Arbustes persistants

Azalée du Japon : Plantation, Entretien, Variétés

Appréciées pour leur floraison printanière spectaculaire pendant plus de 3 semaines, les Azalées du Japon (Azalea Japonica) poussent lentement et forment des arbustes bas arrondis.

Ce qu’il faut savoir :

Non botanique : Azalea japonica
Noms courants : Azalée du Japon, azalée japonais, Azalée de jardin.
Famille :  Ericacées

Hauteur et étalement :  Aussi larges que hauts, la plupart des azalées du Japon forment de jolis coussins arrondis et compacts, ne dépassant pas 60 cm à 80 cm de hauteur en l’espace de 8 ou 10 ans. Leur croissance reste donc relativement lente.
Feuillage persistant : Les petites feuilles ovales, alternes, sont d’une belle couleur vert sombre. Certains azalées de jardin gardent leurs feuilles jusqu’à la fin de l’hiver mais d’autres variétés sont semi-persistants. Ils les perdent donc lors des premières périodes de grand froid, après avoir pris de belles couleurs d’automne.
Floraison : Spectaculaire par la couleur vive et le nombre de fleurs, la floraison dure 3 semaines à un mois. Elle s’étale en fonction des variétés d’avril (pour les variétés hâtives) à juillet (pour les plus tardives). Les fleurs simples, semi-doubles ou doubles forment de grandes trompettes dont sortent des étamines décoratives. Leurs couleurs sont très variées, allant du blanc au violet, en passant par de superbes roses, orange et rouges.

Rusticité : -15° à -20°

azalée feuillage persistant
Azalée à feuillage persistant et floraison rose au mois d’avril © S.Stone

Où planter une azalée du Japon ?

Exposition

L’azalée japonaise a besoin de lumière pour bien fleurir. Elle apprécie donc un emplacement au soleil pas trop chaud, ou à mi-ombre idéalement. En effet, lorsque l’azalée du Japon est exposée sous un soleil trop fort, le feuillage sèche rapidement et peut être brûlé. (Coup de soleil)

Choisissez également un emplacement à l’abri du vent du Nord. En effet, un coup de froid tardif au printemps peut tout aussi bien brûler et faire tomber prématurément les premières fleurs des variétés hâtives.

Sol

Les azalées de Jardin aiment un sol non calcaire, idéalement acide, léger, riche en humus et bien drainé afin d’évacuer rapidement l’eau en excès, surtout l’hiver. De plus, la terre doit rester fraîche en permanence.

Si votre terre est calcaire, il est préférable de planter votre azalée japonaise en pot. Utilisez un mélange de terre de jardin neutre et de terre de bruyère, naturellement acide.

Période de plantation de l’Azalée de jardin

Plantez l’azalée japonaise idéalement en automne ou au début du printemps.

En climat doux, une plantation est possible en hiver, hors période de gel et de froid. Plus la plantation est précoce (Novembre, début décembre), meilleures sont les chances de reprise.

Dans le cas où vous effectueriez une plantation printanière tardive, surveillez les arrosages les semaines suivantes.

Plantation de l’Azalée du Japon en pleine terre

Voici les étapes pour planter un azalée japonais acheté en conteneur :

  • Pour commencer, plongez le pot dans un grand seau d’eau de pluie. Attendez la disparition complète des bulles d’air.
  • Pendant ce temps, creusez un trou 2 fois plus grand et profond que la motte de votre plante.
  • Préparez un mélange d’un tiers de compost, de terre de jardin et de terre de bruyère. Versez un peu de cette préparation au fond du trou.
  • Positionner l’azalée au centre, le haut de sa motte légèrement enterré.
  • Bouchez, tassez, arrosez.
  • Couvrez la terre avec un paillage de surface afin de conserver de la fraîcheur.

Découvrez aussi tous nos conseils pour planter une azalée du Japon en bac ou en pot.

azalée extérieur
Rustique, cette azalée en pot est cultivée toute l’année en extérieur © Jardipartage

Entretien de l’Azalée Japonaise

Comment arroser en pleine terre ?

Le sol doit rester frais en permanence, même en été. Comme les racines sont superficielles, étalez également un paillage de compost mélangé à un bon terreau de feuilles ou d’aiguilles de conifères en couches de 10 à 15 cm. Vous limiterez ainsi les arrosages nécessaires.

Les 2 premières années, ne négligez pas les apports d’eau. Afin de faciliter la reprise, arrosez votre azalée japonaise très régulièrement, surtout en période de canicule.

Comment arroser en pot ?

Toutes les azalées de jardin poussent bien en pot, à condition de les arroser régulièrement avec une eau non calcaire et de ne pas les cultiver dans un endroit trop chaud.

Engrais

En pleine terre : Les azalées du Japon n’ont pas besoin d’engrais. Si un paillage de mulch, de feuilles mortes, d’écorces ou d’aiguilles de pin est régulièrement renouvelé, sa décomposition suffit à les nourrir.

En pot : En complément du paillage, faites un premier apport de compost et de terre de bruyère en fin d’hiver afin de favoriser une belle floraison colorée. Un second apport en fin d’été favorise la formation des bourgeons de fleurs de l’année suivante.

