Accueil » L'hiver » Que peut-on faire au potager en février ?
feves semis fevrier

Que peut-on faire au potager en février ?

Au mois de février,  il faut tout d’abord attendre que la terre s’assèche et que le sol se ressuie avant de le travailler. Un jardinier ne fait en effet rien de bon en terre trop humide ,surtout si le sol est argileux.

En attendant le retour de meilleures conditions

L’occasion est donnée de vérifier le stock de graines récoltées à l’automne dernier et de mener quelques tests de germination à l’intérieur de la maison. La période pour commencer à semer les légumes d’été au chaud (tomates, aubergines, poivrons, piments…) arrive (vers la mi-février). Mais il ne sert à rien de se montrer trop pressé. Jetez un œil au calendrier des semis pour vous faire une idée.

Dès le retour de conditions plus favorables, quelques semis pourront aussi être démarrés au potager. C’est le cas des légumes printaniers qui ne craignent pas le froid et les gelées comme les fèves ou les pois. Dans les régions aux hivers doux, ces deux légumineuses se sèment même d’ailleurs dès l’automne. Il n’est pas encore trop tard ce mois-ci en vue de récolter au printemps.

Quelques plantations peuvent aussi être menées maintenant: l’ail, l’oignon, l’échalote par exemple. Ces bulbes résistent sans problème à de basses températures mais il vaut parfois mieux les installer sur butte pour leur épargner l’humidité.

Sous châssis, il est possible d’avancer la production et d’obtenir des légumes primeurs en  semant des carottes, des radis, toutes les salades printanières, des oignons blancs, des céleris. Avec ce type de semis couverts, il faudra juste veiller à isoler du froid les châssis la nuit et à bien les aérer en journée quand le soleil réchauffe l’intérieur.

Comment remédier à une terre vraiment très froide ?

Humidité et froid vont généralement de pair au potager. Un milieu froid ralentit la germination alors que l’humidité excessive est source de maladies. Il est possible de gagner artificiellement de précieux degrés au potager en cultivant sur buttes. Commencez par griffer le sol sur une dizaine de centimètres pour le décompacter. Ramenez ensuite la terre pour constituer une butte orientée de préférence Est-Ouest. Vous sèmerez ainsi à mi-hauteur sur la face Sud. Le soleil réchauffera de ses rayons vos semis.

En plus de favoriser le réchauffement de la terre, je l’ai dit plus haut, la culture sur buttes est aussi un excellent moyen de mettre les racines à l’abri d’une humidité excessive.

Mis à jour le Jan 30, 2019 @ 8 h 54 min

Partagez votre avis

A propos de Bruno Nunez

Jardinier du côté de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les végétaux et l'univers du jardin. Des infos, des expériences, des portraits de plantes, les animaux, le bien-être par les plantes...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, du naturel avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.