Aménager son jardin

Construire une cabane dans les arbres pour s’évader

Enfant, qui n’a jamais rêvé de faire une cabane dans les arbres ? Une fois devenus adultes, certains jardiniers franchissent le pas et redeviennent bâtisseur d’une cabane perchée. Les possibilités sont infinies : endroit de rêverie, de contemplation, bureau la tête dans les feuilles ou véritable chambre d’appoint munie de tout le confort nécessaire, laissez-vous guider pour démarrer votre projet !

Quelle autorisation demander ?

La construction d’une cabane perchée suit la même réglementation que la construction d’un abri de jardin au sol. De sa surface et de l’envergure du projet envisagé dépend donc la lourdeur du dossier :

  • Pour une surface de moins de 5 m2, aucune déclaration ou permis de construire n’est exigé.
  • Entre 5 m2 et 20 m2, vous devez déposer une déclaration de travaux en mairie.
  • Au-delà de 20 m2, un permis de construire est exigé. Il doit également être déposé en mairie.

La cabane dans les arbres, un endroit de rêverie !

Dans chaque adulte sommeille un enfant ! La construction d’une cabane perchée permet de renouer avec l’innocence de cette période de la vie.

Plus concrètement, selon les moyens, sa construction peut être motivée par :

  • L’envie de faire plaisir à ses enfants : une hutte perchée sera alors bien souvent suffisante pour commencer à jouer les aventuriers.
  • L’envie de s’offrir un point de vue remarquable pour ceux qui ont la chance d’habiter à la campagne.
  • L’envie de s’offrir un coin bureau “vert” ou un petit atelier au calme.
  • Ou de faire construire et de proposer à des citadins en mal de nature un gîte original. Vous pourrez alors aménager la cabane comme une petite maison avec un petit coin cuisine.

Une fenêtre ouverte sur la Nature

Pour profiter d’une vue imprenable sur les arbres, le jardin et les oiseaux quelle que soit la saison, accordez un soin tout particulier aux ouvertures :

Quelques lucarnes ou fenêtres en bois apporteront de la lumière et permettront de profiter de cette Nature inspirante.

Une grande baie vitrée permettra d’ouvrir totalement la cabane sur l’extérieur, un plus très apprécié dans le cas de la création d’un gîte.

Enfin, n’hésitez pas à signer votre cabane en fabriquant une fenêtre originale comme celle de la photo ci-dessous. Le bois permet cette flexibilité !

fabriquer cabane dans les arbres
© Jardipartage

Tous les arbres conviennent-ils pour construire une cabane ?

La charge importante de la construction impose de choisir un arbre remarquable.

L’idéal est de fabriquer la cabane sur un chêne ou un cèdre centenaire surplombant le jardin. Sa ramure doit être puissante et bien répartie autour du tronc, avec une base plutôt dégarnie.

Mais il est également possible de bâtir la cabane en prenant appui sur plusieurs arbres à la fois, de taille plus modeste.

Évitez les bois cassants comme le bouleau, le tulipier ou le liquidambar.

Comment faire tenir une cabane dans les arbres ?

Avant toute chose, c’est la cabane qui doit s’adapter à l’ossature de l’arbre, et non l’inverse ! Pas question donc de supprimer de grosses branches pour faire de la place.

Ensuite, pour fixer le plateau de base, il est impératif de respecter le développement de l’arbre. Plusieurs techniques permettent de prendre appui sur le tronc ou sur les branches tout en prévoyant une bonne répartition des charges.

Les poutres et les solives :

  • Peuvent entourer le tronc pour le serrer avec des tiges filetées, mais cela gêne son grossissement à la longue.
  • Peuvent être fixées directement sur le tronc, percé pour l’occasion à l’aide de tirefonds, mais c’est une technique blessante pour l’arbre.
  • Si la construction envisagée n’est pas trop haute, la cabane peut en partie reposer sur des pilotis scellés au sol.

faire une cabane dans les arbres

Les étapes de la construction

Si vous êtes un bricoleur bien équipé, construire votre cabane sera un jeu d’enfant. Dans le cas contraire, vous pouvez faire appel à un constructeur spécialisé.

Dans l’ordre, il s’agit :

  • De commencer par un plateau terrasse à faire à l’aide de solives et de poutres prenant appui sur le tronc.
  • Cette base saine permet de monter la structure de la cabane que vous pouvez réaliser avec des poteaux 7×7 cm ou 4,5×4,5 cm. Cette dernière option offre un compromis idéal entre solidité et charge légère.
  • Vous fixerez ensuite portes et fenêtres.
  • Construisez le toit avec des chevrons fins. Pour la couverture, optez pour un matériau léger : le bac acier ou la tôle ondulée de couleur verte se fondront parfaitement dans le décor !
  • Construisez l’échelle ou l’escalier d’accès : en colimaçon autour du tronc ou droit si la cabane n’est pas trop haut perchée.
  • Terminez par le plus agréable : une déco unique et personnalisée ! Chinez vos objets, détournez-en quelques autres de leur utilisation première et pourquoi ne pas fabriquer du mobilier maison avec des palettes ou des chutes de planches ?

➥  Lire aussi : Des idées pour aménager son jardin et son abri de jardin

La sécurité

La sécurité est un point essentiel dans la construction et l’utilisation d’une cabane. Tout au long du chantier, harnachez-vous pour travailler sereinement et éviter l’accident.

Dès la fin des gros travaux, prévoyez un garde-corps tout autour du plateau (110 cm de hauteur minimum)

Pour empêcher l’accès à de jeunes enfants, installez un portillon au pied de l’escalier ou pensez à retirer l’échelle éventuelle.

Enfin, barrez l’accès aux plus grosses branches depuis l’escalier ou le plateau car il peut être tentant pour les enfants de les explorer ou de les escalader.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page