planter des concombres en pleine terre | Jardipartage

Comment planter des concombres en pleine terre ?

Mis à jour le mai 15th, 2024 à 03:12 pm

Faciles à cultiver, les concombres sont aussi très productifs du moment qu’ils disposent d’un emplacement au soleil, d’arrosages réguliers et d’un support pour grimper. Dans ce cas, vous pouvez espérer récolter une dizaine de concombres par pied. Dans cette 71e vidéo Jardipartage, j’ai choisi de partager tout ce qu’il faut savoir pour planter concombre en pleine terre.



Ces légumes de la famille des cucurbitacées peuvent être cultivés en pleine terre (concombres épineux) ou sous serre pour les variétés les plus frileuses (concombres longs à peau lisse) à partir de mi-mai.

Dans cette 71e vidéo Jardipartage, j’ai choisi de partager tout ce qu’il faut savoir pour la plantation des concombres.

“ Bonjour à tous, ravi de vous retrouver pour cette 71e vidéo Jardipartage dans laquelle on va parler de la plantation des concombres.

Quand planter les concombres en pleine terre ?

Alors déjà, la première chose qu’il faut savoir sur les concombres, c’est que ce sont des plantes de la famille des courges (des cucurbitacées très exactement), la culture de toutes ces plantes est donc à peu près la même : ça veut dire qu’il faut beaucoup de chaleur. Pas la peine donc de se précipiter pour planter, vous avez toute la période entre la dernière semaine de mai et la fin du mois de juin.

Quels concombres planter en plein air, lesquels planter sous serre ?

 Ensuite, la deuxième chose à savoir, c’est qu’il existe deux grands types de concombres : vous avez les courts à la peau piquante et puis vous avez ceux, plus longs, à peau lisse.

Ce léger détail est important à prendre en compte parce qu’ils ne se cultivent pas tout à fait de la même manière. Il y en a un de chaque sur ces plants que j’ai achetés, mais, vous voyez qu’à première vue, rien ne distingue l’un de l’autre. En tous cas, le concombre épineux résiste mieux au froid : on le cultive donc dehors, en plein air. C’est celui que je plante aujourd’hui. Alors que l’autre est plus frileux : il vaut mieux le cultiver sous serre si vous voulez obtenir de bons résultats.

planter concombre pleine terre | Jardipartage
Guide détaillé pour planter le concombre en pleine terre © Jardipartage

Planter concombre en pleine terre : conseils

 Alors, on passe maintenant à la plantation à proprement parler.

Installer un support de palissage

Vous remarquez que j’ai prévu un support grillagé pour faire grimper mes concombres. Ce n’est pas anodin et c’est aussi important de l’installer avant. La plante va s’y accrocher en fait toute seule avec ses vrilles et ça va me permettre de récolter des fruits propres, sans terre, parce qu’ils ne toucheront pas le sol. Sur un support comme ça, vous pouvez donc prévoir 2 plants installés en diagonale (1 mètre de distance entre eux environ). C’est du simple treillis soudé.

Etapes de la plantation

 Concernant la plantation maintenant, la première chose à faire, c’est de creuser un grand trou pour que les racines aient la place de bien se développer.

Ensuite, vous le remplissez avec 3 ou 4 bonnes poignées de fumier d’algues : si je fais ça c’est pour satisfaire les gros besoins des concombres. (Ils sont très gourmands). Vous mélangez ensuite bien à la terre pour éviter de brûler les racines…

Puis encore un peu de fumier en surface.

Maintenant, il faut dépoter le plant. Je démêle toujours un peu les racines du fond avant de planter. Il ne faut aussi pas hésiter après à tasser un peu fermement avec les mains.

Arrosage et paillage

Un bon arrosage au pied en évitant (mais ce n’est parfois pas évident) de mouiller les feuilles.

Puis on étale un paillage de tontes de gazon tout autour : ça va permettre de ralentir le dessèchement de la terre et en même temps ce paillis va garder les racines au chaud pour que la reprise se fasse plus vite.

 Dernière chose importante, il ne faut pas oublier de déposer quelques granulés contre les limaces, surtout si les nuits sont arrosées parce sinon, demain matin, il ne restera plus rien !

 Ensuite, un petit cordon autour du plant, comme ça, c’est suffisant pour protéger pendant quelques jours. Tout ça, c’est en effet à surveiller bien sûr.

 Voilà donc le résultat au bout de quelques jours. On voit déjà que tout a bien pris et que les tiges vont commencer à courir sur le treillis soudé. Je vais guider un peu au début et après, tout se fera tout seul.

 Voilà pour aujourd’hui. Si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner aussi à la chaîne youtube Jardipartage. Vous serez ainsi tenu au courant des nouvelles publications. Merci à tous pour votre fidélité et à bientôt pour de nouvelles vidéos ! “

author avatar
Bruno Nunez
Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut