Jardiner au printempsPotager bio

Comment débuter un potager ?

A l’heure où les légumes se vendent à prix d’or, débuter un potager bio est une vraie bonne idée pour faire des économies tout en mangeant plus sain ! Pour vous aider à vous lancer, voici réunis quelques bons conseils !

Vous avez un jardin…

Si vous disposez déjà d’un jardin, il suffit d’octroyer une parcelle de ce dernier à votre potager. Suivant vos ambitions et votre motivation, un potager de 5 mètres de côté offre déjà de belles récoltes mais vous pouvez tout aussi bien démarrer avec une parcelle de 10 mètres de côté pour voir plus grand et tendre vers un jardin nourricier.

Si vous souhaitez d’abord vous initier au potager à votre rythme, alors le jardinage en carré potager est tout conseillé ! Les récoltes obtenues sur ces petites surfaces surélevées n’ont rien à envier à celles de parcelles plus grandes alors que le temps d’entretien est, lui, limité ! Ce type de potager peut même être débuté directement sur une pelouse ! Même pas besoin de bêcher !

Vous n’avez pas de jardin ?

Si vous habitez en appartement et que vous n’avez pas de jardin, sachez que vous pouvez tout à fait en louer un, notamment dans le cadre des jardins familiaux. Ces associations gèrent des terrains mis à disposition la plupart du temps par les communes. Le prix de la location dépend de la surface, de l’emplacement (il faut ici privilégier un bon ensoleillement) et des équipements compris ( accès à l’eau courante, clôture, présence d’un abri de jardin pour ranger les outils…)

Une aide bienvenue

Quand on démarre un potager, on se pose légitimement beaucoup de questions : par où commencer ? Quels légumes semer ou planter ? Dans quel ordre ? Quand et comment faire ? Pour vous accompagner, vous pouvez solliciter l’aide de jardiniers plus aguerris ou faire appel à un service de jardinage à domicile. La rémunération d’un jardinier donne droit à 50% de crédit d’impôts et permet d’apprendre en douceur. Pas négligeable !

comment commencer un potager en carre
Le potager en carré à l’entretien limité, est parfait pour débuter ! ©Jardipartage

Quels outils se procurer ?

On peut tout à fait démarrer un potager avec presque rien : une fourche à bêcher (ou mieux, une biogriffe  respectueuse de la faune du sol), un râteau, un transplantoir et une serfouette sont indispensables pour désherber et préparer la terre. Pour l’entretien et les récoltes, un arrosoir et un bon sécateur sont nécessaires. Vous compléterez le reste des outils au fur et à mesure, en particulier si vous prenez de plus en plus plaisir à produire et récolter vos propres légumes bio !

Des graines et des plantes

Pou certaines cultures, comme les pois, les haricots, les  carottes ou encore les navets, il est indispensable de semer ! Il faut donc se procurer des sachets ou des paquets de graines. Bien conservées, ces semences peuvent alors servir plusieurs années de suite, ce qui représente là aussi une économie non négligeable !

Pour d’autres cultures comme les tomates, les poireaux ou encore les choux, le semis reste bien sûr possible mais il est souvent plus facile et pratique quand on débute un potager d’acheter de jeunes plants prêts à repiquer. On les trouve facilement sur les marchés auprès de producteurs locaux : des bottes de 50 à 100 poireaux, des tomates à l’unité ou encore des choux à l’arraché ! Economie assurée !

Quand démarrer son potager ?

A peu près toute l’année, il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour se lancer ! Bien sûr, il faudra adapter vos gestes à la saison. Pour vous aider, vous pouvez déjà consulter le calendrier des semis : il vous donnera une bonne indication des travaux du moment !

Nourrir le sol et les plantes !

Cultiver des légumes ne se limite pas à planter et à récolter ! Vous serez forcément déçu de vos récoltes à venir si vous n’intégrez pas qu’il faut nourrir régulièrement le sol et les plantes. Fabriquer son compost est donc un geste essentiel avec lequel il faudra se familiariser dès le lancement du premier potager.

On pourra bien sûr le remplacer par des sacs de compost achetés en jardinerie mais rien ne vaut un bon compost produit localement ! Pour compléter, quelques engrais bio ( sources de NPK, Azote-Phosphate-Potassium) seront nécessaires pour soutenir la production de belles tomates charnues ou de délicieux poireaux. Deux cultures gourmandes !

L’arrosage

La gestion de l’eau est cruciale au potager. Vous pourrez bien sûr utiliser l’eau du robinet pour arroser vos légumes mais elle est calcaire dans de nombreuses régions et vous la paierez au prix fort. C’est la raison pour laquelle il vaut mieux investir dès le début du potager dans un ou plusieurs récupérateurs d’eau de pluie. Branchés sur la gouttière d’un abri de jardin, il fourniront environ 90% de l’eau d’arrosage nécessaire à votre parcelle !

Les traitements

En fonction du mode de culture que vous choisirez, vous aurez besoin de traiter les légumes pour prévenir l’apparition de maladies ou limiter les ravageurs. Familiarisez-vous dès le début de votre potager avec la fabrication et les vertus des purins végétaux (orties, prêle, fougère, consoude, absinthe…). Ces trésors de la nature ne coûtent rien et donnent d’excellents résultats ! Limitez les traitements à la bouillie bordelaise au strict minimum !

Un potager en mode essais-erreurs

Le plus difficile, c’est finalement de se lancer ! Au fur et à mesure des mois, vous tirerez des enseignements de vos réussites et de vos erreurs. Dans les régions fraîches, il vous apparaîtra ainsi bien vite indispensable de fabriquer votre propre serre-tunnel de jardin, ou bien vous mettrez en œuvre d’autres astuces comme recycler des hauts de bouteilles d’eau comme cloches de jardin… Bref, vous accumulerez le fameux savoir-faire du jardinier !

Mis à jour le Oct 31, 2019 @ 18 h 22 min

Tags

Bruno Nunez

Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer