Palmiers et Plantes Exotiques

3 bananiers d’extérieur résistants au froid

Vous rêvez de décorer votre extérieur avec un bananier qui ne gèle pas, mais vous ne savez pas lequel choisir ? Laissez-vous guider, notre sélection vous présente 3 bananiers rustiques classés selon leur résistance au froid et au gel.

Le bananier de l’Himalaya, Musa sikkimensis

quel bananier résistant au froid choisir
Musa sikkimensis est le bananier le plus rustique © D.Kristiansen

Musa sikkimensis est le bananier le plus rustique. Planté en extérieur, une fois bien enraciné, il est en effet capable de résister au gel jusqu’à une température de moins 18°C, comme dans son pays d’origine, le Népal.

Ses longues feuilles, étroites et épaisses, sont très décoratives grâce à leur couleur verte plus ou moins zébrée de rouge selon les variantes.

Ce bananier d’extérieur résistant au froid atteint entre 3 et 4 m de hauteur après 5 à 6 ans de culture. Sa croissance est rapide, mais un peu moins que son cousin Musa basjoo.

Tant que les jeunes plants ne sont pas bien enracinés, ils restent sensibles au froid. Les premiers hivers, il faut donc soigneusement les protéger avec plusieurs épaisseurs de voile d’hivernage et un paillage épais de feuilles mortes étalé au pied afin de mettre à l’abri la souche.

Le bananier du Japon, Musa basjoo

quel bananier pour l extérieur
Plus classique, le bananier du Japon gèle en hiver mais repart de la souche au printemps © Henry.R

Musa basjoo est cultivé en extérieur un peu partout en France et en Belgique, ce qui témoigne de sa très bonne résistance au froid.

En revanche, les feuilles se montrent plus sensibles et ne résistent pas au gel, mais le stipe de Musa basjoo (son tronc) résiste jusqu’à  -5°C au moins lorsqu’il atteint 10 cm de diamètre.

Très rustique, la souche résiste quant à elle jusqu’à -10 à -12°C si la terre n’est pas trop humide l’hiver. Ce bananier repart donc au printemps sans problème.

Ses feuilles, très longues et étroites, affichent une belle couleur vert tendre, et résistent aussi bien au vent sans se déchirer.

À l’âge adulte, Le bananier du Japon atteint 4 à 5 m de hauteur pour environ 2 à 3 m de large. Il forme ainsi une belle touffe d’allure exotique.

Sa croissance est très rapide : Dès l’année de la plantation, vous pouvez espérer obtenir une belle plante de 1 m 50 de hauteur.

Afin d’augmenter la résistance au froid de ses feuilles, plantez-le dans un endroit abrité du vent, au pied d’un mur bien ensoleillé ou dans une cour. Protégez-le également du froid son premier hiver.

Le bananier d’Abyssinie, Ensete ventricosum maurelii

quelle température résiste un bananier
Plus fragile, Ensete ventricosum maurelii résiste pas aux températures négatives © L.Enking

Aussi connu sous le nom de bananier rouge d’Abyssinie, cette plante originaire d’Afrique résiste beaucoup moins au froid que ses cousines puisqu’elle gèle à une température de -1°C. Ce bananier n’est donc pas conseillé pour l’extérieur toute l’année.

Si vous souhaitez planter ce bananier rouge dans votre jardin, il faudra donc l’arracher au milieu de l’automne chaque année afin de garder sa souche à l’abri du froid l’hiver.

Il se cultive aussi très bien en pot, qu’il est plus facile de protéger l’hiver dans un local hors gel, frais et bien éclairé.

Ensete ventricosum maurelii ne forme pas de stipe haut et fin comme les 2 bananiers précédents. Cette espèce développe plutôt un tronc court et épais portant une rosette de feuilles larges rouges à pourpres (40 à 50 cm), longues et pourvues d’une nervure centrale foncée décorative.

De croissance rapide, le bananier rouge d’Abyssinie atteint 2 m de haut et de large entre le milieu du printemps (Mai) et de l’été (Août).

De quoi pouvoir profiter rapidement de son allure exotique dépaysante !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page