Arbustes caducs

C’est le moment idéal pour bouturer un hortensia !

L’Hortensia est une plante star de l’été avec ses grosses boules ou ses cônes fleuris. Placé à la mi-ombre, au pied d’un mur orienté au nord par exemple, il y prospère du moment qu’on lui apporte un sol plutôt acide, humifère et frais. Cet arbuste se multiplie bien par bouturage mais également par marcottage, ce qui permet d’obtenir et de planter de nombreux Hortensias à moindre frais, pour composer une haie sans grand entretien.

Quand et comment faire des boutures d’Hortensia ?

Pour faire des boutures d’hortensia, les meilleurs résultats sont obtenus au printemps, de la mi-mai à mi-juin, avec des rameaux tendres. Mais ce bouturage est également possible au mois d’août, sur des rameaux semi-aoûtés.

Où prélever la bouture ?

Utiliser des rameaux latéraux non fleuris pour le bouturage, vous mettrez toutes les chances de votre côté.

Si vous réalisez vos boutures au printemps : A l’aide d’un sécateur, coupez des extrémités de tiges de 15 à 20 centimètres de longueur. Elles ne portent pas encore de fleurs. Ces bouts de tiges sont tendres et fragiles. Ils sont aussi gorgés d’eau à ce moment de l’année et se dessèchent donc rapidement. Il faut les préparer rapidement.

Si vous réalisez vos boutures au mois d’août : choisissez des pousses encore vertes, mais qui commencent à se rigidifier et à se lignifier, leur couleur virant au marron.

bouture hortensia quand et comment
2 périodes sont possibles pour la bouture pour l’Hortensia : au printemps et en fin d’été © DepositPhotos

Comment les préparer ? Dans les deux cas, retirez toutes les feuilles de la base sur la moitié de hauteur de la bouture : vous ne gardez que les 2 ou 3 feuilles les plus hautes. Coupez aussi l’extrémité.

Si les feuilles conservées sont grandes, coupez-les de moitié dans le sens de la largeur. Pour finir, chaque bouture d’hortensia ne doit comporter que 2 ou 3 demi-feuilles : c’est suffisant !

Bien évidemment, l’outil de taille doit être propre, désinfecté, pour limiter l’apparition de maladies au niveau des plaies de taille.

Faut-il utiliser de l’hormone de bouturage ? Pas forcément. Pour augmenter les chances de réussite, vous pouvez tremper délicatement la base des tiges dans une petite coupelle remplie d’hormone de bouturage, mais ce n’est pas obligatoire, surtout si vous faites vos boutures au printemps.

Quel mélange de terre utiliser ?

Préparez ensuite un mélange à parts égales de tourbe, de sable et de terre de bruyère. A défaut, une bonne terre de jardin peut remplacer la terre de bruyère. Les jeunes racines se développeront plus facilement dans un sol léger.

Selon le nombre de boutures que vous souhaitez faire, remplissez un petit pot en terre cuite ou une caissette avec ce mélange. Piquez délicatement vos boutures.  Couvrez cette caisse ou ce pot avec un sac en plastique transparent afin de former une mini serre et placez vos boutures à mi-ombre.

bouture d'un hortensia
3 boutres d’Hortensia réussies © Jardipartage

Attendre l’apparition des nouvelles pousses

Au début, pendant 2 à 3 semaines, il faut surveiller très attentivement et aérez régulièrement pour que les boutures ne sèchent pas.

Toute la difficulté du bouturage à l’étouffée consiste à trouver l’équilibre parfait entre le manque et l’excès d’eau :

  • Si votre terre est trop humide, les boutures d’Hortensia pourrissent.
  • Au contraire, si l’air n’est pas assez humide, les boutures sèchent.

Il faut donc arroser légèrement de temps en temps ( sans noyer la bouture).

Au bout de 3 semaines à 1 mois, si les boutures de vos Hortensias sont toujours vertes et que de nouvelles pousses apparaissent : c’est gagné, l’enracinement a commencé à se faire !

Surtout, ne les repiquez pas encore dans un pot plus grand. Laissez vos « bébés » hortensias dans leur pot ou leur caissette jusqu’au printemps suivant. En attendant, gardez-les au frais, à l’abri du gel tout l’automne et l’hiver.

A lire aussi :Boutures : 6 conseils pour les réussir comme un pro !

Comment marcotter un Hortensia ?

Le marcottage est une autre méthode facile de multiplication des Hortensias. Il s’agit de profiter du port naturel en cépée offert par l’Hortensia. Au fil du temps, beaucoup de branches ont tendance à s’affaisser près du sol sous leur poids alors que d’autres, faute de place, se développent latéralement, au ras du sol. Au moindre contact prolongé avec la terre, ces branches s’enracinent toutes seules. Il suffit donc de plaquer au sol l’une de ces branches basses puis de recouvrir la zone de contact d’un monticule de terre.

Le marcottage est une technique un peu plus longue que le bouturage. Réalisé au printemps, il faudra attendre la fin d’hiver de l’année suivante (février-mars) pour sevrer ces marcottes de la plante-mère et les installer en pot ou ailleurs au jardin. Par contre, la réussite est cependant optimale !

Quels Hortensias bouturer ?

Les deux méthodes décrites fonctionnent pour multiplier tous les Hortensias, qu’ils soient de type arbustifs (Hydrangea macrophylla – l’Hortensia classique à grosses boules de fleurs – , Hortensia à feuille de chêne, etc) ou de type grimpant (Hydrangea petiolaris). Le bouturage est néanmoins plus pratique à réaliser sur les espèces grimpantes.

4 commentaires

    1. Bonsoir,

      En théorie, oui, il n’est pas plus difficile à bouturer qu’un hortensia plus classique. Mais c’est une obtention récente, il est donc protégé. Je pense que vous aurez le droit de le multiplier pour votre propre jardin mais pas pour l’offrir à vos proches ou amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page