Arbustes caducs

Pavier blanc : Le marronnier arbustif

Originaire du Sud-Est des Etats-Unis, le pavier blanc est un marronnier nain. Utilisé en isolé, cet arbuste forme un gros buisson de tiges érigées se couvrant au début de l’été de jolies panicules de fleurs blanches à longues étamines.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Aesculus parviflora, Pavia alba
Nom courant : pavier blanc, marronnier d’ornement, marronnier d’été, marronnier nain
Origine : Sud-Est des USA (Etats de Géorgie et d’Alabama). Le pavier blanc fut introduit en Europe en 1785.
Famille : Sapindacées

Hauteur : Ce marronnier nain peut atteindre 4 m en tous sens, mais cet arbuste mesure généralement 2,5 m à 3 m. Sa croissance est moyennement rapide.
Feuillage : Caduc. Ses nombreux rameaux dressés partent directement du sol pouvant former un très large buisson. Les feuilles légèrement dentées présentent des reflets rouges à la naissance avant de prendre une jolie teinte vert foncé sur le dessus alors que le revers se couvre de poils argentés.
Fleurs : Les panicules de fleurs blanches, avec de très longues étamines blanches, sont parfois colorées de rose. Ces fleurs s’épanouissent tardivement, en juillet août, pendant environ 3 semaines, se dégageant parfaitement au-dessus des feuilles.
Fruits : Les fruits sont petits, de couleur gris brun. Mais ils n’apparaissent que rarement, faute de chaleur.

Exposition : Au plein soleil, afin d’obtenir de superbes couleurs d’automne ou à mi ombre.
Sol : Aesculus parviflora apprécie un sol pas trop calcaire, mais suffisamment riche et frais en été.
Rusticité : jusqu’à -25°C, le pavier blanc est particulièrement résistant au froid.

Où planter un Aesculus parviflora ?

Le pavier blanc apprécie un sol frais et riche afin d’obtenir une belle forme à la croissance régulière. En effet, la croissance de cet arbuste est ralentie dans une terre sèche. Choisissez donc soigneusement son emplacement :

  • Au plein soleil, les feuilles prendront en automne des couleurs jaunes intenses qui prolongement l’aspect décoratif de votre marronnier d’été.
  • Mais une exposition trop brûlante abîme les feuilles au printemps : elles ont tendance à griller.
pavier blanc aesculus parviflora
Fleurs du pavier blanc, Aesculus parviflora © DepositPhotos

Entretien du pavier blanc

Arrosage : Le sol doit rester frais au pied de votre marronnier d’été. Les 3 à 5 premières années, arrosez très régulièrement, surtout en période de sécheresse.

Taille : Le pavier blanc n’a pas besoin de tailles particulières. Mais au printemps, vous pouvez couper à ras les branches mortes et les plus fragiles. Afin d’obtenir une belle silhouette, essayez de favoriser les branches portant des feuilles plus grandes que celles du sommet.

Maladies : Comme les autres marronniers, Aesculus parviflora est parfois attaqué par :

  • La maladie du black rot, ou pourriture noire et causée par un champignon : ses feuilles se couvrent de nombreuses petites taches d’abord beiges, puis brunes en séchant.
  • La septoriose: une maladie du marronnier spectaculaire qui touche désormais de très nombreuses variétés : l’ensemble des feuilles sèche en été.

Comment bouturer le marronnier parviflora ?

On multiplie facilement Aesculus parviflora par un marcottage grâce à ses nombreux drageons.

Choisissez-en un bien développé et situé à la périphérie de l’arbuste. Tirez-le délicatement jusqu’à le coucher au sol. Recouvrez de terre la partie du rameau en contact avec le sol : des racines vont apparaitre à ce niveau-là au bout de quelques mois.

Laissez-les s’enraciner une année entière avant de séparer le jeune plant obtenu du pied-mère.

marronnier aesculus parviflora
Feuillage jaune en automne du marronnier Aesculus parviflora © A.Meyer

Variétés et espèces remarquables de marronniers d’été

Aesculus parviflora ne comporte qu’une seule variété aux fleurs blanches et aux longues étamines.

Mais il existe d’autres petits marronniers tout aussi décoratifs :

Aesculus pavia, le pavier rouge : Très répandu comme le pavier blanc, ce marronnier à fleurs rouges prend l’allure d’un petit arbre. Selon la douceur du climat, il fleurit entre avril et juin. Hauteur : 10 m au maximum.

Aesculus carnea, le marronnier rouge : Très décoratif par ses grandes feuilles vert foncé, luisantes, et surtout par ses belles panicules de fleurs rouges en mai ou juin, le marronnier rouge forme un arbre de taille moyenne. Hauteur : Jusqu’à 10 m

Aesculus californica, le pavier de Californie : un marronnier relativement rare en France et qui fleurit en juin. Ses fleurs blanches sont légèrement parfumées et teintées de rose. Hauteur : 6 m au maximum.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page