L'étéPotager bio

Des tomates cerises bien dans leur pot !

La culture des tomates cerises réussit bien en pot du moment que l’entretien est très régulier. Il devient ainsi possible de récolter de petits fruits même si l’on ne dispose que d’un balcon ou d’un coin de terrasse. Découvrez tous les conseils pour réussir !

Quelles tomates cultiver en pot ?

Bien moins gourmandes que les variétés à gros fruits, les tomates cerises sont plus adaptées à une culture en pot. Elles poussent naturellement en buisson et produisent dans ces conditions plusieurs kilos de fruits, même si le volume de terre disponible est limité. A contrario, les grosses tomates ont beaucoup plus d’exigences et ne réussissent donc réellement qu’en pleine terre.

En réalité, toutes les tomates à petits fruits conviennent pour une culture en pot : les tomates cerises bien sûr, mais aussi les tomates poires, les tomates grappes de type « apéro »…

Où les cultiver ?

L’avantage de cultiver des tomates cerises en pots, c’est qu’il est facile de les déplacer pour leur trouver un emplacement privilégié. Pour obtenir une récolte abondante, un maximum de soleil est exigé. Choisissez aussi un endroit à l’abri des pluies pour limiter l’apparition de maladies, vous pourrez alors vous passer totalement de traitement.

Quelle terre prévoir ?

En pot comme en pleine terre, les tomates cerises ont besoin d’un substrat riche et bien drainé. Un mélange à parts égales de terre de jardin (une terre franche, même légèrement argileuse) et de  compost mûr, additionné d’une ou deux poignées de sable, est idéal.

cultiver des tomates cerises en pot
En pot comme en pleine terre, les tomates cerises poussent en buisson: il est inutile de les tailler !

Nourrir, un geste indispensable !

En pot, le substrat s’épuise aussi plus vite. Il est donc indispensable de nourrir très régulièrement les tomates cerises, toutes les 3 semaines environ. Vous pouvez utiliser un engrais bio spécial tomates ou concocter un mélange à base d’algues marines additionnées d’une petite poignée de cendres de bois. Répartissez-le à la surface du pot et griffez légèrement pour enfouir. Terminez toujours par un arrosage.

Un arrosage régulier

Alors qu’en pleine terre, l’arrosage des tomates cerises peut être espacé à 1 semaine ou 10 jours en fonction de la météo, dans le cas d’une culture en pot, l’apport d’eau doit être plus fréquent. Retenez l’idée que la terre doit rester fraîche sans pour autant être détrempée. Un arrosage tous les 2 ou 3 jours est donc à prévoir. Quand le nombre de pots est important, il est plus pratique de mettre en place un arrosage automatique en goutte-à-goutte.

Si vous ne cultivez que quelques pieds, versez directement l’eau au goulot sur le haut de la motte, en laissant le temps de pénétrer et prenant soin de ne pas mouiller le feuillage pour limiter le risque d’apparition du mildiou. Arrosez de préférence en soirée, lorsque le soleil se couche ou tôt le matin. Pour limiter l’évaporation, étalez au pied des tomates cerises, dès le début de la culture, un paillage. Tontes de gazon sèches, paille, lin, cosses de cacao, sarrasin…tous ces paillages rempliront parfaitement leur rôle !

Tuteurer pour mieux récolter !

Si les tomates cerises poussent naturellement en buisson, elles ont vite fait de partir dans tous les sens ! Au fur et à mesure que les fruits se forment, les tiges s’alourdissent aussi, rendant le tuteurage indispensable. Mettez-le en place dès le repiquage du plant dans son pot pour accompagner sa croissance. Attachez régulièrement les tiges à son ou ses tuteurs sans serrer les liens.

Tailler ou ne pas tailler les tomates cerises en pot ?

La taille des tomates cerises n’est pas utile. Laissez les plants se développer en buisson à leur guise, la récolte n’en sera que plus abondante et la résistance aux maladies plus grande en l’absence de plaies de taille.

Néanmoins, vois pouvez supprimer les feuilles les plus basses (celles touchant la terre du pot) et, en plein été, quelques tiges ou feuilles que vous ne parviendrez pas à tuteurer convenablement ou qui chevaucheront le reste de la plante. Une bonne aération est  gage de bonne santé !

Tags

Bruno Nunez

Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer