Plantes fleuries et vivaces

Cyclamen de Naples, le tapis de fleurs très tendance

Il existe 24 variétés de cyclamens, toutes plus ou moins vivaces et rustiques, à petites ou grandes fleurs aux pétales retournés, dans des tons rose, saumoné, violet ou rouge. Parmi elles, les cyclamens de Naples (Cyclamen hederifolium ou Cyclamen neapolitanum) sont les plus robustes, probablement les plus célèbres aussi. Ils s’épanouissent naturellement dans le Sud de l’Italie et en Turquie mais poussent tout aussi spontanément dans le Sud de la France et en Corse où ils bénéficient d’un climat doux. Comment les cultiver et les naturaliser ?

Cyclamen de Naples en résumé :

Nom botanique : Cyclamen hederifolium, Cyclamen neapolitanum
Nom courant : Cyclamen de Naples, cyclamen à feuille de lierre
Famille : Primulacées
Bulbe : Gros, aplati, recouvert de liège. Il ne présente ni un plateau porteur de racines, ni des bourgeons bien visibles.
Hauteur et croissance : Pas plus de 15 cm de hauteur pour 20 cm d’étalement environ pour les touffes de cyclamens les plus anciennes. Leur croissance est lente.

Feuillage : Les feuilles en cœur vert sombre marbré de gris ou d’argent et bordées de dents peu profondes apparaissent après les fleurs mais persistent de l’automne jusqu’au printemps suivant. Les Cyclamens disparaissent ensuite complètement jusqu’à la nouvelle floraison.
Fleurs : Les Fleurs aux pétales rose clair, tachés de rose pourpre à la base, de dressent en papillons légers à 10 ou 15 cm au-dessus du sol. Certaines variétés ont des fleurs blanches (Cyclamen hederifolium Album), d’autres rouges. Les cyclamens sauvages fleurissent pendant plus d’ 1 mois, à la fin de l’été et en automne, entre fin août et octobre.
Fruits : Quand ils sont mûrs, les ovaires s’enroulent et se mélangent curieusement. S’ils sont laissés, les nombreuses graines qu’ils portent se ressèment.

Exposition : Au soleil ou à la mi-ombre, sous de grands arbres ou sous des arbustes.
Sol : Le cyclamen apprécie les sols riches, légers, fibreux et très bien drainés. Evitez les terres lourdes, l’excès d’eau faisant rapidement moisir les tubercules.
Rusticité : -15°C à -20°C si le sol est sec l’hiver.

Quand planter un cyclamen en pleine terre ?

Plantez vos cyclamens de Naples pendant l’été, au cours de la période de repos. Choisissez des tubercules fermes au toucher et de gros calibre. L’emplacement retenu doit être à mi-ombre, la terre, acide, neutre ou calcaire.

  • Laissez-les tremper une bonne vingtaine de minutes dans un fond d’eau pour les réhydrater.
  • Pendant ce temps, creusez des trous de 10 cm de profondeur et de largeur, espacés de 15 cm les uns des autres pour les plus petits et d’au moins 30 cm pour les plus gros calibres.
  • Installez les tubercules dedans sur un lit de terreau. Attention à leur orientation ! La partie lisse et arrondie du bulbe doit être tournée vers le bas alors que la face légèrement aplatie sera dirigée vers le haut, positionnée à 5 cm sous la surface. Sur les petits bulbes, ces deux faces sont parfois assez difficiles à différencier. N’hésitez pas alors à positionner le bulbe sur sa tranche, ce qui ne gênera ni les racines, ni les tiges.
  • Rebouchez avec la terre extraite, additionnée de compost. Tassez avec les mains, terminez par un arrosage en pluie fine, sans excès.
  • Si votre terre est lourde, mélangez du sable ou des gravillons afin de l’alléger.
comment planter bulbe de cyclamen de naples
Les fleurs aux pétales renversés des cyclamens sont très élégantes ® Jardipartage

Entretien du Cyclamen

Il faut leur laisser le temps de s’installer mais lorsqu’ils sont naturalisés, les cyclamens de Naples ne réclament aucun soin.

Arrosage : Les pluies automnales et hivernales suffisent à combler leurs besoins de croissance. En revanche, en été, au moment du repos de végétation, les cyclamens d’automne ont besoin d’une période sèche: ils ne doivent alors plus être arrosés.

Paillage : En été, vous pouvez recouvrir les souches d’un peu de compost ou de terreau de feuilles afin de les protéger d’un dessèchement trop important.

Maladies : Les cyclamens sauvages sont peu attaqués par les parasites. Parfois, les larves de coléoptères causent quelques dégâts sur les tubercules. Mais le problème principal rencontré est une pourriture des bulbes dû à un excès d’eau au niveau du sol.

cyclamen de naples plantation
Le cyclamen de Naples ne réclame aucun soin et se naturalise sur une belle pelouse peuplée d’arbres centenaires. © Jardipartage

Comment multiplier les cyclamens de pleine terre ?

Il est possible de diviser les tubercules en cours d’été mais le cyclamen de Naples déteste être dérangé. Le bouturage est également impossible.

Mieux vaut donc effectuer un semis estival en terre légère et riche, sur du terreau ou de la terre de bruyère. Placez votre terrine à l’ombre et maintenez le support humide, mais sans excès.

Repiquez les jeunes plantes au cours de l’automne à leur emplacement définitif, elles bénéficieront ainsi de l’humidité et de la chaleur de l’arrière-saison pour parfaire leur installation. La floraison ne se produira de toute façon que l’année suivante et prendra de l’ampleur très progressivement. Il faut être patient !

Au fil des ans, le tapis initial a tendance à s’étaler à la faveur d’un semis spontané. Les fourmis jouent d’ailleurs un rôle important dans la propagation de cette vivace tubéreuse, véhiculant ses graines au gré de leurs pérégrinations, parfois sur de longues distances.

On peut aussi planter des cyclamens en pot ou en jardinière.

Où planter des Cyclamens au jardin ?

Les cyclamens de Naples sont généralement utilisés en couvre-sol. Ils sont précieux pour former de charmants tapis égayant les sous-bois ou les pieds d’un arbre majestueux.

Idéalement, vous les planterez à mi-ombre sous le couvert d’un grand arbre trônant sur une belle pelouse ou sous des arbustes. Ils seront ainsi à l’abri des rayons du soleil.

Mais les cyclamens rustiques se plaisent tout aussi bien sur un talus, au pied d’une haie champêtre laissée libre d’évoluer, dans une cour, en bordure d’une allée semi-ombragée ou encore au pied d’un mur que leur feuillage élégant ne manque pas d’habiller.

cyclamen de naples multiplication
Aux pieds d’un arbre vénérable, les cyclamens de Naples forment un tapis de fleurs dès la fin d’été. © Jardipartage

D’autres cyclamens rustiques

Le cyclamen de l’île de Cos (Cyclamen Coum) est tout aussi rustique que son cousin de Naples mais il fleurit plus tardivement, laissant admirer ses belles fleurs de décembre à mars. Il apprécie les mêmes conditions de culture.

Également très apprécié des jardiniers, le cyclamen de Perse (Cyclamen persicum ou cyclamen des fleuristes) est bien plus frileux (-5°C). Ses belles feuilles sont parcourues de larges veines argentées. Il est classiquement associé à d’autres vivaces pour offrir des pots et des jardinières fleuries au cœur de l’hiver.

Toxicité et propriétés médicinales

Le cyclamen contient une molécule toxique pour l’Homme et les animaux, la cyclamine, provoquant nausées et vomissements. Ne cultivez pas cette plante si de jeunes enfants, des chats, des chiens et même des tortues terrestres ont l’habitude d’arpenter votre jardin. Pensez aussi à porter des gants et à vous laver soigneusement les mains après chaque manipulation.

Malgré cette toxicité, le cyclamen est exploité en herboristerie et aromathérapie. Les molécules  qu’il contient régulent les menstruations. Il est également vermifuge, favorise le transit intestinal, soigne la constipation, les hémorroïdes, les aigreurs d’estomac, les vertiges et les troubles oculaires. Il est même conseillé pour soigner les ecchymoses.

L’Amour à la japonaise

Au Japon, le cyclamen est l’une des fleurs les plus appréciées. Le jour de la Saint Valentin, les amoureux et les amants se l’offrent ainsi car il représente au pays du soleil levant l’Amour véritable, le seul, le vrai, l’unique.

Le saviez-vous ?

Les feuilles du cyclamen de Naples rappellent par leur géométrie celles d’une autre plante, le lierre, une particularité à l’origine du nom botanique Cyclamen hederifolium (littéralement, le cyclamen à feuille de lierre) attribué à cette espèce rustique.

Les feuilles restent tout l’hiver et une grande partie du printemps avant de sécher lorsque le tubercule entre dans son repos estival.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page