilles, au bout d’un long pédoncule. La période de floraison est longue, s’étalant tout l’été de la fin mai jusqu’aux gelées dans les régions de climat doux.

Exposition : Ce Fuchsia vivace apprécie une situation à mi-ombre mais il est capable de supporter un peu plus de soleil.
 Sol :  Il apprécie les sols légers, restant frais. Un bon drainage augmente sa rusticité. La plante déteste les sols froids et humides l’hiver. 
Rusticité : résiste jusqu’à -15°C

Où planter un Fuchsia vivace ?

Pour offrir les meilleures conditions de culture à vos fuchsias vivaces, choisissez un endroit au soleil le matin, à l’ombre l’après-midi.

Le sol ne doit être ni trop compact et argileux, ni trop sableux et drainant. Attention également, les fuchsias n’apprécient pas le calcaire ! Une bonne terre de jardin mélangée à du terreau horticole est idéale.

Concernant l’utilisation des Fuchsias de Magellan au jardin, profitez de leur abondante floraison pour déboucher un coin sombre. Les fleurs aux teintes vives et lumineuses donnent en effet du peps à un massif à la mi-ombre, avec des fleurs d’arrière-saison comme des anémones du Japon ou encore les variétés anciennes d’asters et les chrysanthèmes.

Pour profiter du spectacle offert par la longue floraison, ce fuchsia vivace et résistant peut aussi bien être planté en bordure d’allée, le long d’un mur de la maison ou encore en haie moyenne en compagnie d’Hortensias.

Prévoyez alors un espacement de 80 cm entre les sujets. Enfin, dans un grand pot, cette plante exotique décore élégamment terrasses et balcons.

Comment planter un Fuchsia de Magellan ?

Vous pouvez acheter votre Fuchsia au rayon des vivaces de votre jardinerie. Plantez-le de préférence au début du printemps, en mars ou avril, afin qu’il ait le temps de s’installer avant l’été.

  • Creusez un trou de 50 cm en tous sens et ameublissez la terre en profondeur afin que les racines puissent s’enfoncer facilement.
  • Mélangez du terreau ou du compost et une poignée de fumier bien décomposé à la terre extraite.
  • Pendant que vous préparez le trou, laissez tremper le conteneur de votre Fuchsia de Magellan dans de l’eau de pluie pour bien humidifier la motte.
  • Dépotez votre plante et placez-la de manière à enfoncer la base des tiges de 5 cm.
  • Tassez la terre autour du Fuchsia avec les mains. Arrosez généreusement. Il faudra ensuite surveiller les arrosages tout l’été et maintenir un paillage.
fuchsia magellanica
Les fleurs du fuchsia de Magellan ressemblent à des lanternes chinoises ou japonaises. © Jardipartage

Comment entretenir un fuchsia de Magellan ?

En échange d’un minimum d’entretien, les Fuchsias fleurissent généreusement.

Protection contre le froid : Gardez la souche au chaud tout l’hiver sous un manteau de feuilles mortes, mais bien souvent, les fuchsias n’ont pas besoin de protection hivernale car ils résistent à des températures de -15°C.

Afin d’augmenter la protection dans les régions très froides, vous pouvez butter vos fuchsias de Magellan pour l’hiver en ramenant de la terre à leur pied. Dégagez-les au début du printemps, ils repartiront de la souche même si les branches ont gelé.

Arrosage : En été et en automne, si le temps est sec, arrosez vos fuchsias de Magellan de préférence le soir lorsque les feuilles commencent à flétrir. Pour que la terre garde sa fraîcheur plus longtemps, étalez tout autour du pied une couche de tonte de gazon, d’écorces de pin ou de compost.

Taille du Fuchsia de Magellan : elle n’est pas indispensable. En climat doux, ce fuchsia vivace constitue alors au fil des ans un gros buisson. Néanmoins, la ramure peut subir des dommages sous l’effet du gel certains hivers. Rabattez alors les branches touchées près du sol, à 15/20 cm. De nouvelles pousses remplaceront rapidement celles supprimées. 

Engrais : En pleine terre, le fuchsia de Magellan n’a pas besoin d’engrais particulier, même s’il apprécie l’apport d’une poignée de compost à ses pieds chaque année, au printemps.

Culture en pot du fuchsia rustique

Le Fuchsia magellanica se comporte très bien en pot.

Choisissez un grand contenant et préparez un mélange d’un tiers de terreau pour plantes fleuries, un autre tiers de bonne terre de jardin et un dernier tiers de terre de bruyère.

L’idéal est de la placer sur une terrasse ou un balcon exposé au Nord ou à l’Est. Evitez le soleil direct, votre fuchsia de Magellan en pot ne le supporterait pas !

Arrosez-le sans excès : la soucoupe sous le pot ne doit jamais être remplie d’eau. Attendez que la terre sèche sur 1 ou 2 centimètres de profondeur avant d’arroser de nouveau.

Cultivé en pot, le fuchsia de Magellan a besoin régulièrement d’un apport d’engrais liquide.

Enfin, pour le conserver plusieurs années, ne le rentrez jamais à l’intérieur. En hiver, pendant sa période de repos, déplacez-le dans un local hors gel (températures 5°C à 10°C). Sur un balcon, mettez-le dans un angle et protégez-le du froid avec un voile d’hivernage si nécessaire.

Bouture du Fuchsia

Afin d’obtenir des chances de reprise importantes, c’est une bouture à faire en fin d’été, au mois d’août ou de septembre, à partir de morceaux de tiges semi-aoûtés de 5 à 6 cm de longueur, coupées juste sous un nœud. Voici comment les faire :

  • Prélevez une tige complète non fleurie portant au moins 3 paires de feuilles, supprimez le tiers supérieur et le tiers inférieur.
  • Coupez le reste en tronçons de 5 à 6 cm, juste sous un bourgeon et au-dessus du suivant.
  • Supprimez les fleurs et toutes les feuilles, à l’exception des 3 ou 4 plus hautes.
  • Préparez un pot de terreau à semis humidifié ou de bonne terre de jardin mélangée à 1/3 de sable.
  • Réalisez plusieurs avant-trous à l’aide d’un stylo ou d’un crayon à papier et piquez dedans les boutures préparées.
  • Il n’est pas nécessaire de les tremper avant dans de l’hormone de bouturage.
  • Ramenez la terre contre la tige et tassez légèrement avec les doigts.
  • Arrosez peu et placez à l’étouffée, en couvrant à l’aide d’un haut de bouteille coupée ou d’un sac de congélation pendant quelques jours afin de faciliter la reprise.
  • Gardez vos boutures à l’extérieur, à la lumière mais sans soleil direct. Vaporisez d’eau régulièrement la terre si nécessaire, sans excès.
  • Vous pouvez aussi enterrer le pot dans un coin du jardin mi-ombragé pour garder la terre fraîche plus longtemps. Dans ce cas, ne placez pas les boutures à l’étouffée, laissez-les à l’air libre et passez arroser régulièrement.
  • Lorsque de nouvelles pousses apparaîtront, repiquez chaque bouture en pot individuel dans un mélange léger : 1/3 de terre, 1/3 de terreau et 1/3 de sable.
  • Conservez-les à l’ombre, sous abri ou châssis, ou rentrez-les pendant l’hiver. Elles passeront l’hiver moyennant quelques arrosages et pourront être plantées en pleine terre au printemps.
fuchsia vivace
Fuchsia de Magellan riccartonii © Jardipartage

Comment diviser le Fuchsia de Magellan ?

Lorsque les nouvelles pousses commencent à apparaître, vous pouvez arracher et diviser un Fuchsia magellanica installé depuis 4 ou 5 ans.

Taillez proprement ses racines les plus grosses et replantez les différents éclats sur un lit de terreau humidifié afin qu’apparaissent rapidement de nombreuses petites racines.

Maladies et feuilles de Fuchsia trouées

Ce Fuchsia résistant est peu sensible aux maladies. Mais les petites larves noires de l’altise du Fuchsia font des trous ronds sur les feuilles. La larve comme l’adulte séjournent sur les Fuchsias.

On peut les ramasser à la main. S’ils ne sont pas nombreux, ils ne font pas trop de dégâts et peuvent être laissés tranquilles.

Plus rarement, le fuchsia de Magellan peut être sensible aux attaques de pucerons et à la rouille.

fuchsia magellanica genii
Les jeunes feuilles d fuchsia magellanica genii sont très décoratives © Jardipartage

Variétés remarquables de Fuchsia vivace

  • Fuchsia magellanica var Alba : à fleurs blanches, intéressante à l’ombre.
  • Fuchsia magellanica Versicolor et variegata : aux feuilles panachées de crème et de rose.
  • Fuchsia magellanica Aurea : aux feuilles entièrement jaunes, un peu verdâtres à l’ombre
  • Fuchsia magellanica Aureovariegata : aux feuilles vert tendre bordées de jaune. Ses fleurs sont blanc rosé.
  • Fuchsia magellanica Riccartonii : Aux fleurs plus fines et allongées.
  • Fuchsia magellanica Arauco : Aux fleurs tricolores (violet, rose fuchsia et blanc) fines et très élégantes
  • Fuchsia magellanica Genii : Ses élégantes feuilles vert clair nervurées de rouge mettent bien en valeur les fleurs bicolores rouge écarlate et violet de cette variété très florifère.
  • Fuchsia magellanica Gracilis : Aux fleurs rouge écarlate très fines
  • Fuchsia magellanica var Molinae : Aux fleurs blanches légèrement roses

Le saviez-vous ?

Découvert en 1696 ou 1697 sur l’île de Saint Domingue dans les Caraïbes,  par le botaniste Charles Plumier, le nom du Fuchsia rend hommage à Leonhart Fuchs, médecin et botaniste allemand du XVI -ème siècle.

Plus tard et par extension, le Fuchsia désigne le nom d’une couleur (rose soutenu) inspirée de celle des fleurs.

4 commentaires

    1. Bonjour,

      Vous pouvez le faire en cette saison ou à l’automne (préférable). Essayez de prélever la totalité des racines sans retirer la terre qui s’y trouve pour mettre toutes les chances de votre côté.

  1. Super article sur cette magnifique plante qu’est le Fuschia , et je rajouterait qu’il fait parfois des baies comestible mais assez amère quoi que intéressante pour en faire de la confiture ; )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page