Les Légumes fruits

La culture du concombre: du semis à la récolte

Le concombre est une plante potagère coureuse de la grande famille des Cucurbitacées, cousine de la courge, du melon ou encore d’un concombre très original: le kiwano africain. Ce légume frileux est sensible à la fraîcheur et à ‘humidité excessive du sol.

Concombre ou cornichon : une même plante !

Concombre et cornichon appartiennent à la même espèce mais se différencient par leur degré de maturité et la dimension du fruit au moment de la récolte.

Les différentes variétés de concombres récentes ont toutefois permis de différencier la culture des concombres et des cornichons.

semis concombre interieur
Semis du concombre en godet, à l’intérieur © Jardipartage

Le concombre a besoin d’un sol riche

Pour bien se développer et produire, le concombre a besoin d’un sol riche, frais et profond.

N’hésitez pas à le planter directement sur un ancien tas de compost ou à incorporer un amendement de type Or Brun.

Comme la plante craint l’humidité, une plantation légèrement surélevée, sur une petite butte par exemple, est bénéfique car elle facilite le drainage des eaux de pluie. Choisissez également un emplacement bien aéré et ensoleillé.

Quand semer le concombre ? Tardivement !

Le concombre exige de la chaleur. Ne le semez pas trop tôt !

Dans les régions froides, le semis des graines de concombre en pleine terre n’est possible qu’à partir du mois de mai, quand le sol s’est bien réchauffé et que les gelées ne sont plus à craindre.  Mais vous pouvez les semer sous abri plus tôt, en mars ou avril, ou en terre réchauffée sous une serre.

Dans les régions de climat doux, il est possible de semer plus tôt, dès février-mars, dans des godets remplis de terreau léger. Dans ces conditions, une trame chauffante électrique assurant une température de 18 °C est bien souvent nécessaire.

Le semis du concombre peut aussi se faire au chaud en mars, à l’intérieur de la maison, en même temps que celui des tomates.

Comment semer les graines de concombre ?

Semis en pleine terre, à l’air libre ou sous serre

  • Dès que le sol est réchauffé, semez les graines en poquet à raison de 3 graines par trou à 80 cm en tous sens.
  • Environ 15 jours après le semis, supprimez les deux plants les moins vigoureux de chaque poquet.
  • Tassez bien la terre avec vos mains autour du plant conservé.

Semis du concombre en godet

  • Choisissez des godets de 8 cm de côté.
  • Remplissez-les d’un mélange de terre de jardin fine et de compost ou de terreau
  • Enfoncez une ou 2 graines de concombres par godet à 1 cm de profondeur.
  • Humidifiez le terreau.
  • Maintenez le support de culture toujours frais mais sans inonder. Dans de bonnes conditions de chaleur et d’humidité, la germination des graines est rapide : il faut compter environ 7 à 10 jours.

Plantation du concombre au potager

Repiquez en pleine terre les godets lorsque les plantes atteignent 15 cm de haut et que la terre s’est suffisamment réchauffée (16°C). En sol trop froid, les concombres arrêtent leur croissance.

Voici quelques conseils pour réussir leur mise en place :

  • Passez une griffe pour aérer et décompacter la terre
  • Creusez un grand trou : 20 cm en tous sens au moins
  • Apportez du compost en quantité, au moins 1,5 kg par plant, mélangé à la terre extraite.
  • N’enterrez pas complètement la motte. Plantez-la plutôt en légère butte pour éviter la pourriture du collet.
  • Laissez 60 à 80 cm entre deux plants
  • Protégez les jeunes plants sous une grande cloche si les températures sont encore trop fraîches la nuit et contre les limaces en plaçant des pièges à bière ou avec un produit anti limace. C’est indispensable !

Des concombres cultivés sur le sol

Le concombre est une plante rampante, ses tiges peuvent ainsi croître jusqu’à 2 mètres dans la saison. Cultivé à même le sol, il faut donc prévoir de l’espace, près de 2 m2 pour chaque plante.

Cultivez vos concombres sur une toile de paillage de couleur noire afin que le soleil chauffe la terre plus rapidement et que les adventices ne poussent pas entre les pieds. Les concombres que vous récolterez seront aussi propres !

culture concombre
Concombre palissé sur un treillis soudé © Jardipartage

Des concombres sur palissage ou tuteur

Le palissage permet de gagner de la place, d’augmenter le rendement, de protéger des limaces mais aussi de limiter les maladies puisque les fruits et les feuilles ne sont plus en contact avec le sol.

Il doit être mis en place avant l’installation des plants.

Utilisez des piquets solides entre lesquels vous tendez des fils de fer.

Les meilleurs supports restent néanmoins les tuteurs spécialement conçus pour les concombres , les grillages ou les treillis (type treillis soudé) d’une hauteur de 1 m 50 à 2 mètres environ suivant le caractère coureur des variétés cultivées.

En repiquant les plants au pied de ces supports, les vrilles trouvent naturellement des points d’appui et il suffit de guider la plante sur le support durant la croissance.

Pour en savoir plus : ➥ Comment palisser le concombre sur un support incliné ?

2 astuces de jardinier

Si vous cultivez sur la terre, lorsque les fruits sont encore jeunes, emmanchez-les dans un tube plastique pour accompagner la croissance bien droite du concombre. Une bouteille d’eau minérale fait très bien l’affaire si vous coupez préalablement les deux extrémités.

Pincez (taillez) également les jeunes plants dès qu’ils portent 4 feuilles. Étêtez ainsi la plante pour ne conserver que les 2 premières feuilles ; la ramification du concombre n’en sera que meilleure !

 Arrosage du concombre

Arrosez régulièrement et abondamment durant la croissance des fruits. Versez l’eau au pied, sans mouiller les feuilles : la plante est sensible au mildiou. Maintenez ce sol frais tout l’été : les concombres sont plus amers en période sèche.

Arrosez les pieds de temps en temps avec un purin de consoude dilué à 10%. Sa richesse en potasse favorise la formation des fruits.

Taille du concombre

Sans être obligatoire, elle permet d’améliorer la production.

Limitez ainsi la plante au port simultané de 4 fruits. Pour cela, au moment de la récolte du plus mûr d’entre eux, taillez la tige qui le porte après la feuille suivante. Ce geste incitera le concombre à produire de nouvelles ramifications porteuses de fruits à leur tour.

culture du concombre sur grillage
Culture du concombre sur un grillage © Jardipartage

Quand récolter les concombres ?

Le concombre se récolte environ 2 mois et demi à 3 mois après le semis. S’il est cultivé en serre, on peut espérer le cueillir bien avant.

Programmez vos semis en mai et juin pour échelonner vos périodes de récoltes. Si vous voulez manger du concombre tout l’été un jour sur deux, il faut compter sur une récolte d’environ 30 fruits.

Un pied de concombre produit 5 à 10 fruits. Avec quelques pieds, vous obtiendrez donc de quoi satisfaire les besoins d’une famille de 4 personnes.

Le concombre est bon pour la santé !

Constitué à 96 % d’eau, le concombre est désaltérant, peu énergétique. C’est un légume amincissant. Il renferme des minéraux et oligoéléments : du potassium, des vitamines A, B, C, E et K. Cette dernière, méconnue, joue un rôle dans la coagulation du sang.

Comme il contient très peu de sodium, le concombre favorise aussi l’élimination des toxines de l’organisme. Ses vertus purifiantes et astringentes sont largement employées dans l’industrie des produits cosmétiques.

7 commentaires

  1. bonjour, j’ai planté et palissé des concombres, ils poussent bien, ont fait plein de feuilles et de fleurs mais le concombre se dessèche dès qu’il atteint 3 ou 4 cm, pourtant j’arrose régulièrement . Que se passe-t-il?

    1. Suivez les conseils donnés plus haut, à savoir ne pas laisser mener plus de 4 fruits en même temps sur le même rameau et engraisser la plante avec de l’engrais et du purin de consoude et ne pas trop arroser , veillez à ce que le collet ne pourrisse pas ….les fruits en surnombre ou sur une plante mal installée ou mal nourrie se dessèchent….

    1. Bonjour Denise,

      Lorsque vous récoltez votre concombre, il s’agit simplement de compter (et laisser) une feuille après l’endroit où il était inséré puis de tailler le reste de la tige juste après cette feuille. La taille du concombre se fait donc au fur et à mesure de la récolte.

  2. Je ne cultive pas de « vrais « concombres, je préfère laisser un peu grossir les cornichons (type vert petit de Paris, par exemple) car je trouve qu’ils sont plus goûteux.
    Mais c’est une question de goût !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page