Accueil » L'été » Cueillir les tomates au bon moment
quand cueillir les tomates cerises

Cueillir les tomates au bon moment

Cueillir les tomates au bon moment
Cet article vous a été utile ? Notez-le !

La maturité d’une tomate s’apprécie avant tout à sa couleur. Pourtant, devant la multitude de variétés et de coloris des tomates de nos potagers, il faut bien avouer que quand vient le moment de cueillir les fruits, il  n’est pas si facile que cela de s’y retrouver quand on est néophyte. Alors quand faut-il vraiment cueillir les tomates ? Quelques suggestions…

La « Cœur de bœuf », une sanguine !

quand cueillir les tomates coeur de boeufImpossible pour moi de me passer de cette tomate. Farcie, en jus, dans les soupes, et même nature, cette (grosse) tomate côtelée s’accommode de tout ! Quand la cueillir ? Tout simplement quand elle arbore un beau rouge uniforme. Cependant, pour les spécimens les plus volumineux, il ne faut pas s’étonner si la partie supérieure reste verdâtre.

« Evergreen », pas si « green » que ça !

Evergreen se reconnaît à sa chair verte et fruitée qui accompagne si bien une belle salade estivale. Mais à terme, sa peau d’ordinaire si vert intense s’éclaircit et jaunit (elle s’ambre), souvent sans uniformité. Des côtes prononcées, plus foncées, restent généralement visibles.

Marmande, rouge pur !

« Marmande » en est au stade de star, assurément.  Omniprésente dans nos potagers urbains ou bucoliques, j’attends toujours qu’elle revête une superbe robe rouge brillante pour la cueillir. Un délice ensuite, notamment farcie.

« Noire de Crimée »

quand ramasser les tomates noire de criméeUne tomate à la chair douce et sucrée. Mais mûre, cette tomate est plus violacée que noire et a même tendance à rougir sur les flancs si le soleil la flatte un peu trop. Une maturité que je surveille d’ailleurs de près tant « Noire de Crimée » a la fâcheuse tendance à éclater. Une cueillette légèrement avant terme n’est donc pas un luxe pour elle.

« Superweet f1 » : cerise sur le gâteau !

De la cerise, cette tomate a tout et pas seulement le nom ! La couleur aussi ! Je cueille ses petites baies une à une ( et non pas en grappes), lorsqu’elles se détachent facilement et que leur couleur oscille entre l’orangé et le rouge vif. Délicieuse nature ou bien en apéro autour d’un demi avec quelques olives préparées à l’ail !

Et dans le doute, tâter la tomate…

Voilà un autre moyen de vérifier, voire de confirmer en cas de doute, la maturité d’une tomate : le précieux toucher ! Si la tomate est un peu ramollie, c’est qu’il est temps de la cueillir !

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *