Accueil » L'été » Belle de Nuit, la “Merveille du Pérou” !
fleur belle de nuit

Belle de Nuit, la “Merveille du Pérou” !

Belle de Nuit, la “Merveille du Pérou” !
Partagez votre avis sur cet article !

Elle est extraordinairement généreuse, la Belle-de-nuit (Mirabilis jalapa)! C’est la raison pour laquelle cette plante vivace tubéreuse est tant appréciée des jardiniers. Facile à vivre, sans entretien, la « Merveille du Pérou », comme l’ont surnommée les sud-américains, régions dont elle est originaire, ne laisse pas indifférent. Une valeur sûre, pour jardin lumineux et climat doux de l’Ouest au Sud-Est du pays. Comment cultiver la belle de nuit ?  

Une plante herbacée arbustive

Elle croît vite la belle de nuit, en l’espace de quelques semaines seulement ! Autre particularité étonnante pour une plante vivace, elle forme chaque année une touffe buissonnante de 80 cm à 1 m de hauteur (parfois plus) pour 60 cm de large, présentant de nombreuses feuilles ovales, vert foncé, opposées, sur des tiges anguleuses et lisses.

A l’image des dahlias avec lesquels elle partage les mêmes origines, cette vivace frileuse s’enracine profondément dans la terre au moyen de puissantes racines tubéreuses. Des racines que l’on peut arracher à l’automne dans les régions froides pour les conserver d’une année sur l’autre. Ailleurs, en climat doux, les Mirabilis repartent seules au printemps, sans que l’on s’en préoccupe vraiment.

belle de nuit couleur
La croissance de la belle de nuit est impressionnante: chaque année, avant l'été, la plante forme un buisson d'1m de haut environ. Les fleurs restent ouvertes jusqu'à 9-10h le matin. 

Les fleurs aux tons vifs des belles de nuit (fuchsias, rouges, jaunes, blancs, bicolores ou même diversement colorées), en forme d’entonnoir, n’étalent leur beauté qu’à la tombée de la nuit, sitôt un peu de fraîcheur retombée.  Elles offrent alors un parfum capiteux doublé d’un spectacle rare au jardin lorsque de nombreux papillons crépusculaires viennent, en effectuant un impressionnant vol stationnaire, se délecter de son précieux nectar.

Si le côté éphémère des fleurs peut en décevoir certains (elles ne s’ouvrent qu’une seule nuit), ce désagrément passe souvent inaperçu tant la floribondité de la belle de nuit est exceptionnelle, les fleurs se succédant sans discontinuer de juin à octobre, parfois jusqu’au premier coup de gel.

En cours d’été et en automne, de nombreuses graines ovoïdes noires mûrissent et tombent au sol, assurant une multiplication efficace de cette vivace trop peu rustique. Profitez-en pour les ramasser. 

Où cultiver la Belle de nuit ?

La Merveille du Pérou  se plait dans les sols profonds et bien drainés. Même si elle supporte parfaitement une sécheresse passagère, la belle de nuit apprécie davantage les terres fraîches. Plantez-la idéalement exposée à l’Est. Dans ces conditions, elle bénéficie d’un grand bain de lumière tout en s’évitant un soleil trop dur. Placez-la aussi à l’abri du vent qui abîme ses tiges fragiles. Associez-la en massifs à des vivaces arbustives qui fleurissent en même temps qu'elle et apprécient des terrains drainés: des gauras, des asters, des sauges arbustives, des graminées d'automne ou encore la lespédèze de Thunberg.

belle de nuit plante
Les mélanges de couleurs des fleurs sont magnifiques: jaunes, fuchsia, blanches… Mon jardin (64)

Quand et comment la semer ?

Semis en pleine terre

 Dans la plupart des régions, les graines de belle de nuit peuvent être semées directement en place dès la fin des gelées, d’avril à juin. Déposez indifféremment au fond d’un trou 3 graines en poquets, dans des trous distants de 30 à 40 cm, vous ne conserverez alors quelques jours après la levée que le plus beau. Vous pouvez tout aussi bien semer les graines à la volée. Il faut alors davantage éclaircir les pieds en surnombre dès la levée. Récupérez les plus beaux à l’aide d’un transplantoir et replantez-les aussitôt ailleurs au jardin ou offrez-les.

Semis en godet

Dans les régions froides, un semis au chaud, avancé à la fin mars ou début avril, est possible, en godets ou sur plaques alvéolées. Conservez à l’abri sous serre  ou sous châssis en attendant une mise en place définitive mi-mai.

Quel entretien ?

Facile à vivre, la belle de nuit ne réclame vraiment aucun soin, ce qui en fait l’une des plantes vivaces les plus faciles à vivre du jardin !

Quand les plants sont installés depuis plusieurs années, ils sont parfaitement autonomes, ne réclamant même pas un seul arrosage. Ils se contentent des rares pluies estivales.

En revanche, le buisson formé par la merveille du Pérou à tendance à s’avachir sous le poids des fleurs, de l’eau après une bonne pluie orageuse, ou du vent. Pour éviter ces désagréments, mettez en place un tuteurage discret au cours du mois de juin, il sera rapidement masqué par la végétation exubérante de cette belle tropicale.

La taille de nettoyage attend la fin de la floraison, après les premières gelées, lorsque la plante entière se ratatine et meurt. Coupez à ras toute la végétation, couvrez les souches d’un tapis de feuilles mortes. En climat doux, laissez les tubercules en terre, ils repartiront  au printemps. Ailleurs, arrachez-les pour les conserver sous abri, au sec, comme s’il s’agissait de dahlias.

Bien que peu sensible aux maladies, la belle de jour ne connaît finalement qu’un seul ennemi sous nos climats:  la limace ! Les jeunes pousses printanières peuvent être attaquées mais le désagrément est généralement compensé par un semis abondant.

graine belle de nuit
Les fleurs de la merveille du Pérou sont éphémères, ne s'ouvrant qu'une seule petite nuit ! Lorsqu'elles fanent, des graines noires mûrissent !

Récolte des graines

En fin d’été, ramassez les nombreuses graines tombées au pied de la plante. Triez celles abîmées ou trop humides. Laissez sécher les autres à plat, à l’air libre, avant de les stocker dans une enveloppe en papier, un filtre à café ou un bocal hermétique. Pensez à  étiqueter. Elles pourront être semées dès le printemps, offrant de jeunes plants qui seront en fleurs dès l’été suivant.

Merveille du Pérou, Dondiego de noche

Le nom botanique Mirabilis englobe une soixantaine d’espèces de plantes herbacées annuelles ou vivaces, toutes originaires des régions s’étirant des Etats-Unis au Chili, aux pieds de la cordillère des Andes. Le surnom « Merveille du Pérou » attribué par les populations sud-américaines est un clin d’œil aux couleurs éclatantes de ses fleurs en trompette.

En Espagne, la belle de nuit est également très appréciée. Nos voisins ibériques la nomment « Dondiego de noche », en référence à ses mœurs nocturnes et au parfum suave qu’exhalent les fleurs lorsqu’elles s’ouvrent en soirée.

Les Britanniques sont plus pragmatiques. « Four o’clock flower », (la fleur de 4 heures), fait pour eux allusion à l’heure d’ouverture tardive de ses fleurs.

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.