Vous pouvez aussi donner un engrais pour plantes de terre de bruyère, une fois par mois durant toute la phase de croissance de la plante, de mars à septembre.

Correctement nourrie, une azalée japonaise se passe de rempotage.

azalée japonaise orange
Azalée japonaise orange © Pixabay

Taille de l’azalée du Japon

La taille de l’azalée japonaise n’est pas indispensable du fait de sa croissance lente et de son joli port bas buissonnant.

Vous pouvez vous contenter de supprimer les fleurs fanées juste à la fin de la floraison pour nettoyer la plante et l’aider à bien refleurir l’année suivante.

Sur une vieille azalée du Japon, coupez à ras une grosse branche chaque année pour l’obliger à produire de nouveaux rameaux florifères ou raccourcissez tout simplement toutes ses branches à la cisaille pour lui redonner un port en boule, comme le font les Japonais.

Faut-il protéger l’azalée du Japon en hiver ?

Contrairement à l’azalée d’Inde, aussi appelée azalée d’intérieur, l’azalée japonaise ne gèle pas.

En pleine terre : En automne, contentez-vous d’ajouter un lit de feuilles mortes à ses pieds afin d’empêcher les grosses gelées de faire sécher le sol et de déshydrater les racines.

En climat froid, les feuilles sont semi persistantes. Elles peuvent donc tomber partiellement, mais le feuillage se renouvellent dès la reprise au printemps.

En pot :  L’azalée japonaise est plus sensible au froid. En climat rigoureux avant l’hiver, déplacez donc le pot à l’abri des vents, par exemple près d’un mur. Afin de protéger les racines, maintenez un paillage de surface et enveloppez les pots d’un plastique bulle lorsque plusieurs jours de températures négatives sont prévus.

Maladie de l’Azalée du Japon

Les branches et les feuilles de l’azalée se couvrent d’une poudre blanche

Il s’agit d’une pourriture causée par le Botrytis ou de mildiou poudreux. La maladie apparaît dans de mauvaises conditions de culture, en particulier avec un mauvais drainage en pot ou en terre, ou lorsque le climat est trop humide.

L’azalée meurt

Lorsque l’azalée du Japon meurt brutalement, notamment au printemps quand le temps se réchauffe, il s’agit souvent de l’attaque d’un champignon racinaire : le Phytophthora.

Ce champignon se développe avec un excès d’humidité au niveau du sol et bloquent l’alimentation de l’arbuste en sève.

Il n’existe aucun traitement pour lutter contre cette maladie.

Comment bouturer un azalée ?

  1. Au mois d’août, coupez des extrémités de branches de 10 à 15 cm de long.
  2. Gardez les 4 feuilles les plus hautes, enlevez les autres.
  3. À l’aide d’un couteau, retirez un morceau d’écorce à la base de la bouture. Trempez-la dans de la poudre d’hormone de bouturage.
  4. Piquez ensuite vos boutures dans un petit pot en terre cuite rempli d’un mélange de terre de jardin et de terreau.
  5. Couvrez d’un sachet en plastique transparent afin de mettre à l’étouffée.
  6. Les premières semaines, conservez au chaud entre 18° et 25° jusqu’à la reprise, à l’ombre. Protégez du gel tout l’hiver. La reprise est longue et difficile. Comptez 2 ans de culture avant une plantation définitive au jardin.
azalée japonaise rouge
L’azalée japonaise rouge est l’une des plus belles. Elle fleurit en mai © Jardipartage

Les plus belles variétés de azalées japonaises

Les azalées de jardin regroupent de nombreuses plantes pour la plupart issues d’hybrides. On en trouve de toutes les couleurs, à fleurs simples ou doubles. De plus, de nombreux hybrides sont créés chaque année !

Ces plantes se répartissent en 3 groupes :

  • Les azalées de jardin du groupe kaemferi, simsii et indicum Son persistante et toutes hybride. Leur intérêt vient de leur couleur de fleurs très vives.
  • Les azalées du groupe Mucronatum sont de vieux hybrides solides qui offrent de grandes fleurs légèrement parfumées.
  • Les azalées kusianum et makaharae se couvrent de fleurs plus tardives (mai à juillet) dans des couleurs orangées.

Quelques variétés remarquables :

  • Purple splendor: aux fleurs doubles violet clair qui s’ouvrent en avril-mai. 80 cm en tous sens.
  • Azuma kagami: Aux fleurs semi doubles rose pâle avec une bordure rose plus foncée.
  • White Moon: Aux fleurs blanches et cœur verdâtre. Le bord des pétales est ondulé. Période de floraison de cette variété : Mai, juin.
  • Maiogi: aux fleurs rose vif, en mai
  • Snow : Aux fleurs doubles bien blanches.
  • Orange beauty: L’une des variétés les plus persistantes, aux fleurs orange, très belles. Période de floraison de cette variété : Mi-avril à mi-mai.

Belles associations avec des Azalées du Japon

Plantés en terre, les azalées de jardin s’associent classiquement à d’autres arbustes ou plantes de terre acides comme l’andromède du Japon, des Rhododendrons plus hauts, des fougères ou des cœurs de Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page