Palmiers et Plantes Exotiques

Palmier Butia, le palmier vinaigre rustique

Originaire d’Amérique du Sud (Brésil, Uruguay), le palmier vinaigre est une espèce proche des cocotiers, appréciée pour sa bonne résistance au froid. Bien qu’il soit peu cultivé en France, ce palmier peu exigeant s’adapte à la plupart des sols et des climats. Plantés dans le Sud, les vieux sujets fleurissent et donnent des fruits comestibles.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Butia capitata, Butia odorata
Nom courant : Palmier vinaigre, arbre à laque, palmier abricot
Famille : Arécacées

Hauteur x étalement :  L’arbre à laque pousse lentement les premières années, puis plus vite une fois installé. Il atteint 5 à 6 m de hauteur à l’âge adulte.
Tronc : Stipe (faux tronc) massif et épais. Il peut atteindre 50 cm de diamètre. Rugueux et de couleur grise, il porte de nombreuses cicatrices laissées par les anciennes palmes.

Feuillage : Persistant. Un arbre adulte porte une cinquantaine de longues feuilles (1,5 à 2m) pennées et récurvées. D’abord dressées, ces palmes s’arquent puis retombent rapidement sous leur poids. A cette silhouette élégante, s’ajoute la belle couleur vert-bleuté de la surface des feuilles, plus grisâtres au-dessous.
Fleurs : La floraison ne se produit que sur les palmiers âgés d’une quinzaine d’années. Elle nécessite aussi de la chaleur. De longues panicules (1,50 m) de petites fleurs jaune crème ou violacées, portées par un long pédoncule rattaché à la base des palmes, s’épanouissent alors en fin de printemps ou début d’été. Elles sont subtilement parfumées.
Fruits :  En climat doux, les fleurs évoluent en fruits à récolter en fin d’été. Ces baies acidulées, vitaminées, et parfumées aux notes de fruits exotiques (ananas, mangue…) ont la taille d’une petite prune (3 cm). Leur couleur orangée les fait ressembler à de petits abricots, ce qui a valu le nom de palmier abricot à l’arbre.

Exposition : Au plein soleil ou à mi-ombre dans les régions chaudes.
Sol : Le palmier à vin s’adapte à de nombreux types de sols sauf les terres trop argileuses. Mais il se développe mieux dans une terre profonde et surtout bien drainée l’hiver.
Rusticité : C’est un palmier résistant au froid jusqu’à -10 à -15°C (zones 8 à 11) si le sol reste sec en hiver et que le froid ne dure pas plus de quelques jours. Toutes les régions du Sud, du littoral Atlantique à la Côte d’Azur, conviennent bien à sa culture.

Entretien du palmier Butia

Sous climat doux, le palmier vinaigre est l’un des plus faciles à cultiver.

Arrosage du palmier vinaigre

Arrosez régulièrement les premières années, par temps chaud et sec, uniquement en période de croissance.

Les années suivantes, le palmier butia s’enracine profondément, si bien qu’il n’a plus besoin de beaucoup d’apports d’eau.

Une fois installé, arrosez uniquement en été lors des épisodes de sécheresse.

Quand tailler les palmes ?

Les palmiers ont une particularité : les feuilles naissent au sommet du stipe. Au fur et à mesure que ce dernier s’allonge, les palmes les plus basses meurent. Lorsqu’elles tombent, il reste une cicatrice sur le tronc.

Il ne faut donc couper que les palmes fanées, au fur et à mesure qu’elles sèchent et deviennent brunes. Taillez-les près du tronc avec un sécateur.

Faut-il protéger au froid le palmier Butia ?

Adulte, le palmier vinaigre résiste au froid jusqu’à -15°C. Il est donc inutile de le protéger.

En revanche, les jeunes sujets sont plus sensibles au gel. Vous pouvez couvrir les palmes d’un voile d’hivernage lorsque les températures descendent au-dessous de -5°C.

palmier butia capitata
© Cultivar413

Multiplication par semis de graines

Comme de nombreux palmiers, le semis de graines contenues dans le noyau des fruits permet d’obtenir au printemps de jeunes palmiers. Repiquez-les en pots individuels lorsqu’ils ont quelques feuilles pour les laisser grandir.

Culture en pot d’un Butia

Si votre climat est trop froid, vous pouvez cultiver votre palmier Butia dans un pot de 40 cm de diamètre ou en bac. Sa croissance sera plus lente qu’en pleine terre, mais il pourra atteindre 2 à 3 mètres de hauteur.

Pour réussir sa plantation, préparez un mélange par tiers de terre de jardin, de terreau et de sable. Vérifiez que le fond du pot est percé.

Disposez une couche épaisse de gravier au fond pour parfaire le drainage.

Lorsqu’il est cultivé en pot, le palmier vinaigre est plus sensible au froid car ses racines sont exposées à l’air. Déplacez-le à l’abri du gel pour l’hiver, dans un local frais et très lumineux, ou dehors, mais en situation abritée.

Surveillez aussi les arrosages. En pot, ils doivent être réguliers du printemps à l’automne, même lorsque le palmier a atteint l’âge adulte.

Pour soutenir sa croissance, apportez de l’engrais une fois par mois d’avril à début octobre et du terreau neuf, en surface, dès que le niveau diminue.

Butia capitata, laineux et argentin

Il existe 5 espèces de palmiers Butia, toutes originaires d’Amérique du Sud. Parmi les plus connus :

Butia Eriospatha, le Butia laineux, atteint 4 mètres de hauteur. Il présente un stipe gris, plus écailleux que Butia capitata, mais avec des feuilles pennées arquées semblables. Ses fruits sont aussi plus petits, et moins juteux.

Butia yatay, le Butia argentin, atteint plus de 6 mètres de hauteur. Il se distingue de Butia capitata par son tronc plus massif, alors que ses feuilles et fleurs sont identiques, mais plus petites, plus allongées et plus retombantes !

Utilisation du palmier vinaigre dans un jardin exotique

Le palmier abricot peut être associé au bananier du Japon, à des cannas, à la cordyline australe ou à d’autres palmiers rustiques comme Trachycarpus fortunei, le palmier chanvre, pour donner une ambiance exotique à un jardin.

Plantez-le comme pièce vedette au cœur d’un massif.

Il est aussi magnifique en isolé, sur une pelouse, ou bien planté en petits groupes, à 3 mètres de distance, pour faire l’effet d’une petite palmeraie.

Cultivé en pot, il se plaît sur un balcon ou une terrasse bien exposée.

butia capitata
© Forest & Kim Star

Les baies acidulées sont comestibles

Leur chair juteuse et fibreuse est utilisée pour faire de la gelée, des confitures ou de la compote. Leur noyau est très dur.

Après fermentation du jus, on obtient un vinaigre de vin, du vin ou une liqueur à l’origine des noms de palmier à vin et palmier vinaigre.

Aux origines de son nom botanique, un anglais

Le genre Butia rend hommage à John Stuart, comte de Bute et premier directeur des Kews gardens de Londres.

L’adjectif latin capitata, qui signifie grosse tête, fait référence à l’épaisseur importante du stipe de ces palmiers.

Sur le même thème :

Quand et quels palmiers planter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page