Accueil » Le potager » Fabriquer un carré potager
fabriquer carre potager

Fabriquer un carré potager

Fabriquer un carré potager
Partagez votre avis sur cet article !

La méthode de culture en carré potager de Mel Bartholomew est simple à mettre en place. Elle a fait le tour du monde car elle offre une bonne base de légumes variés et frais presque toute l’année en échange de peu d’entretien. Aujourd’hui, je vous propose de comprendre comment fabriquer et mettre en place le carré potager de base de cette méthode : celui d’un mètre de côté.

Quelles planches utiliser pour fabriquer le carré potager ?

Alors oui, il est vrai qu’on peut maintenant se procurer les carrés potagers prêts à monter en jardinerie. Mais ils sont souvent chers alors qu’il est si facile et rapide d’en fabriquer soi-même.

Les planches neuves vendues en grandes surfaces de bricolage sont ainsi parfaites pour fabriquer les carrés. On peut cependant, comme moi, préférer récupérer et redonner vie à de vieilles planches de coffrage hautes de 20 centimètres. Chaque châssis ne coûte ainsi plus grand-chose.

Bois traité ou non ?

bettes en carre potager
Début de culture des blettes dans une division du carré potager

Le bois traité a une plus grande longévité mais il n’est pas sûr que les produits qu’il renferme ne polluent pas le sol et les légumes à la longue. Les châssis réalisés en bois non traité ne tiendront peut-être pas plus de quelques années (4, 5 ans) mais compte-tenu du faible investissement réalisé, il sera possible de les remplacer au fur et à mesure.

Il existe cependant une alternative intéressante en utilisant des essences comme l’acacia, le châtaigner ou le pin douglas. Ces bois riches en tanin sont en effet naturellement plus résistants. On peut facilement se les procurer auprès d’une scierie mais leur coût reste plus élevé que le pin des Landes.

La préparation et l’assemblage du carré potager.

On mesure et découpe à la scie circulaire deux longueurs de 1 mètre et deux autres de 1 mètre et 3 centimètres. Ce surplus est à réserver pour chevaucher la tranche des deux planches les plus courtes. Il est donc à ajuster en fonction de l’épaisseur du bois utilisé.

Sur les deux planches les plus longues, on repère par des croix et on perce en bout trois pré-trous qui servent à l’assemblage. Pour ce faire, l’idéal me paraît de travailler sur une surface parfaitement plane, comme le sol d’un garage ou d’un abri de jardin. Cela permet d’éviter que le carré ne soit bancal à la fin. Il faut ensuite presser fortement les deux planches et visser complètement les trois longues vis.

On déroule ensuite du film de paillage sur le sol. Le châssis est placé au-dessus pour disposer d’un gabarit. On découpe le film en laissant une marge suffisante pour qu’il puisse remonter le long des parois sur au moins les 3/4  de leur hauteur. On  termine en agrafant le film sur la partie haute des planches.

Les séparations intérieures sont faites de tasseaux de récupération recoupés et vissés sur le cadre en respectant un espacement régulier (environ 30 centimètres intérieurs).

La structure du carré potager est fin prête à recevoir le substrat de culture. Cela fera l’objet d’un prochain article.

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

3 Commentaires

  1. Bonjour et meilleurs voeux pour cette nouvelle année.
    Pour faire de la culture bio, j’envisage de réaliser à moindre coût des carrés potager sur pieds.
    Pour ce faire je dispose de palettes de récupération non traitées ainsi Que de planches de coffrage non traitées également.
    Mon souci est la durabilité du bois dans le temps.
    Auriez vous une solution écologique à me proposer pour préserver l’intérieur des caissons ?
    Je ne trouve pas de bâche bio imperméable non dégradable.
    Merci d’avance
    Cordialement
    Danirl

    • Bonjour Daniel,

      A ma connaissance, il n’existe pas de bâche de protection totalement imperméable et exempte de matière plastique, donc compatible finalement avec une culture bio. Plusieurs solutions peuvent quand même vous permettre de protéger le bois et de prolonger sa durée de vie:
      – une couche de géotextile évite le contact direct avec le substrat de culture mais le géotextile est perméable. Il résiste très bien en revanche à l’épreuve du temps.
      – un film de paillage (en toile de jute) détourné de son champs d’application habituel (on s’en sert habituellement pour pailler des talus) offre également une bonne protection de l’intérieur du caisson, sans être lui aussi imperméable. Ce support se biodégrade au bout de 2 ans environ. Dans le même ordre d’idée, une toile en fibres de coco, naturelle et biodégradable également, a une durée de vie plus élevée mais il est moins évident d’en trouver.
      – ou bien l’utilisation d’un bois spécifique, naturellement résistant: le châtaignier ou du mélèze par exemple. Mais vous disposez déjà de la structure.
      Je ne vois malheureusement que ces solutions à vous proposer…

  2. J ai démonté plusieurs palettes pour construire mon carré de jardin sur 4 poteau pour qu il soit surélevé de 60cm du sol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.