Arbustes caducs

L’azalée de Chine, un élégant arbuste printanier

Aussi appelée azalée mollis, l’azalée de Chine est un majestueux arbuste de sol acide dont la floraison printanière fournie et délicatement parfumée égaye les zones ombragées du jardin. Elle se différencie de l’Azalée du Japon par son feuillage caduc et sa plus grande envergure.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Azalea mollis, Rhododendron molle
Nom courant : Azalée de Chine, azalée mollis, Rhododendron
Famille : Ericacées
Origine : Asie
Hauteur x étalement : Jusqu’à 1 à 2 mètres de hauteur, pour 1 m à 1 m 50 de largeur.

Feuillage : Le feuillage est caduc, d’un vert profond ou vert pâle en fonction de la variété. Les feuilles sont ovales et alternes, vernissées. Elles se colorent agréablement en automne.
Fleurs : La floraison s’étale au printemps, de mars à mai. Des fleurs en trompette s’ouvrent en bouquets parfumés. Les coloris sont variés : rouge, orange, jaune, rose ou blanc.

Exposition : Offrez-lui un emplacement à l’ombre ou à la mi-ombre. Évitez-lui le soleil direct.
Sol : Acide, frais et humifère, terre de bruyère.
Rusticité : -20 °C

où planter un azalée de chine
Une bordure de maison exposée à l’ombre suffit pour planter une azalée de chine et la faire joliment fleurir chaque année © Jardipartage

Où planter un azalée de Chine ?

Au jardin, l’azalée de Chine intègre parfaitement un massif, une haie ou un sous-bois clairsemé, et peut même être cultivée en jardinière ou en bac. Ce bel arbuste profite de l’ombre offerte par les arbres et les autres plantes, à condition qu’elle ne soit pas trop dense : il a besoin d’une luminosité suffisante pour fleurir. Placez-le à l’abri des vents froids, néfastes pour lui.

Idéale au second plan d’un massif, l’azalée de Chine s’associe bien à diverses plantes de bruyère, comme l’érable du Japon ou le camélia. Privilégiez des vivaces à feuillage persistant afin d’éviter que le massif ne se dénude trop en hiver : contrairement à l’azalée du Japon, elle ne conservera pas ses feuilles durant la saison froide.

Quand planter une azalée de Chine ?

Plantez votre azalée à l’automne, de septembre à octobre ou au printemps, autour du mois d’avril.

  1. Faites bassiner le pot avant la plantation, afin que la motte soit bien humide.
  2. Creusez un trou d’environ 50 cm de profondeur, 3 fois plus large que la motte.
  3. Placez votre azalée et rebouchez avec un mélange composé d’1/3 de terre de bruyère, d’1/3 de terreau et d’1/3 de terre de jardin non calcaire.
  4. Formez une cuvette au pied, tassez et arrosez.
  5. Paillez le pied.

En terre lourde, ajoutez du gravier ou de la pouzzolane dans le fond du trou de plantation pour améliorer le drainage. Une autre astuce permettant de prémunir l’azalée mollis des excès d’eau consiste à la planter sur butte.

azalée de chine mollis
Fleurs rouges de l’azalée de Chine mollis

azalée de chine mollis

Il est tout à fait possible de cultiver un azalée de Chine en pot. Suivez les mêmes étapes, sans oublier de disposer une couche drainante dans le fond du contenant.  Un pot d’environ 30 cm de diamètre sera suffisant au démarrage. La croissance de l’azalée étant plutôt lente, rempotez-la seulement tous les 2 ou 3 ans, en augmentant progressivement le diamètre du pot jusqu’à atteindre une taille définitive d’environ 50 cm.

Comment entretenir une azalée de Chine ?

L’azalée de Chine demande peu d’entretien une fois installée. Plante vivace, d’extérieur et acidophile, le principal point de vigilance est sa sensibilité au calcaire : veillez à ce que son support de culture soit suffisamment acide, sinon le feuillage devient pâle (chlorose). En revanche, l’azalée mollis ne craint pas le gel et ne nécessite pas d’entretien particulier en hiver.

Arrosage

L’azalée de Chine apprécie les sols frais et dispose d’un système racinaire assez superficiel, il vous faudra donc l’arroser régulièrement au printemps et en été. Réduisez les apports d’eau à partir de septembre, mais assurez des arrosages d’entretien en cas d’hiver sec. Utilisez de l’eau de pluie, exempte de calcaire.

Soyez particulièrement vigilant à l’arrosage pour une azalée en pot : les arrosages devront être plus fréquents du printemps à la fin de l’été.

Paillage

Paillez l’azalée de Chine avec un mélange d’écorce broyée sur plusieurs centimètres d’épaisseur afin de conserver la fraîcheur du sol. Un broyat à base de pin est idéal, car il permet de maintenir l’acidité du sol. Comme la matière se décompose peu à peu, veillez à renouveler le paillage régulièrement afin d’assurer une épaisseur suffisante.

azalée de chine gel
L’azalée de Chine ne craint pas le gel mais ses feuilles caduques prennent de belles couleurs d’automne avant de tomber. © Jardipartage

Engrais

L’azalée mollis se contente de peu de fertilisations, mais vous pouvez apporter du fumier ou du compost en automne, pour stimuler la vie du sol et nourrir votre plante.

Tailler l’azalée

Il n’est pas obligatoire de tailler l’azalée. Cependant, supprimer les branches vieillissantes, faibles ou abîmées après la floraison au mis de juin permet de maintenir le joli port de la plante. Vous pouvez également l’encourager à se ramifier en coupant quelques branches au-dessus d’une ramification. Tailler l’azalée peut impacter la production de fleurs : limitez-vous à une taille tous les 2 ou 3 ans maximum.

Supprimez les fleurs fanées à la fin de la floraison pour améliorer son aspect esthétique et l’aider à refleurir l’année suivante.

Multiplication de l’azalée

Marcottage

Durant l’été, enterrez à plusieurs centimètres de profondeur une branche basse pour la faire raciner et faites une entaille au contact de la terre. Il s’agit d’une technique plutôt simple, mais assez longue à raciner : il faudra attendre 1 à 2 années avant de pouvoir replanter la marcotte en la séparant de la plante mère. Armez-vous de patience !

Bouturage à l’étouffée

  • Récupérez à l’automne des rameaux latéraux d’environ 10 cm, en conservant quatre feuilles à leur extrémité.
  • Entaillez verticalement l’écorce, et appliquez de l’hormone de bouturage.
  • Plantez les boutures à environ 5 cm de profondeur dans un mélange de terreau horticole et de sable et recouvrez-les d’un sac plastique.
  • Conservez-les sous abri en hiver, puis replantez-les dans des pots individuels au printemps suivant.

Maladies et parasites de l’azalée de Chine

L’azalée mollis est sensible à la plupart des maladies des rhododendrons Les araignées rouges peuvent donc l’attaquer. Mouiller les feuilles régulièrement en cas de temps sec et chaud permet de prévenir une invasion. Si les insectes sont déjà installés, une décoction d’ail devrait vous permettre d’en venir à bout.

Si vous observez des pucerons sur votre azalée mollis, pulvérisez du savon noir.

Particulièrement sensible au calcaire, l’azalée de Chine peut souffrir de la chlorose : si vous observez que ses feuilles jaunissent, mais que leurs nervures restent vertes, pulvérisez du purin d’ortie dilué à 10 %, ou utilisez un produit anti-chlorose du commerce.

En prévention de l’oïdium, espacez suffisamment les plantes entre elles pour permettre à l’air de circuler. Ne mouillez pas le feuillage s’il fait chaud et que le temps est humide.

azalée de chine rouge orangée
L’azalée de Chine rouge orangée : une merveille de beauté ! © DepositPhotos

Quelques belles variétés d’azalées caduques

  • Azalée de Chine Lomebush : Production de romantiques fleurs roses groupées en boule. Floraison d’avril à mai. Feuillage vert clair. Hauteur 1 m 50, largeur 1 m.
  • Azalée de Chine Persil :  Variété ancienne aux larges fleurs blanches ornées de jaune, parfumées. Hauteur 1 m 20, largeur 1 m.
  • Azalée de Chine Lemenora : Floraison originale, jaune orangé. Hauteur 1 m 20, largeur 1 m. Pour une azalée de Chine à la floraison rouge orangé, choisissez la variété orangeade.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page