Accueil » Le jardin d'ornement » L’incarvillée de Delavay
incarvillee de delavay

L’incarvillée de Delavay

L'incarvillée de Delavay
Partagez votre avis sur cet article !

L'incarvillée de Delavay (Incarvillea delavayi) est une vivace tubéreuse de la famille des Bignonacées assez méconnue des jardiniers. Sa délicate floraison printanière, sa facilité d'installation et de culture, font de cette plante basse une ornementale. 

Origine et histoire 

Originaire de la province du Yunnan en Chine, l'incarvillée fut introduite en Europe vers 1890 par le père Jean Marie Delavay (1834-1895). Ce missionnaire chrétien français s'établit en Chine durant le dernier quart du XIXème siècle.  

Passionné de botanique, Delavay collecte, au même titre que le père Armand David, des milliers d'exemplaires de plantes jusqu'alors inconnues sur le vieux continent. Ces échantillons, expédiés au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, permettent de dresser un inventaire précis et dense de la flore du Yunnan. 

incarvillea delavayiDescription 

L'incarvillée de Delavay est une plante vivace. Ses racines tubéreuses, en forme de navet, dégagent, comme l'ensemble du feuillage d'ailleurs, notamment quand on le froisse, une odeur désagréable réputée répulsive des taupes. Elle est à ce titre utilisée comme plante anti-taupe

Ses grandes feuilles pennées présentent de nombreux folioles de 2 à 3 centimètres, légèrement dentés, très nervurés. 

A partir de début mai, une hampe florale ronde, cannelée, haute de 30 à 60 centimètres suivant les variétés, se dresse au-dessus des feuilles. Les fleurs s'épanouissent une à une dans la partie sommitale, groupées par 3, 4 ou 5. 

Ces fleurs tubulaires, rose vif, ressemblent à celle de la Bignone. Elles présentent une gorge jaune poussin fortement veinée de rose mais ne dégagent aucun parfum.  

Plantation et entretien 

L'incarvillée de Delavay  peut être installée au jardin au cours du  printemps, entre mars et mai. Enterrez les bulbes à 5 cm de profondeur, en les espaçant de 10 à 30 centimètres suivant la densité souhaitée, en veillant toutefois à les orienter pointe vers le haut.  

Tout emplacement au soleil ou à la mi- ombre convient à cette vivace, du moment que le sol est riche, humifère et bien drainé l'hiver. A partir de l'été, l'incarvillée entre en effet en période de repos végétatif. Son feuillage sèche et la plante apprécie une relative sécheresse jusqu'à l'automne. 

Son entretien se limite à couper les fleurs fanées et à un apport d'engrais (corne broyée, sang desséché) début mars pour les plantes déjà installées. 

Utilisations 

Pour un superbe effet, plantez l'incarvillée en bordures de massifs, rocailles, ou encore de manière isolée dans de belles potées. Son feuillage offrant un bel effet couvre-sol, elle s'associe bien à des vivaces plus hautes à floraison printanière, comme la benoîte ou les pavots par exemple.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *