Palmiers et Plantes Exotiques

Comment couper les feuilles jaunes des palmiers ?

La taille d’un palmier sert avant tout à lui donner une belle forme. Loin d’être obligatoire, il s’agit donc d’une taille de nettoyage car avec le temps les palmes vieillissent, jaunissent puis se couchent et sèchent complètement. Mais elles restent accrochées longtemps au stipe du palmier, contrairement à d’autres arbres qui perdent rapidement leurs feuilles.

Quelles feuilles couper ?

Les feuilles sèches

En priorité, vous pouvez couper les feuilles desséchées de vos palmiers : il s’agit des feuilles mortes des années précédentes. Elles sont situées généralement sur la partie inférieure du stipe.

En effet, naturellement, les feuilles sèches retombent et forment un jupon à la base de la couronne de feuilles vertes. Certains jardiniers adorent cet aspect naturel et sauvage sur les palmiers hauts. D’autres préfèrent effectuer une taille de nettoyage.

Quand couper les feuilles jaunes des palmiers
Les feuilles les plus basses du palmier jaunissent en vieillissant. Il faut couper les plus abîmées © Jardipartage

Les feuilles jaunes ou abîmées

Vous pouvez également couper toutes les feuilles jaunes ou tachées : il s’agit des feuilles vieillissantes. Il est donc normal qu’elles jaunissent et vous pouvez parfaitement attendre aussi qu’elles brunissent complètement avant de les couper.

Les feuilles vertes

Enfin, évitez de toucher aux feuilles vertes situées sur le haut la couronne. Contentez-vous d’une taille très légère si besoin.

Quand couper les feuilles jaunes des palmiers ?

Le printemps est la meilleure période pour couper les feuilles des palmiers car ils sont frileux. Les anciennes palmes protègent en effet le stipe et les bourgeons terminaux du froid.

Le printemps est aussi le moment où les anciennes feuilles jaunissent alors que les nouvelles se déploient.

Mais une taille d’entretien et de nettoyage reste possible toute l’année du printemps à l’automne si besoin.

Comment couper les feuilles mortes d’un palmier ?

La taille d’entretien d’un palmier cultivé en pot est très facile.

En pleine terre, cette taille est compliquée par la hauteur parfois importante atteinte par cet arbre.

Si vous devez intervenir, faites-le en toute sécurité : harnachez-vous, utilisez une échelle adaptée, un échafaudage ou une nacelle pour les sujets les plus hauts.

Il est aussi parfois possible d’intervenir depuis le sol en utilisant un échenilloir ou un élagueur télescopique.

Quels outils utiliser ?

Les palmes sont dures et coriaces. Pour les tailler proprement, utilisez :

Les parties dures peuvent blesser. Protégez vos bras et vos mains en portant des vêtements longs et une paire de gants.

Comment couper les feuilles mortes d'un palmier
Les feuilles mortes du palmier sont complètement sèches : coupez-les près de la base © Jardipartage

Comment tailler les différents palmiers ?

Taille du palmier du Mexique : (Washingtonia robusta). Coupez les palmes à 3 ou 4 cm de leur base, en faisant une coupe propre. Vous pouvez tailler légèrement en pointe pour un meilleur aspect esthétique.

Taille du palmier chanvre (Trachycarpus fortunii) : ce palmier résiste au froid et comporte généralement plus de feuilles que le précédent. Coupez et supprimez les palmes sèches à leur base, c’est à dire très court.

Taille du palmier nain (Chamaerops humilis) : ce palmier est facilement accessible car il ne pousse pas en hauteur mais forme une grosse touffe buissonnante. Laissez simplement 3 à 4 cm de tige.

Taille du palmier vinaigre (butia capitata) : Comme le palmier chanvre, coupez les palmes sèches à leur base très court, au printemps.

Pour obtenir une coupe propre qui va ensuite sécher et devenir décorative sur le stipe, il faut couper d’un geste sec.

Cette taille peut se faire en 2 temps :

  • Le reste de tige peut être laissé assez long la première année.
  • Une fois bien sec, vous pouvez retailler ce reste un peu plus court la 2e année pour améliorer l’esthétique.

Comment limiter la croissance d’un palmier ?

Voici quelques conseils à suivre si vous ne voulez pas obtenir un palmier trop haut, qui ne dépasse pas une hauteur de 2 ou 3 mètres :

  • Limitez son volume de terre: beaucoup de palmiers peuvent se contenter d’un pot étroit.
  • Arrosez peu car les palmiers poussent plus vite dans les régions douces et humides.
  • Choisissez soigneusement votre espèce: certains palmiers comme Chamaerops humilis ou le palmier chanvre peuvent rester nains, alors que d’autres comme le Phoenix des Canaries culmine à 6 ou 8 mètres de hauteur.

Attention à ne pas abîmer le bourgeon !

Les palmiers ne comportent qu’un seul bourgeon situé au sommet du stipe. C’est lui qui donne naissance aux nouvelles couronnes de feuilles vertes.

Si ce bourgeon est détruit par la taille, par le papillon Paysandia archon, par le froid, le gel ou encore par le charançon rouge (Rynchophorus ferrugineus), la formation des palmes est impossible.

Votre palmier ne pouvant plus pousser, il est malheureusement condamné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page