Plantes fleuries et vivaces

Buglosse, Anchusa : Plantation et Culture

Proche du Myosotis et de la bourrache, la buglosse est une plante bisannuelle ou une vivace éphémère. Cultivée dans un jardin de type naturel, ses fleurs bleues s’accordent parfaitement à d’autres floraisons de début d’été.

Ce qu’il faut savoir :

Nom : Buglosse, langue-de-bœuf
Nom botanique : Anchusa azurea, Anchusa italica, Anchusa capensis
Origine : Pourtour méditerranéen
Famille : Borraginacées

Hauteur et étalement : Selon les variétés, les buglosses forment en général une touffe de 1m à 1m50 de hauteur pour 50 cm environ d’étalement. Leur croissance est rapide.
Feuillage : La buglosse prend un port dressé avec des feuilles vertes lancéolées, rugueuses au toucher et poilues. Cette forme allongée des feuilles et surtout leur toucher rugueux a valu à la buglosse son surnom de langue-de-bœuf.
Floraison :  Selon les variétés, les fleurs s’ouvrent de mai à juillet aux extrémités et sur les côtés de tiges florales comportant des feuilles. Toutes les buglosses présentent des fleurs bleues mais de différentes nuances.

Exposition : Au soleil
Sol : Peu exigeantes, les buglosses poussent dans tous les types de terre, même les sols argileux qu’elles ne craignent pas. Elles tolèrent aussi les sols légèrement calcaires. Dans tous les cas, un bon drainage les rend plus résistantes au froid en hiver et prolonge leur durée de vie. Ces plantes sont en effet particulièrement sensibles à un excès d’humidité.
Rustique : Jusqu’à -15°C si elles sont cultivées dans de bonnes conditions.

buglosse d italie
Fleurs de buglosse d’Italie © DepositPhotos

Culture de la buglosse : Plantation et semis

La plantation s’effectue au printemps et peut être avancée à l’automne dans les régions de climat doux, car certaines buglosses sont bisannuelles, d’autres sont vivaces.

Un emplacement au soleil chaud et idéalement rocailleux offre les meilleures conditions de culture pour cette belle plante fleurie.

Au mois d’août septembre, semez les graines de buglosse en terrine ou directement en godet. Gardez à l’abri du froid tout l’hiver pour les repiquer en pleine terre au début du printemps.

Plantez les buglosses vivaces à partir de godets en début d’automne idéalement, afin qu’elles aient le temps de bien s’enraciner avant l’hiver.

Comment entretenir les buglosses ?

Facile à cultiver, la buglosse se montre aussi facile d’entretien et presque insensible aux maladies.

Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure, puis coupez à ras l’ensemble de la tige florale si vous souhaitez éviter que la plante se ressème toute seule. Vous profiterez ainsi d’une floraison plus longue.

En hiver, les buglosses résistent au froid si le sol est très bien drainé. Vous pouvez donc apporter une protection minimale contre le risque de gel des racines superficielles en étalant un paillage de feuilles mortes.

ARROSAGE : Les buglosses résistent aussi très bien à la sécheresse. Excepté lors des étés caniculaires, il est souvent inutile de les arroser.

ENGRAIS : Un sol profond et enrichi de compost permet d’obtenir de belles plantes très fleuries. Apportez du compost à la plantation et en entretien à l’automne.

TUTEURAGE : Les buglosses ont tendance à se coucher sous leur poids ou avec le vent, elles ont donc besoin d’un tuteurage discret ou Du soutien de plantes autour. N’hésitez pas. À pincer les tiges au printemps afin de les amener à se ramifier.

buglosse vivace
Certaines buglosses sont vivaces quelques années © DepositPhotos

Comment bouturer et multiplier la buglosse ?

Les buglosses ont une durée de vie courte. Elles vivent en effet rarement plus de 3 ans.

Le bouturage des racines, à effectuer en février, mars ou en août, est la meilleure façon de les multiplier . Préparez des tronçons de racines de 3 à 5 cm de longueur à l’aide d’un couteau. Plantez-les ensuite en pot ou en terrine que vous garderez sous abri froid jusqu’à leur plantation définitive en automne.

Si vous conservez ses tiges défleuries, la buglosse se ressème aussi spontanément. Il ne faut donc pas hésiter à prélever au printemps ou en automne de jeunes plants à replanter immédiatement ailleurs.

Comment utiliser les buglosses au jardin ?

Comme la pulmonaire, la bourrache, la vipérine ou encore les myosotis dont les buglosses sont voisines, ces plantes se plaisent dans un jardin naturel. Elles sont particulièrement utiles pour compléter les vivaces d’un massif en apportant une touche sauvage.

Mélangez-les au pavot d’Orient, à des rosiers, des Iris des jardins, des kniphofias, des lupins ou des delphiniums. La couleur bleue des fleurs de buglosse se marient bien au jaune ou au blanc et aux feuilles grises des armoises.

En revanche, les buglosses ne se plaisent pas en pot ou en jardinière.

buglosse loddon royalist
Anchusa azurea Loddon royalist © DepositPhotos

Les meilleures variétés

Les buglosses forment une vaste famille comportant environ 35 espèces de plantes, pour la plupart bisannuelles ou vivaces. Voici les plus cultivées dans les jardins.

La Buglosse d’Italie, Anchusa azurea ou Anchusa italica

Bisannuelle ou vivace formant des touffes de 1m à 1m50 de hauteur, aux fleurs ressemblant à celles des myosotis, mais plus grandes et d’un joli bleu vif. Floraison : Mai à juillet.

  • Anchusa azurea Loddon Royalist: Aux grandes fleurs bleu gentiane. H : 1m
  • Anchusa azurea Dropmore: aux fleurs d’un bleu très lumineux. H : 1m

Buglosse du Cap, Anchusa capensis

Bisannuelle formant une touffe plus basse de longues feuilles étroites, poilues et rugueuses. Les fleurs bleues s’épanouissent aux extrémités de tiges de 50 cm de hauteur. Floraison : Juin à septembre.

Buglosse officinale, Anchusa officinalis, et buglosse des champs, Anchusa arvensis

2 annuelles aux fleurs bleues qui poussent spontanément dans les vignes, les terrains en friche et les bords de chemins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page