Plantes fleuries et vivaces

Le Freesia: Une Fleur Lumineuse à Couper

Le Freesia est une fleur vivace appréciée au jardin et dans les bouquets pour ses belles couleurs chatoyantes. Originaire d’Afrique du Sud, cette plante à bulbe d’été de la famille des iris, proche du glaïeul et du Montbrétia, est facile à cultiver.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Freesia spp
Nom courant : Freesia hybride
Famille : Iridacées

Hauteur x étalement : 25 à 45 cm de hauteur x 10 à 15 cm de large
Feuillage : Caduc. Les feuilles fines, étroites et engainantes à la base, sont disposées en éventail. Le feuillage jaunit quelques semaines après la floraison, le Freesia entre alors au repos végétatif.
Bulbe : Ce n’est pas véritablement une plante à bulbe. On plante plutôt un morceau de tige souterraine qui va se couvrir de racines : c’est un cormus.
Fleurs : De juillet à septembre ou en avril-mai suivant la date de plantation, apparaissent des fleurs dressées, simples ou doubles, portées par une hampe souple. Ces fleurs en trompettes forment des petites grappes compactes. Il est très difficile d’obtenir une couleur de parterre unie car les bulbes sont presque toujours vendus en mélanges de couleurs vives. Si le Freesia blanc est très apprécié, il en existe aux fleurs jaunes, oranges, rouges ou encore mauves.

Exposition : au soleil, dans un endroit protégé.
Sol : La terre, riche, doit toujours rester fraîche mais bien drainée. Un peu de sable mélangé facilite le développement des racines.
Rusticité : gélive, 0°C

Plantation du Freesia

Dans les régions froides :

  • Plantez les Freesia en pot à l’automne sous châssis ou en avril directement en terre, à 3 ou 5 cm de profondeur et 5 à 10 cm de distance.
  • Dans ce cas, la floraison intervient en début d’été (juillet-août).
freesia odeur
© J.M.Moullec

Dans les régions où il ne gèle pas :

  • La plantation peut être faite directement en terre à la fin de l’été (août-septembre).
  • La floraison est alors avancée de quelques semaines, à avril-mai.

Pour obtenir un bel effet de masse, plantez le Freesia en groupes de 20 ou 25 cormes.

Plus le corme est gros, plus les tiges qui se développeront seront épaisses et plus belle sera la floraison.

Culture en pot

La culture en pot est possible, même conseillée en climat froid plutôt qu’en terre, à condition d’utiliser un mélange de terreau horticole et de sable (1/3) et de prévoir une bonne épaisseur de gravier au fond du contenant.

Entretien  du Freesia

Arrosage : Le Freesia ne supporte pas la sècheresse pendant la période de végétation. L’arrosage doit donc être régulier pour conserver de la fraîcheur mais modéré car cette belle vivace est aussi sensible à l’excès d’humidité.

Fertilisation :

  • En pot, ajoutez un engrais liquide à l’eau d’arrosage 2 fois par mois.
  • En terre, étalez deux poignées de fumier d’algue aux pieds d’un groupe de Freesias en avril pour que les bulbes grossissent et qu’ils se multiplient.

Tuteurage : il est souvent nécessaire de tuteurer les fleurs qui ont tendance à s’affaisser sous leur propre poids.

Hivernage :

  • Dans les régions froides et humides, arrachez les bulbes en début d’automne pour les conserver au sec et hors gel tout l’hiver.
  • Dans les régions douces, si l’emplacement n’est pas trop exposé à la pluie, les Freesias peuvent rester en place.
Freesia fleur plantation
© B.Buckley

Utilisations du Freesia et associations

Les Freesias sont pratiques pour boucher les trous entre de grandes vivaces dans les plates-bandes ou les massifs. Plantez-les assez serrés en groupes de 20 à 50 cormes pour obtenir de grandes taches colorées.

Vous pouvez également les cultiver dans une grande vasque, dans une jardinière ou un pot pour décorer une terrasse, une cour ou un balcon mi-ensoleillé. Il est alors plus facile de les mettre à l’abri l’hiver.

Si les Freesias fleurissent peu !

Ils sont sensibles à une trop grosse chaleur qui assèche la terre. Un excès de chaleur réduit leur floraison. Maintenez la terre humide par des arrosages plus fréquents, mettez en place un paillis.

Multiplication du Freesia

Vous pouvez ressemer les petites graines de Freesia en avril-mai dans des pots placés sous châssis. Effectuez un semis clair, puis faites le tri à la levée pour ne garder que 10 à 12 sujets dans un pot de 15 cm de diamètre.

La reprise des plants est assez difficile après le repiquage. Evitez de partager la motte d’un pot. Replantez-la en terre en entier sans défaire les racines.

Forçage des Freesias

Il est relativement facile d’obtenir une floraison à l’intérieur de la maison ou de l’appartement entre février-avril. Pour cela:

  • Plantez en septembre 6 à 10 bulbes en pot.
  • Enterrez le pot dans un coin assez frais du jardin.
  • Puis le déplacer dans un endroit lumineux protégé, frais mais hors gel, pour l’hiver.
  • Vous pourrez le rentrer au moment de la floraison.
freesia fleurs coupees
© Kylie

Le saviez-vous ?

Le délicat parfum des fleurs de Freesia diffuse des notes de jasmin épicé. Si cette odeur vous plait, choisissez des Freesia à fleurs doubles : elles sont davantage parfumées que les fleurs simples !

N’hésitez pas à couper quelques fleurs pour composer des bouquets. La fleur de Freesia est l’une de celles qui se conservent le mieux : jusqu’à 2 à 3 semaines en vase !

Variétés de Freesias

On ne cultive au jardin que des Freesias hybrides. Parmi les plus remarquables :

  • Blue Bayou : à fleurs doubles mauve-bleu
  • Oberon : apprécié pour ses grandes fleurs en trompettes simples, jaunes, avec une large bordure de rouge
Sur le même thème:

L’Iris des jardins: à planter dès l’été !
Le glaïeul¨: une belle fleur à bouquet

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer