Plantes grimpantes

L’Hydrangea Petiolaris: L’Hortensia Grimpant Fleuri !

S’il ne fallait choisir qu’une plante à installer contre un mur orienté au Nord ou à l’Est, ce serait un Hortensia grimpant. Originaire de Chine et du Japon, l’Hydrangea petiolaris est un grimpant idéal à l’ombre. Vigoureux, très résistant au froid, magnifiquement fleuri en été, toujours beau en automne, avec ses belles teintes jaunes ou en hiver grâce à son écorce brun acajou !

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Hydrangea anomala spp petiolaris
Nom courant : Hortensia grimpant
Famille : Hydrangéacées

Hauteur x étalement : il peut grimper jusqu’à 7-8 m de hauteur quand il se plait et sa croissance est rapide, une fois installé. Mais ses débuts sont poussifs : Il faut compter environ 5 ans pour couvrir un mur de 3 m sur 3 m.
Feuillage : Semi-persistant en région douce, caduc en climat plus froid. Ses jeunes pousses sont d’une belle teinte vert franc, puis foncent au fil des semaines.  Elles sont lisses et brillantes. Ce feuillage décoratif jaunit avant de tomber, en automne.
Tiges : Elles s’accrochent seules comme le lierre, grâce à des racines ariennes qui se fixent sur le support sans l’endommager. Avec le temps, la vieille écorce se craquelle et s’exfolie. L’hiver, c’est la beauté des branches mises à nu, de couleur acajou, qui assure le spectacle.
Fleurs : De nombreuses et belles inflorescences plates s’épanouissent entre juin et juillet, au bout de rameaux secondaires horizontaux. Elles comportent de petites fleurs fertiles au centre entourées de plus grandes, stériles, de couleur blanc crème, autour. Ces fleurs plates restent belles jusqu’en août avant de progressivement perdre en intensité. Elles sont encore attrayantes en automne, une fois sèches.

Exposition : il pousse à l’ombre mais supporte le soleil léger.
Sol : légèrement acide ou neutre. Bien drainé, riche.
Rusticité : -25°C, il ne craint pas les grands froids.

Hortensia grimpant automne

Plantation de l’Hydrangéa petiolaris

Attendez de préférence l’automne pour planter l’Hortensia grimpant ; la reprise est meilleure. Long à l’installation, il faut avoir conscience qu’il ne fleurit qu’après 2 à 3 ans.

  • Choisissez un sujet déjà bien formé, palissé sur un tuteur provisoire.
  • Creusez un grand trou, mélangez à la terre extraite de la terre de bruyère et une grande quantité de compost.
  • Guidez les jeunes tiges les premières années pour qu’elles s’accrochent là où vous le souhaitez.

Entretien de l’Hortensia grimpant

Paillage : Pour garder le sol frais et limiter les arrosages, couvrez dès la plantation d’un paillage épais. Il faut ensuite le renouveler le reste de l’année.

Arrosage : Pour aider votre plante grimpante à s’installer, apportez de l’eau  très régulièrement les 5 premières années. Arrosez au goulot de l’arrosoir, au niveau du pied, sans mouiller le feuillage. Les années suivantes, l’arrosage n’est utile que si le temps est très sec. DE toute façon, l’Hortensia grimpant fait savoir quand il a soif : ses feuilles piquent du nez !

Taille de l’Hydrangéa petiolaris : Supprimez tout le bois mort en fin d’hiver, avant la reprise de la croissance. S’il pousse trop vigoureusement, taillez-le davantage pour le contrôler et le cantonner à son support.

Fertilisation : Nourrissez votre plante chaque année en fin d’hiver. Écartez le paillis en place, puis étalez en surface autour du pied du compost en quantité et une ou deux poignées de terre de bruyère. Griffez pour mélanger à la terre de surface puis remettez le paillage en place.

Marcottage de l’Hortensia grimpant

Les tiges de l’Hydrangea petiolaris sont trop raides pour être ramenées au sol. Pour le multiplier, on doit donc effectuer un marcottage aérien. Voici comment le réaliser :

  • Choisissez une belle tige de l’année.
  • Supprimez toutes les feuilles sauf le bouquet de feuilles les plus hautes.
  • A l’aide d’un greffoir ou d’un couteau à la lame bien affûtée, faites quelques entailles ou retirez l’écorce superficielle en formant un anneau large autour de la tige.
  • Pour augmenter les chances de réussite, vous pouvez couvrir la plaie d’un peu d’hormone de bouturage mais ce n’est pas non plus indispensable.
  • Entourez la tige d’un petit sac plastique noir attaché à sa base.
  • Remplissez-le avec un mélange de terreau de qualité bien humidifié.
  • Refermez hermétiquement le haut du sac en le scotchant de nouveau à la tige.
  • Laissez plusieurs semaines en place. Il faut au moins patienter deux mois pour que l’enracinement soit optimal.
  • Au bout de ce temps, vérifiez le bon développement des racines. Si elles occupent l’ensemble du volume de terreau, vous pouvez sevrer votre nouvel Hortensia grimpant en le taillant à la base.
  • Rempotez-le dans un pot rempli de terreau humide. Conservez à l’ombre pour que l’enracinement se poursuive. La première semaine, les feuilles en place risquent de tomber mais de nouvelles apparaîtront rapidement !
Hortensia grimpant sur grillage
© P.Kelly

Utilisations de l’Hortensia grimpant

Si vous l’installez contre un vaste mur ou une grande façade orientée à l’Est, l’Hortensia grimpant recevra la lumière du matin pendant quelques heures. C’est la meilleure exposition car la quantité de lumière est plus importante qu’au Nord mais le soleil reste limité, ce qui évite de griller son feuillage délicat. Il y fleurira plus généreusement !

Vous pouvez aussi le planter au pied d’un arbre mort auquel il va offrir une seconde vie.

Plantez-le enfin au pied d’une clôture grillagée ou de panneaux de séparation mitoyens pour assurer un joli décor fleuri.

Le saviez-vous ?

  • Dans ses régions d’origine en Chine, au Japon et à Taïwan, l’Hortensia grimpant escalade les arbres et les falaises grâce à ses racines crampons.
  • L’Hydrangéa petiolaris est l’une des grimpantes qui supportent le mieux le froid: vous pouvez le planter partout en France, même en montagne jusqu’à 1500 m d’altitude.

L’astuce du jardinier

Les jeunes hortensias grimpants sont longs à s’installer. Ils réclament plusieurs années avant de fleurir, et 5 ans en moyenne pour commencer à bien se développer.

Ne vous précipitez pas pour les planter en pleine terre. Vous pouvez commencer par les acclimater dans un grand pot de 30 à 40 cm de profondeur. Cela vous permettra de tester et de repérer le meilleur emplacement !

Hortensia grimpant miranda
© Cultivar413

Variété conseillée d’Hortensia grimpant

Au-delà de l’espèce-type, il existe un cultivar remarquable : l’Hydrangea petiolaris Miranda. Ses feuilles marginées de jaune, originales et lumineuses, sont superbes !

Sur le même thème:

Comment tailler une vigne vierge ?
La Clématite persistante d’Armand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer