Accueil » Le potager » Comment cultiver l’estragon ?
Cultiver l'estragon

Comment cultiver l’estragon ?

Comment cultiver l'estragon ?
Partagez votre avis sur cet article !

L’estragon vrai ou français (Artemisia Dracunculus) est une plante de la famille des astéracées. Il est apprécié pour sa saveur légèrement anisée et citronnée.

A l’origine, l’estragon est cultivé au potager pour aromatiser les plats. Il n’est donc pas considéré comme un légume mais plutôt comme un condiment.

L’estragon à travers les siècles.

Plusieurs versions divergent quant à l’histoire de la plante.

Dans la première, elle serait originaire des steppes de l’Asie (Sibérie, Chine). Elle aurait ensuite voyagé jusqu’au Moyen-Orient où les populations locales l’appellaient Ataroun, déformé en targon puis avec le temps estragon.

Dans la seconde version, ce sont les Croisés qui auraient ramené la plante du Moyen-Orient. Ils appréciaient ses vertus médicinales supposées guérir de nombreuses maladies et même soigner les morsures de serpent. Ils auraient donc appelé la plante Dracunculus qui signifie «Petit  Dragon » et qui avec les années, serait devenu Estragon.

Certains spécialistes affirment enfin que les Grecs en cultivaient déjà et que l’estragon pourrait aussi être originaire de cette région du Monde.

Plantation et conseils de culture

Artemisia DracunculusL’estragon est une plante vivace herbacée, pouvant atteindre 1 m de hauteur. Elle forme une touffe de tiges fines, ramifiées et développe d’étroites feuilles en forme de lance (lancéolées).

Les fleurs, jaunes-vertes, sont rares et stériles dans la quasi-totalité des cas.

L’estragon français apprécie les emplacements ensoleillés ou mi-ombragés. La plante supporte aussi une sècheresse passagère. Cependant, il vaut mieux la planter en sol frais mais bien drainé uniquement. En terrain lourd, incorporez une pelletée de sable et une de compost dans le trou de plantation.

La plantation en pot ou en jardinière lui réussit aussi très bien.

L’estragon demande peu d’entretien. Pincez simplement les tiges pour stimuler le développement de son feuillage. Les feuilles sont prélevées au fur et à mesure des besoins, du printemps aux premiers froids.

Protégez les touffes lors des hivers froids et très humides. Les parties aériennes peuvent sécher durant la mauvaise saison mais de nouvelles pousses repartent des racines au printemps.

L’estragon ne connaît pas d’ennemi particulier.

Comment multiplier l’estragon ?

Par éclat de touffes (division) ou marcottage au printemps. La bouture de ses tiges est également possible.

Les graines d’estragon de Russie (Artemisia dracunculoides) que l’on trouve en jardinerie ont une bonne germination mais produisent des plantes trop peu parfumées.

L’estragon en cuisine

L’estragon s’utilise pour assaisonner les préparations au vinaigre (cornichons, pickles…) dont il neutralise l’acidité. Il parfume aussi bien les salades, omelettes, poulets, poissons, sauces…. C’est même l’ingrédient par excellence de la sauce béarnaise ou tartare.

Les feuilles se consomment fraîches mais peuvent être congelées. Elles conservent alors leurs propriétés.

Plante médicinale, l’estragon stimule l’appétit et favorise la digestion.

Quelques conseils vidéo proposés par Roland Motte:

A propos de Bruno Nunez

Je m’appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l’univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes…bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l’ornement…Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *