Accueil » L'hiver » Comment bouturer la misère ?
tradescantia sillamontana bouture

Comment bouturer la misère ?

Comment bouturer la misère ?
Partagez votre avis sur cet article !

Celle que l’on surnomme la misère est une plante verte décorative de la famille des Tradescantia. Elle est surtout cultivée en intérieur où son feuillage persistant, dans une gamme de coloris variés (vert, pourpre ) et son port retombant étalé sont appréciés.

L'été à l'extérieur…

On l’utilise également en extérieur où elle accompagne agréablement nombre d’annuelles. Il convient alors de l’installer quand les gelées ne sont plus à craindre et que les températures nocturnes ne passent plus sous la barre des 10°C. Avant, au printemps, surtout si elle est cultivée en pot, il faut veiller à la rentrer à l’abri la nuit.

Misere pourpre

Vous pouvez planter la misère dans un mélange léger, à base de terreau ordinaire additionné d’un peu de sable. Dans ce substrat drainant, elle a alors besoin d’un arrosage régulier mais modéré. Videz la soucoupe après l’apport pour ne pas laisser d’eau stagnante.

Ajoutez à l’eau d’arrosage un engrais pour plante verte tous les 15 jours à 3 semaines jusqu’à l’automne.

Bouture de la misère

bouturer tradescantia
Une boîte de conserve contenant un mélange léger suffit à produire des boutures de la misère (Tradescantia sillamontana)

On peut facilement bouturer la misère toute l’année. C’est un moyen de la multiplier à l’identique. Il suffit de prélever des bouts de tige d’une dizaine de centimètres de longueur, de supprimer quelques  feuilles à la base et de mettre à tremper dans l’eau. Les racines apparaissent au bout de quelques semaines au niveau des nœuds. Il faut alors rempoter rapidement dans du terreau ordinaire.

On peut aussi la bouturer dans un mélange de tourbe et sable en utilisant du matériel de récupération (boîte de conserve, bouteille en plastique) pour recréer une ambiance de serre, comme le fait Pascaline.

La division de touffes est une seconde technique de reproduction. Tranchez la motte avec un couteau bien affûté pour créer deux nouveaux sujets.

A propos de Bruno Nunez

Je m’appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l’univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes…bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l’ornement…Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

1 commentaire

  1. bonjour,
    ma misère fait de longues tiges, j’ai coupé les bouts pour en faire des boutures, en espérant qu’elle ferait des tiges à d’autres noeuds, hélas, non, elle a refait un bout, elle continue à grandir, sa&ns s’étoffer.
    elle est dans une pièce où il fait 18° en moyenne, à 3 mètres d’une fenêtre, le soleil le matin, pas longtemps.
    Que faut-il faire pour qu’elle se ramifie?
    Je vous remercierai si vous pouvez m’aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *