tomate rose de berne | Jardipartage

Tomate Rose de Berne : Une abondance de tomates savoureuses !

Mis à jour le juillet 29th, 2023 à 08:45 am

Peu connue, la Rose de Berne est une variété de tomate originale avec une couleur rose caractéristique, une chair ferme et peu de pépins. Sa saveur fruitée est très appréciée pour des salades estivales, colorées et rafraichissantes !

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Solanum lycopersicum.
Nom courant : Tomate Rose de Berne.
Famille : Solanacées.
Origine : Amérique du Sud.
Dimensions : 1 à 2 m.

Feuillage : Vert, légèrement poilus, feuilles alternes et composées de plusieurs folioles.
Fleurs : Jaunes, elles mesurent environ 1 à 2 centimètres de diamètre et sont hermaphrodites.
Fruits : Ronds légèrement aplatis, pesant en moyenne 200 g. La texture est lisse et la couleur varie du rose pâle au rose profond.

Exposition : Ensoleillée, à l’abri des vents forts.
Sol : Drainé, fertile et légèrement acide.
Rusticité : Gélive.

La tomate Rose de Berne saura vous régaler tout l’été pour peu que vous lui apportiez un petit peu d’attention. Une bonne exposition, un sol fertile et un entretien suivi sont la clé pour une récolte abondante. Des gestes simples toutefois, totalement à la portée du jardinier amateur !

Où planter la tomate Rose de Berne ?

Les tomates Rose de Berne ont besoin d’un maximum de soleil tout au long de la journée, en évitant les situations trop venteuses. Préférez la proximité d’un mur ou utilisez des palissades judicieusement disposées pour réduire l’impact du vent sans nuire à l’ensoleillement.

Le sol doit être meuble, drainé et riche en nutriments. Pour aller plus loin, sachez qu’une légère acidité (6.0 à 6.8) du substrat sera favorable à la tomate Rose de Berne. Des kits spécifiques vous permettent de le contrôler. Si le pH est trop basique, ajoutez de la poudre de soufre ou de la tourbe. S’il est trop acide, misez sur la chaux dolomitique.

Comment cultiver la tomate Rose de Berne ?

Vous pourrez effectuer vos semis de tomates Rose de Berne au mois de mars, en godets où en serre chauffée puisqu’il faudra une température d’environ 20 °C pour que les graines puissent germer.

  • Plantez vos graines à 1 cm de profondeur dans un terreau spécial semis.
  • Conservez dans un endroit lumineux en veillant à l’humidification et à la stabilité de la température.
  • Après les gelées et lorsque les plants mesurent à peu près 15 cm, repiquez en pleine terre ou dans de gros pots.
  • Conservez un espace de 70 cm entre les plants afin d’éviter l’ombrage mutuel et de laisser suffisamment d’espace pour la croissance.

Quel entretien pour les tomates Rose de Berne ?

Bien entretenir les plants de tomates Rose de Berne est primordial pour favoriser une croissance saine et une récolte abondante.

Arrosage : Les tomates ont besoin d’un arrosage régulier pour maintenir le sol légèrement humide. Évitez cependant l’arrosage excessif comme la sécheresse prolongée. Versez au niveau des pieds plutôt que par aspersion sur les feuilles afin d’éviter les maladies foliaires et fongiques.

Tuteurage : Les Rose de Berne ont besoin de tuteurs, cages à tomates ou treillis comme soutien pour pousser verticalement. Attachez délicatement les tiges principales à mesure qu’elles poussent pour les guider.

Fertilisation : Offrez à vos plantes un engrais équilibré spécial tomates, en suivant les instructions du fabricant. Vous pouvez également utiliser du compost ou des engrais organiques pour améliorer la fertilité du sol.

Surveillance des maladies et ravageurs : Inspectez régulièrement vos tomates Rose de Berne pour détecter tout signe de maladies, de ravageurs ou de parasites. Traitez les problèmes dès qu’ils apparaissent en utilisant des méthodes de lutte biologique ou des produits appropriés.

Doit-on enlever les gourmands des plants de tomate Rose de Berne ?

Cette question est régulière dans la culture de la tomate et chaque jardinier à sa pratique ! Sachez que l’égourmandage, est un choix qui a ses avantages et ses inconvénients.

D’un côté, il est censé structurer la plante et favoriser l’apparition rapide de fruits de taille généreuse. De l’autre, il demande un peu de maîtrise et blesse le végétal qui peut alors être plus sensible aux maladies.

De nombreux jardiniers préfèrent finalement laisser faire la nature. L’allure sera peut-être moins harmonieuse et plus volumineuse mais la récolte devrait offrir de nombreux petits fruits savoureux.

Quand et comment récolter les tomates Rose de Berne ?

La tomate Rose de Berne est une variété à maturité tardive. La période de croissance, depuis la plantation jusqu’à la récolte des fruits mûrs, varie généralement entre 75 et 85 jours.

Lorsque les tomates arborent un rose profond, qu’elles sont globalement fermes, mais légèrement souples au toucher, c’est qu’il est temps de les récolter.

Utilisez des ciseaux propres pour couper la tige principale juste au-dessus du calice. Évitez de tirer sur les fruits pour les détacher, car cela peut endommager la plante.

Il est possible d’anticiper la récolte des tomates dès que les fruits ont atteint une bonne taille et même si la couleur n’est pas encore optimale. Placez-les ensuite dans un endroit chaud et ensoleillé, pour qu’ils finissent de murir. Ceci permet d’alléger vos plants et favoriser le développement des fruits restants.

Comment conserver la tomate Rose de Berne ?

Les tomates Rose de Berne sont délicieuses lorsqu’elles sont consommées fraîches. Cependant, si vous avez une récolte abondante, vous pouvez également les stocker quelques jours à température ambiante.

Pour une conservation plus longue, placez-les dans un endroit frais (entre 10 °C et 15 °C) avec une bonne ventilation, mais évitez de les mettre au réfrigérateur, car cela peut altérer leur texture et leur saveur.

author avatar
Delphine Toulain-Branger
Très créative dès le plus jeune âge, les fleurs ont toujours été pour moi une grande source d’inspiration. Désormais maman, je m’attache à faire découvrir les beautés de la nature à mes enfants, contempler, profiter mais aussi respecter ce fragile équilibre ! Je pratique le jardinage par véritable plaisir et si cela me permet d’avoir un beau jardin, c'est aussi l’occasion de récolter fruits, légumes, aromatiques et fleurs comestibles… J’adore cuisiner, alors passer du potager à l’assiette avec des produits sains et sans passer par la caisse, ça ressemble au bonheur non ? Je ne m’arrête pas là puisque je fabrique également mes produits ménagers et cosmétiques naturels, en utilisant largement les ressources de mon jardin. Voilà comment j’ai acquis une certaine expérience dans le domaine du jardinage. Alors lorsqu’on m’a proposé d’écrire autour de cette thématique, je me suis dit que plus qu’une bonne idée, c’était sans doute une évidence !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut