Accueil » Le potager » Quelle surface de potager vous correspond le mieux ?
quelle surface pour un potager

Quelle surface de potager vous correspond le mieux ?

Quand on souhaite se lancer dans un premier potager, il est indispensable de définir une surface « idéale ». Celle-ci  correspond à un juste équilibre entre espace disponible, temps à passer, effort et plaisir, mais est aussi fonction du temps libre et des aspirations de chacun. Car s’il est logique qu’un grand potager exige beaucoup de  disponibilité et demande de nombreux efforts, il ne fait pas perdre de vue que l’essentiel doit rester le plaisir et que le potager ne doit pas être une trop grande contrainte. Alors, quelle est votre surface idéale ?

Le potager des débutants : plutôt petit !

surface pour potager
Le potager en carré est un bon moyen de s'initier à la culture des légumes. Surélevé, facile d'accès, sa faible surface permet toutefois de cultiver une belle diversité. Les bordures en bois ont été remplacées par des moellons, moins esthétiques mais tout aussi efficaces.

Le jardinier débutant voudra s’initier avant tout à la culture maraîchère. Il sera fier de produire ses propres tomates tout en y consacrant un minimum de temps. Il semble important d’éviter de se lancer à corps perdu dans un grand potager dont la surface trop importante pourrait décourager rapidement. Mieux vaut donc commencer raisonnablement, avec une surface de 50 m² par exemple, sous forme d’un rectangle de 10m x 5m. Cette surface suffit pour cultiver l’essentiel des légumes d'été : quelques pieds de tomates et de tomates cerises, quelques laitues, des radis, un pied de courgette placé plutôt dans un coin, quelques bulbes d’oignons et des fraises. Ce petit potager est idéal, notamment pour commencer à s’initier aux associations bénéfiques de plantes, à l'image des œillets et des tomates qui font très bon ménage.

Au fil des ans et des besoins, des découvertes, des expériences et des envies, le potager pourra toujours s’agrandir. Mais s'il est une règle à suivre, c'est de toujours privilégier la qualité à la quantité. Un petit potager bien entretenu sera bien plus efficace qu'un grand potager négligé.

Le plaisir au potager

La surface idéale du potager s’établirait-elle autour de 100m² ? Cette surface permet en effet une belle diversité dans la culture, notamment si le terrain est partagé en deux grands rectangles de 50m² qui permettront de faire « tourner » les cultures. Avec une telle surface, tout légume peut s’envisager mais en petite quantité : reprenons les légumes attrayants faciles à réussir pour les débutants, auxquels on ajoute quelques carottes, des navets, poireaux, piments, betteraves, aubergines… Le seul véritable frein finalement est la quantité des pieds à l'achat. Les poireaux par exemple sont vendus en bottes de 50 bulbes. La solution ? Acheter ses plants à un maraîcher/horticulteur auprès duquel on prendra quelques conseils en supplément.

Vers l’auto-suffisance…

surface potager famille
La culture des courges ( ici, la courgette) nécessitent de la place. Le potager de la famille est nécessairement plus grand que le carré potager…

Au-delà de 100m² et jusqu’à 500m², on est dans le registre « potager du jardinier passionné », de celui qui souhaite tendre vers une autonomie ou maîtriser la totalité du contenu de son assiette. Des légumes en toutes saisons, une belle variété et des quantités idéales pour réaliser des conserves pour l'hiver (haricots, tomates entières, pelées ou en coulis…). Tous les légumes qui ont besoin d’espace ne sont plus un problème : pommes de terre, potirons, pois, fèves, navets, haricots, haricots grimpants… s'épanouissent parfaitement. En contrepartie, le potager ne peut plus se passer de son jardinier et exige une disponibilité continuelle, pour semer, biner, tuteurer, désherber, arroser… Sans compter le temps consacré en cuisine à préparer les légumes et autres conserves. En conclusion : potager passion et au grand air certes, mais pas à la portée de tous.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *