Accueil » L'automne » Sans bêche, point de jardinier !
bêcher son jardin

Sans bêche, point de jardinier !

Sans bêche, point de jardinier !
Cet article vous a été utile ? Notez-le !

« Les bons outils font les bons jardiniers ». Et la bêche, c’est l’outil de base du jardinier. Celui qui l’accompagne de saisons en saisons, dans tous les recoins du jardin, du potager au jardin d’ornement, de plantations en transplantations. La bêche sert à tout, en fait, ou presque : à préparer le sol, à bien accueillir les nouvelles protégées, à les diviser,…. Il était temps que je réserve à cet outil parmi les plus fidèles, la place qu’il mérite sur Jardipartage !…

 Qu’est-ce qu’une « bonne » bêche ?

Des bêches, on en trouve nombre de modèles dans le commerce, à tous les prix. Mais les « bonnes » bêches ne courent pas les rayons. L’outil doit réussir la prouesse d’être à la fois solide, pour ne pas dire incassable, suffisamment léger, pour rendre le travail moins pénible, et surtout confortable. Vous qui passez peut-être régulièrement vingt bonnes minutes à bêcher un coin de terre comprenez que le poids est au moins aussi important que la solidité de l’outil.

Comme tout bon outil, on ne prend réellement plaisir à travailler avec que s’il est parfaitement adapté à soi. Il se fait alors oublier dans le prolongement de notre main.  « Le confort parfait », tellement subjectif, démarre dès le choix de la taille.

Jetez votre dévolu sur une bêche dont  le manche, tenu bien à la verticale, arrive au niveau de l’estomac. Et n’oubliez pas la poignée en bout, pratique, car elle facilite la préhension de l’outil et le soutien de la charge. Les traditionnels manches en bois durs sont désormais délaissés au profit de manches bien plus légers et robustes, faits de composite ou de métal.

La bêche à bord droit : tranchante !

La bêche à bord droit est indispensable en sol léger, souple et surtout sans cailloux. Elle est pratique au potager pour retourner et décompacter le sol, pour briser les mottes et préparer les futurs semis. Au jardin d’ornement, elle permet de découper avec précision la pelouse, mais aussi à dresser et redessiner les bordures d’un massif. Au sortir de l’hiver, le jardinier que je suis tends ainsi toujours un cordeau le long d’un massif rectiligne pour remettre de la rigueur dans la bordure.

La bêche droite s’accommode aussi de biens d’autres utilisations. Je me sers ainsi de son tranchant à l’automne pour diviser les vivaces en place. D’une grosse motte, il est facile d’en obtenir deux qui, repiquées ailleurs, ne tarderont pas à s’étoffer.

La fourche-bêche, la bêche 4 x 4 !

bêcher son potager
Pour bêcher une planche de culture sans fournir trop d'effort, retournez toujours la terre à droite.

La fourche-bêche est utile, sinon indispensable, en sols lourds (argileux et collant), caillouteux , ou encore dans les terres où courent de nombreuses racines. Ses dents espacées s’enfoncent partout, notamment entre les racines de faible diamètre, ce qui évite de les endommager. C’est un outil qui permet de travailler au plus près des plantes installées, sans les déranger.

La fourche-bêche a également fait ses preuves en terrain sec, quand la lame de la bêche droite ne s’enfonce pas ou plus.

Personnellement, je me sers aussi des dents pour décompacter les sols secs et casser les croûtes. Il suffit de les planter bien droites et d’effectuer un léger mouvement de rotation à l’aide de la poignée.

Comment bêcher sans effort une planche ?

Vous en conviendrez, le bêchage est l’un des travaux du jardinier les plus éreintants, physiquement mais aussi moralement.  Pour ne pas risquer de vous faire mal (un lumbago arrive sans prévenir !), je vous conseille de ne jamais soulever les mottes mais de toujours les renverser sur le côté.

Pensez aussi à démarrer le bêchage d’une planche ou d’une parcelle en ouvrant une tranchée puis  en reculant, ce qui permet de ne pas piétiner la partie retournée. Evacuez la terre bêchée de cette 1ère rangée dans une brouette ou sur le côté. Puis Recommencez de tranchées en tranchées en évacuant toujours la terre à droite dans la tranchée précédente désormais vide. La toute dernière rangée pourra être comblée avec la terre initiale réservée dans la brouette.

Deux nouvelles fourches bêches Fiskars Xact

fourche bêche fiskars
Les deux nouvelles bêches Fiskars sont belles, robustes et légères. De bons outils pour le jardinier

Vous le savez peut-être : j’adore les outils Fiskars ! Pratiques, légers, maniables, toujours bien conçus, ils sont  depuis longtemps de fidèles alliés.

La bêche droite (proposée au choix à bord droit ou pointu) et la fourche-bêche sont toutes deux disponibles en tailles L et M. Les manches métalliques s’avèrent robustes et surprennent par leur légèreté. La tête de l’outil, coulée dans un alliage d’acier et de bore, est faite pour durer, c’est certain ! Enfin, le bout du manche se pare d’une grande et confortable poignée en « D » aux couleurs de la marque. Tout simplement belle et pratique !

Next Suivante
Bêche de jardin Fiskars Xact à bord pointu 
Bêche Fiskars Xact à bord droit (Taille L) 
Fourche à bêcher Xact (Taille M)  
Next Suivante

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

1 commentaire

  1. Merci pour le conseil “comment bêcher” en retournant la terre vers la droite. Tellement simple, mais j’y n’avais pas pensé. J’ai toujours tendance à reposer au même endroit en essayant de casser la motte en même temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *