Accueil » L'automne » La courge Pomme d’or
courge pomme d or

La courge Pomme d’or

Ancienne variété coureuse, la courge Pomme d’or est aussi, comme souvent avec les Cucurbitacées, peu exigeante ! Ses fruits ronds et jaunes comme des balles de tennis ne sont ni trop gros, ni trop petits. Juste à la bonne taille en fait pour préparer un farci pour une personne. 

Description

La courge Pomme d’or étale ses longs rameaux au soleil, à même le sol. Si elle rencontre un obstacle, elle n’hésite cependant pas à s’y accrocher et l’escalader au moyen de ses vrilles.

Ses feuilles rondes, rêches, lobées, sont caractéristiques de la famille des cucurbitacées.

Vigoureux, chaque pied produit une quinzaine à une vingtaine de fruits ronds, fermes au toucher, de la taille d’une balle de tennis ( 6 à 8 centimètres de diamètre). Verts pendant la croissance, ils prennent à l’approche de l’automne une couleur jaune qui s'intensifie à maturité. Certains fruits qui se fondaient jusqu’alors dans le décor du feuillage se signalent maintenant.   

Leur chair jaune-orangé, sucrée, fibreuse et délicatement parfumée, délivre de légères notes d’artichaut. Sans excès.

Culture

Comme toujours avec les courges, l’entretien de Pomme d’or se limite à quelques attentions portées aux semis et à une bonne préparation du sol.

Quand et comment la semer ?

Dès la mi-avril, en godet, en enfonçant peu profondément 1 à 3 graines dans un terreau fin préalablement humidifié. La levée est rapide, comptez entre 5 et 10 jours suivant la qualité des graines. Lorsque les jeunes plants disposent de 4 ou 5 feuilles, on ne conserve que le plus vigoureux en coupant aux ciseaux la base des autres.

Le semis en pleine terre a lieu au cours des mois de mai et juin, à raison de 3 graines, dans une terre souple et riche.

Début de culture

La courge pomme d’or craint le vent, les coups de froid et le temps assez instable de la fin du printemps. L’utilisation de cloches de protection les 3 ou 4 premières semaines de culture ou juste après le repiquage  permet de limiter les trop grandes variations de températures entre le jour et la nuit. Les cloches constituent aussi une barrière naturelle contre l’appétit des limaces. Il faut simplement penser à les ouvrir pour ventiler si les journées sont chaudes. Une fois la croissance lancée, plus rien n’arrête la pomme d’or. Pas même les limaces !

Où l’installer ?

Dans une terre souple, riche et réchauffée. Le meilleur endroit, c’est de mon point de vue le tas de compost de l’année passée, qu’elle colonise à merveille pourvu qu’il soit baigné de soleil. Assurez-vous que cet emplacement reste parfaitement au soleil en arrière-saison, la courge pomme d’or appréciant la douceur et la lumière des mois de septembre et d’octobre pour terminer pleinement la maturité de ses fruits.

courge pomme d or culture

Quel entretien ?

La taille n’est pas nécessaire. Pas plus que les arrosages au-delà des premières semaines en pleine terre. La courge pomme d’or se débrouille toute seule. Et même très bien ! Ses tiges racinent au contact du sol, ce qui renforce à la fois sa vigueur et sa résistance à la sécheresse. Le désherbage n’est pas non plus indispensable, sauf en début de culture, uniquement pour surveiller les attaques des limaces.

Quand récolter ?

Pas avant septembre, voire octobre mais impérativement avant les premières gelées. Les fruits doivent être bien jaunes. Leur couleur est ainsi le meilleur indicateur. Taillez le pédoncule proprement, au sécateur,  en conservant un morceau de 2 à 3 centimètres. S’il fait beau, laissez sécher les pommes d’or une journée entière au soleil avant de les rentrer sans les brutaliser. La conservation n’en sera que meilleure.

Peut-on récupérer et conserver ses graines ?

Bien sûr, mais toutes les courges s’hybrident facilement entre elles, ce qui réserve parfois de belles surprises. Si pomme d’or est la seule variété de courge que vous cultivez au potager, alors aucun problème pour récupérer les graines sur un fruit mûr et les faire sécher. Sinon, il vaudra mieux polliniser à la main une fleur femelle et repérer le fruit porteur de graines pour être certain de conserver les caractères de la plante-mère.

Quels sont les ennemis ?

Les limaces bien sûr et l’oïdium en fin de culture, quand les nuits fraîches sont de retour. Le feuillage se couvre d’un voile blanc puis sèche. Il est inutile de traiter à ce stade, les courges poursuivant tranquillement de mûrir.

Comment cuisiner la pomme d’Or ?

La pomme d’or est une variété principalement destinée à des recettes farcies. Farcie aux cèpes, aux girolles, mais également en purée, gratin, velouté ou encore tartes, les recettes sont nombreuses, toutes plus délicieuses les unes que les autres. De quoi varier et surtout ravir l’appétit des plus gourmands !

La courge Pomme d'or
Cet article vous a été utile ? Notez-le !

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *