Accueil » Le jardin d'ornement » Le marcottage du forsythia
marcotter le forsythia

Le marcottage du forsythia

Le marcottage du forsythia
Partagez votre avis sur cet article !

Bouturage, prélèvement de rejet, greffe…il existe de nombreuses façons de multiplier les plantes pour créer un jardin pour trois fois rien ! Le marcottage aérien est une technique facile à mettre en œuvre et rapide avec ça ! Son taux de réussite est aussi très bon. Je l’ai tenté cette semaine avec le forsythia.

marcotter le forsythiaLa recette est à la portée de tous : qu’on ait la main verte ou pas ! Préparez un contenant (pot plastique récupéré des anciennes plantations par exemple) rempli d’un mélange de deux tiers de terreau et d’un tiers de sable. Choisissez ensuite une tige jeune parmi les pousses de l’an dernier (parce que les racines ont plus de mal à percer et à se développer au travers d’écorce plus vieille). L’écorce doit être souple mais résistante. Prenez le temps de vérifier que la tige choisie est saine, sans maladie ou parasite, et qu’elle est en tous points conforme aux caractéristiques de l’arbuste mère.

Dépouillez alors la partie qui va être enterrée de toutes ses feuilles, faute de quoi celles-ci pourriront et retarderont ou empêcheront la formation de racines. Avant de plonger la tige dans le mélange terreau/sable, plantez un petit tuteur au centre du pot qui servira à attacher à la verticale la partie aérienne de la marcotte.

La tige du Forsythia recouverte de substrat peut avoir une fâcheuse tendance à se déterrer en faisant ressort. Pour remédier au problème et la maintenir en terre, je fabrique avec du fil de fer épais une agrafe en « U ». Si le problème persiste, je n’hésite pas à lester à l’aide d’un gros caillou. Je termine enfin par un léger arrosage.

J’ai prévu de sevrer ma marcotte dans trois ou quatre mois, au cœur de l’été, de manière à ne pas laisser les jeunes racines à l’étroit se dessécher dans un milieu aussi pauvre.

 

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *